Premiers pas de contrôle...de soi

Les étudiants de l’IFCS Aix-en-Provence sont intervenus pour donner leur représentation de la fonction « contrôle » lors de la Semaine de l’Encadrement organisée par l’hôpital Renée Sabran à Hyères. À travers une interrogation introspective, puis une démarche analytique pour mettre en évidence les difficultés qu’elle implique dans les rapports professionnels, ils reconnaissent qu’il s’agit d’une pratique indispensable à la qualité des soins.

Lors de la semaine de l’encadrement à l’hôpital Renée Sabran de Hyères (83), plusieurs instances ont pu colliger de nombreuses données sur la fonction contrôle en tant que levier de management du cadre de santé.

Une interrogation par filière pour une perception plus “pointue” de la fonction de cadre

Regroupant plusieurs corps de métiers santé, soignants et médico-techniques, les 68 étudiants de l’IFCS d’ Aix en Provence se sont en premier lieu interrogés sur leurs projections respectives de la fonction en essayant, à travers des définitions du mot “contrôle”, de trouver des analogies à leur propre représentation. Ils ont pu ainsi différencier leurs perceptions mutuelles.

Une démarche analytique quintilienne pour clarifier finement la fonction

Le fameux “QQQOCP”, très utilisé comme méthode empirique de questionnement chez les étudiants cadres, leur a permis de réaliser une analyse fine de leurs connaissances et de faire un parallèle dans les exercices du cadre de proximité et du cadre formateur. Ils nous ont exposé leur vision qui différenciait les missions mises en place par ce processus sur les terrains de soins et sur les terrains de formation.

Une fonction contrôle nécessaire malgré une représentation négative

C’est à partir de cette analyse que les étudiants ont pu mettre une corrélation évidente entre une représentation négative de cette fonction, puisque son sens peut être incompris et mal perçu, et une incidence positive et indispensable de sa pratique sur le terrain. Ils ont exprimé l’idée que la fonction contrôle permettait une amélioration des pratiques professionnelles et la formation des compétences de chacun. De ce fait, utilisée à bon escient, celle-ci s’impose comme un levier de management incontournable dans la mise en place des valeurs professionnelles.

Une analyse pertinente concluant un travail étoffé

Ce travail riche a permis de mettre en relief leur capacité de négociation et d’écoute. Quelles que soient leurs filières d’origine, ils pouvaient identifier cette fonction comme un levier de management nécessaire. Elle représente, en effet, un symbole d’une des nombreuses actions qu’ils mettront en place pour pratiquer avec compétence leur futur métier.
N’oublions pas que, suite aux nouvelles réformes hospitalières, ils seront de plus en plus absorbés par une fonction de contrôle économique. Comme l’a souligné Mr Goubkine, chargé de cours en sciences de l’éducation à l’université Aix Marseille, il leur faudra « apprendre à contrôler intelligemment et comprendre les limites » de cette fonction, afin de préserver les valeurs soignantes qui les ont poussés à choisir leur métier.

Sylvie Mas, Sophie Martini, Laure Di Capua, Laurence Depetris, Valérie Bernardi, Christelle Palmieri, Nathalie Noël, Laetitia Lacroix, Amina Elaoufi, Sandrine Le Gorrec
Étudiants IFCS de Marseille (AP-HM)


Partager cet article

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Préparez le concours avec MEDI Formation, spécialiste du e-learning pour les soignants.

En savoir plus