Réingénierie de la formation cadre : ce n’est pas pour tout de suite !

vendredi 6 février 2015, par APM-International

Le gouvernement n’a toujours pas rendu son arbitrage sur la réingénierie des études de cadre de santé, a indiqué, le 4 février 2015, une représentante de la direction générale de l’offre de soins (DGOS) lors des Rencontres annuelles des cadres de la Fédération hospitalière de France (FHF).

JPEG - 20.1 ko

Anne Dardel, cheffe du bureau RH5 (études d’impact métiers et masse salariale) de la DGOS, est intervenue sur des sujets d’actualité lors des Rencontres annuelles des cadres de la Fédération hospitalière de France (FHF), organisées à Montrouge.

Le calendrier de reprise des travaux pas encore fixé

Lors de la précédente édition, début 2014, la DGOS avait présenté des pistes dégagées par le groupe de travail sur la réforme des études de cadre. Un consensus se dessinait sur une meilleure différenciation des enseignements destinés aux futurs cadres « managers » et aux cadres formateurs, avec des passerelles. La sous-directrice des ressources humaines du système de santé par intérim, Michèle Lenoir-Salfati, disait déjà attendre le feu vert du cabinet de la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, pour reprendre les travaux sur le référentiel de formation.
La DGOS a proposé des « scenarii » au cabinet sur certains points, dont « la nature du diplôme » et les « opérateurs de ce diplôme », a expliqué Anne Dardel au cours du congrès 2015. L’arbitrage « n’est pas rendu à ce jour », et dès lors, le calendrier de la reprise des travaux « n’a pas pu être fixé », a-t-elle ajouté. Elle a noté que ces travaux impliqueraient à la fois le ministère de la santé et celui de l’enseignement supérieur et de la recherche. « Il ne faut pas oublier que l’occupation des services, notamment de la DGOS, a été concentrée [ces derniers mois] sur la construction du projet de loi de santé » et cela « n’a pas permis de mettre en oeuvre » la réforme « LMD » (licence, master, doctorat) des professions paramédicales, « qui est complexe », a observé la cheffe de bureau.

Le répertoire des métiers mis à jour

Relevant néanmoins que les travaux sur le diplôme de masseur-kinésithérapeute, qui a fait l’objet d’un arbitrage en décembre 2014, ont repris « la semaine dernière », elle a affirmé que ce serait le cas « dans les prochains mois » pour les cadres et d’autres professionnels. Lors d’une séance de questions-réponses, deux cadres ont déploré que la réforme de la formation de cadre « n’avance pas » alors qu’elle est attendue depuis de nombreuses années. Anne Dardel a par ailleurs signalé la mise à jour, sur le site du ministère, du répertoire des métiers de la fonction publique hospitalière (FPH). Dans cette troisième version, le nombre de métiers est passé de 201 à 190, car une nouvelle nomenclature « des fonctions et des référents » a été introduite. Jusqu’alors, le répertoire incluait par exemple des métiers de professionnels « pharmacovigilants » ou « matériovigilants », qui ont été supprimés car ils relèvent plutôt d’une « fonction ». A l’inverse, certains métiers ont été introduits, comme celui de dosimétriste. Le ministère estime qu’il pourrait devenir une spécialisation du métier de manipulateur d’électroradiologie médicale (MER), alors qu’à l’heure actuelle les dosimétristes en exercice ne sont pas forcément des MER, a noté Anne Dardel.

Avant son intervention, le président de la FHF, Frédéric Valletoux, et son directeur de cabinet, Cédric Arcos, se sont exprimés au sujet du projet de loi de santé. Ils ont rappelé qu’ils continuaient à soutenir le texte tout en le jugeant décevant au regard des enjeux. Ils ont réaffirmé leurs inquiétudes sur les concertations en cours.

© 2004-2013 APM-International - Tous droits réservés. Les données sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l’encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l’accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM et le logo APM International, sont des marques d’APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d’APM, veuillez consulter le site Web public d’APM à l’adresse http://www.apmnews.com/


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir nos formations

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Préparez le concours avec MEDI Formation, spécialiste du e-learning pour les soignants.

En savoir plus