Publicité
Publicité

La dimension pédagogique de la fonction contrôle

Au travers d’une présentation sur l’intérêt de la démarche qualité et d’une expérience de terrain, l’équipe du Centre Hospitalier Intercommunal de Toulon-La Seyne (CHITS) nous transmet une méthodologie afin d’appliquer la fonction contrôle avec pédagogie.

Enfin des conseils pratiques pour le contrôle de la qualité ! A l’initiative de l’hôpital Renée Sabran, lors de la journée oeganisée le 6 octobre 2016 à Hyères, nous avons assisté à un après midi de conférence sur le thème « la fonction de contrôle du cadre, un levier de management ».

Intérêt de la démarche qualité

L’intervention de Joëlle MONGE cadre supérieur à la direction de la qualité et de Françoise DE MENEZES, cadre de santé puéricultrice du service de néonatalogie du CHITS (Centre Hospitalier Intercommunal de Toulon-La Seyne), portait sur la dimension pédagogique de la fonction de contrôle. Dans un premier temps, Mme MONGE est intervenue sur la qualité en gestion du risque. Elle a évoqué un des grands principes du management : l’amélioration continue de la qualité, en s’appuyant sur le manuel de la certification, les fiches métiers, le projet de soins et le référentiel d’activité et de compétences de la DGOS.

Sur le principe de la roue de DEMING (plan, do, check, act), la fonction contrôle accompagne les cadres de santé dans la mise en place des EPP (évaluation de pratiques professionnelles) dans leur établissement. La roue de DEMING se déroule en 4 étapes. La première phase est la planification et la gestion du projet ; la seconde correspond à la mise en œuvre ; la troisième consiste à vérifier et analyser les résultats. Enfin, la quatrième phase ajuste les écarts et recherche les points d’amélioration.

Une expérience de terrain

Dans un deuxième temps, Mme De Menezes nous a présenté la mise en œuvre d’une EPP dans son service, suite à un constat national de 3 décès d’enfants dans un hôpital en 2013. Ces évènements indésirables graves étaient liés à une pose de sonde de nutrition parentérale. La gravité de la situation l’a conduite à mener une réflexion sur ce thème au sein de son service de néonatalogie. La méthode employée est, d’une part la création d’une procédure écrite, et d’autre part l’élaboration d’une grille d’audit avec une évaluation par le contrôle de l’ensemble du processus de la nutrition parentérale.

Ce qu’elle recherchait, par cette action, était de contribuer à améliorer les connaissances nécessaires et de fiabiliser la procédure d’administration, pour réduire les risques et garantir la sécurité des enfants. Il s’agissait également d’optimiser la traçabilité et ainsi diminuer les dysfonctionnements. L’utilisation de cet outil pédagogique rentre dans la fonction contrôle du cadre de santé. Cette méthode lui permet également de motiver et de responsabiliser ces équipes.

En conclusion, les oratrices ont précisé que cette démarche stimule la réactivité et l’intérêt des agents au quotidien. La finalité de ce processus valorise leurs compétences, en assurant la conformité dans la réalisation de leurs tâches.

Audrey SOLERE
Peggy TERMATE
Marie Laure LETAILLEUR FAURE
Hamidat SOILIHI
Sandrine MARTINACHE GILOT
Annabelle GIACOPELLI
Étudiantes IFCS Marseille


Partager cet article

Publicité

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Préparez le concours avec MEDI Formation, spécialiste du e-learning pour les soignants.

En savoir plus

Publicité