Publicité
Publicité

Prise en charge de l’anxiété par l’aromathérapie

Suite de notre série d’articles réalisés par les étudiants de l’IFCS de Marseille. Ils se sont rendus récemment à deux colloques et ont réalisé des reportages sur l’une des présentations auxquelles ils ont assisté. A l’occasion du forum soignant annuel « Énergie soins » se déroulant à l’AP-HM, à la Timone (AP-HM) le 24 septembre 2015, l’équipe Pôle Imagerie Médicale de l’Hôpital Nord et des Hôpitaux Sud, est venue présenter son projet de prise en charge de l’anxiété des patients.

JPEG - 14.4 ko

L’équipe du Pôle d’imagerie médicale de l’AP-HM propose depuis quelques temps des alternatives aux thérapeutiques médicamenteuses, notamment l’aromathérapie, pour aider les patients à se détendre lors de leur passage au sein du Pôle.

Des conditions anxiogènes pour les patients en attente d’examens

Le constat initial est que les patients en attente d’un examen d’imagerie sont très anxieux. Que faire pour les soulager avec des moyens non invasifs, tel que la sophrologie, la résonance par électrostimulation cutanée, l’hypno analgésie, etc., déjà utilisés mais pas toujours efficaces. Le mémoire d’une manipulatrice en électroradiologie (MERM) sur les médecines douces en imagerie est le point de départ de cette aventure qui à commencé en janvier 2014.

Une méthode qui fait ses preuves

L’aromathérapie, qui consiste en l’utilisation des propriétés curatives des végétaux sous la forme des huiles essentielles (HE) contenues dans les fleurs, les tiges, les écorces et les racines aromatiques, a retenu toute l’attention de ces soignants. La problématique retenue est d’intégrer l’aromathérapie pour une prise en charge personnalisée des patients, de leur stress, ainsi que pour une meilleure qualité des examens comme l’IRM, le scanner ou la radiothérapie. Afin de faire aboutir cette démarche innovante, l’équipe a sollicité plusieurs laboratoires. Un seul, Puressentiel *, a répondu et travaille désormais en collaboration avec les unités d’imagerie de l’AP-HM.

Des patients satisfaits, une expérience qui tend à se développer

Une formation de deux fois sept jours a été nécessaire pour 25 soignants, 5 cadres de santé et 20 MERM, sur les sites des Hôpitaux Nord, Sud et Timone. L’étude des résultats semble probante. Un échantillon de 650 patients a bénéficié de l’utilisation du spray 12 HE pour des examens en imagerie générant de l’anxiété. Les résultats semblent probants puisque les patients ont témoigné être plus détendus pendant l’examen. L’idée, aujourd’hui, est d’ntégrer l’aromathérapie dans une stratégie dans prise en charge des patients afin d’agir sur le stress et oleur proposer de meilleures conditions lors de l’annonce d’un résultat, de l’attente précédent un examen et de solitude face au verdict. L’expérience, vue du côté soignants, a été moins parlante. Même si « l’ambiance générale est ressenti comme plus sereine » d’après une des intervenantes, l’expérience doit se poursuivre.

Une étude randomisée pour valider l’expérience

Le service a pour objectif de développer son projet et le proposer dans le cadre du Programme Hospitalier de Recherches Infirmières et Paramédicales (PHRIP ). Mais l’accord du Comité de Sécurité des Produits de Santé (COSEPS) est essentiel pour référencer les HE dans les pharmacies des hôpitaux concernés. Le comité demande notamment des preuves de l’efficacité de l’aromathérapie dans la prise en charge de l’anxiété des patients en imagerie. C’est ainsi que les équipes paramédicales et médicales vont se livrer, dans les semaines à venir, à une étude randomisée sur ce thème, qui durera une année.

Sandrine ALBERT/BOURENANE, Samantha JAOUDAT, Audrey MARTIN/MARTINEZ
Étudiantes IFCS Marseille


Partager cet article

Publicité

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Préparez le concours avec MEDI Formation, spécialiste du e-learning pour les soignants.

En savoir plus

Publicité