CASSIOPEE, une unité fermée à l’esprit ouvert

Suite de notre série d’articles réalisés par les étudiants de l’IFCS de Marseille. Ils se sont rendus récemment à deux colloques et ont réalisé des reportages sur l’une des présentations auxquelles ils ont assisté. Le colloque ENERGIE SOINS, dédié aux soignants, met en lumière cette année l’individualisation du programme de soin autour d’une réflexion globale. L’équipe soignante de CASSIOPEE rapporte son expérience et fait de l’accueil individualisé un moment clé pour mettre en lien le projet de vie et le projet de soin du patient en secteur fermé.

JPEG - 20.5 ko

Le 24 Septembre 2015, l’ap-hm a organisé un forum des soignants : ENERGIE SOINS, lors duquel l’équipe soignante de l’unité fermée CASSIOPEE, du pôle universitaire de psychiatrie, pédopsychiatrie, addictologie, a présenté son projet de soin individualisé.

Le projet de vie en secteur fermé

En préambule de leur intervention les orateurs ont cité le Docteur Julien FOUSSON, pour qui « En psychiatrie, la clinique n’a pas à faire à un malade alité mais à un homme debout en mouvement, qui avance selon son projet de vie ». Le décor est planté : le patient se place comme acteur de sa prise en charge.

Leur intervention débute par la citation suivante : « La psychiatrie se différencie de la plupart des autres disciplines médicales en ce qu’elle étend son autorité à la plupart des aspects de la vie des patient, y compris où ils habitent, qui ils fréquentent, ce qu’ils mangent, quand ils se lavent et ce qu’ils font de leur temps » Larry DAVIDSON.

Il n’est dès lors pas difficile de comprendre la difficulté d’individualiser la prise en charge du patient en unité psychiatrique. Le terme « secteur fermé » peut s’apparenter à la prison, mais dans cette unité de soins, l’isolement social du patient permet de se concentrer sur une notion clé dans sa prise en charge, son projet de vie.

L’accueil : un moment clé

Cassiopée, seul service fermé de l’AP-HM, compte onze chambres individuelles et accueille des patients atteints de troubles psychiatriques en soins sous contraintes.

Celles-ci sont ouvertes ou fermées, en fonction du degré de dangerosité du patient envers lui ou envers autrui. Une d’entre elles est dévolue à l’accueil des patients détenus. La salle à manger de l’unité permet la prise des repas en commun avec une télévision et une chaîne Hi-Fi, pour maintenir le lien social. La collaboration avec les unités référentes en amont et en aval permet de mettre en lien le parcours du patient et le projet médical.

Une mise à l’écart du monde extérieur pour une durée minimum de 48h, est nécessaire pour favoriser un temps d’évaluation clinique avec l’équipe de soins. L’accueil est le moment clé de son séjour en secteur fermé, permettant de lui présenter l’unité de soins, et établir un premier contact. Ce moment va permettre à l’équipe de soins de découvrir le projet de vie du patient, qui va être le fil rouge de sa prise en charge.

Du projet collectif au projet individuel

Le projet de soins du patient est une co-construction entre l’équipe de soins et ce dernier. Tout commence par une mise en relation des différents acteurs (psychiatre, Infirmier(e), assistante sociale, famille...) dans le but de reconstruire des liens avec la vie réelle. Le patient s’inscrit à des activités thérapeutiques variées : jardinage, sport, lecture ... et des réévaluations régulières lors des staffs le mardi ou de séquentielles (retour du patient dans son secteur d’origine pour un temps donné) permettent de s’adapter à son projet de soin.

Prendre soin c’est avant tout de la réciprocité en équipe pluridisciplinaire. L’implication des unités, qui prendront le relais, est un élément primordial à l’élaboration du programme thérapeutique.

Pour l’équipe de CASSIOPEE, ce qui rend le projet de soin individuel cohérent s’est avant tout la prise en compte des impacts que la pathologie aura sur l’environnement direct du patient. Le projet de soin individualisé n’est donc plus seulement du soin mais un projet de vie dans lequel l’intervention de l’équipe de CASSIOPEE prend tout son sens, et met au cœur des préoccupations soignantes la création d’un début de continuité des soins.

Morgane SABATIER
Eric FROMONT
Lylian TERRONI
Geoffrey PONS-PALOMBA

Étudiants IFCS Marseille


Partager cet article

TOUT L’ÉQUIPEMENT DES CADRES DE SANTÉ

IDE Collection a regroupé tout le matériel nécessaire au management de vos équipes : livres, revues, fournitures, stylos, tenues, idées cadeaux...

Découvrir nos produits

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Préparez le concours avec MEDI Formation, spécialiste du e-learning pour les soignants.

En savoir plus