Aller au contenu


Un code de déontologie cadre... chiche ?


86 réponses à ce sujet

#61 tydé

  • Membres
  • 1 580 messages

Posté 23 juin 2005 - 11:01

voilà, on en était donc là

Citation

- Le cadre de santé, dans ses missions managériale, transversale ou pédagogique, participe du respect des personnes et des droits de l'homme.

-Le cadre de santé, dans ses missions managériale, transversale ou pédagogique, agit en conformité avec l'éthique médicale, pour la défense de la vie et de la santé, notamment en préservant le secret médical.

- Le cadre de santé, dans ses missions managériale, transversale ou pédagogique, respecte les règles déontologiques qui sont celle de sa profession initiale.

- Le cadre de santé, dans ses missions managériale, transversale ou pédagogique, agit pour garantir et développer les compétences professionnelles, dans le respect de la pluralité des professions et des actes spécifiques à celles-ci et pour favoriser leur coopérations.

puis là

Citation

le cadre de santé dans ses missions managériales, transversales ou pédagogiques agit dans le respect et dans l'absence de concurrence directe ou indirecte avec ses pairs."
ou là

Citation

Le cadre de santé dans ses missions managériales, transversales ou pédagogiques agit dans le respect des personnes et des missions de ses collègues cadres de santé. Le principe de la collégialité s'applique quelques soient la profession d'origine, la filière ou les missions des cadres de santé.

puis passant par ici

Citation

Le cadre de santé dans ses missions managériales, transversales ou pédagogiques s'incrit dans la chaîne hiérarchique, dans le respect et l'incitation des prises de responsabilités à chacun des niveaux de cette hiérarchie.

avec au passage cette question

Citation

Nous pourrions nous poser la question de ce que l'on met dans responsabilité pour un cadre... :?
se positionner ? ne pas être en dissonance ? prendre une décision, peut-importe laquelle ? doit-on stricto sensu l'interpréter avec le décret de compétence ?

on constate alors

Citation

Globalement, je trouve que les principes annoncés sont très bons. Mais pas suffisamment précis, voire peuvent amener à des surprises...Si nous devons construire une culture cadre en tenant compte de la particularité de chacun, je pense que nous ne pouvons faire l'économie de préciser tout, autant que nécessaire pour éviter les surprises. A moins de faire un travail préalable de mise en comparaison des règles professionnelles qui régissent les uns et les autres...

On y rappelle

Citation

L'infirmier ou l'infirmière ne peut aliéner son indépendance professionnelle sous quelque forme que ce soit...Respect de la hiérarchie, oui... nous savons aussi que si un fonctionnaire a le devoir d'obéissance, il possède aussi celui de désobéissance lorsque la situation l'exige...

Bref on s'y remet? on prépare la prochaine journée de cadredesante.com en y intégrant le sujet?

Ce n'est qu'en tendant ses voiles que le marin transforme le vent en voyage.
Thierry Desbonnets ("Tydé"), psychomotricien cadre de santé en disponibilité

#62 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 24 février 2006 - 01:21

Plus j'avance dans la réflexion à la lumière des situations que je lis sur ce forum, plus je me dis, qu'il faut absolument que notre profession doit en passer par là pour appuyer son positionnement...

je me suis d'abord demandé pourquoi le législateur ne nous avait pas précédé dans cette élaboration de cette déontologie professionnelle comme il l'a toujours fait...

J'y vois deux réponses possibles...
1) C'est une véritable prise de tête, nous en sommes conscients, du fait de la pluralité des professions qui compose notre corps de métier. Et d'autres évènements vont venir se rajouter tous les jours (modifications par le système LMD, évolution significative de nos professions initiales sous la poussée des problèmes démographiques professionnels (naissance attendue d'un infirmier clinicien prescripteur...) ... Bref la conjoncture, dans tout ce qu'elle a d'imprévisible et de mouvant...

2) Parce que le législateur nous considère "Cadre" (on peut toujours espérer...) et nous laisse le soin de cadrer nous-mêmes nos activités...

Et cette deuxième explication remet sur le métier le titanesque et fabuleux ouvrage que nous tentons de construire un peu plus tous les jours chez cadredesante.com : "Qu'est ce qu'un cadre de santé depuis 1995" ??

Exit le passé des surveillants de service nommés très souvent à l'ancienneté et uniquement pour la filière infirmière... Nos "aînés" ne nous sont d'un secours que très limité... et je dis ceci, moi issue de la profession de l'origine historique de notre métier (car nous ne sommes encore qu'un métier...").

A en croire les législateurs, l'ouverture aux autres professions était pour leur ouvrir des portes d'évolution de carrière... jusqu'au poste de directeur de soins... Bien ! Nous en prenons note, mais pas au delà, car bizarrement, la greffe a bien pris, non ??
Je dis bizarrement, car si la profession infirmière n'est pas trop virulente dans ses positions corporatistes, c'est une atteinte à son Pouvoir quand même... :xmas_wink:

Et là, cette révolution n'a pas fait vraiment de vagues... Serait-ce la notion de "filière soignante" qui est alors prépondérante dans nos représentations sur ce métier ?

Et si je vous ai mené jusque là dans la réflexion, c'est que je me suis posé ces questions :
La première : Qui sommes nous ?" Ou peut-être : "Que sommes nous ." dans le sens du positionnement réel de nos actions et de nos décisions.

Pour qui agissons-nous ? Au delà des tâches quotidiennes qui nous sont assignées, vers quoi allons-nous d'un commun accord ? Oui, d'un commun accord... Car reconnaissez que malgré la richesse de nos échanges, et la pluralité des profesions d"'origine présentes sur le forum, nous sommes tous tournés vers le même but...

Nous ne sommes ni dans le camps du tout administratif, ni dans celui du tout médical... nous sommes un peu de ceux-là certes, cohérence oblige... mais un peu plus encore...

Il nous manque la définition de ce but. Comme toute chose importante, nous l'avons laissé mutique. Comme le dit souvent notre cher Président Fredéric Rufin "Si ça va sans dire, ça va mieux en le disant !" :xmas_wink:

Bon, j'abrège car ça commence à faire long, je propose comme but ultime :

" Le respect des droits de la personne dans toutes ses dimensions est un droit inaliénable. Sa reconnaissance fonde l'action des cadres de santé. " Et les personnes visées sont autant les bénéficiaires directs de nos actions en tant que "cadre" (management) que les bénéficiaires des actions menées par ceux que nous manageons.

Et tant que j'y suis, un autre lien intéressant sur l'Ethique qui fait réfléchir... http://fr.wikipedia.org/wiki/Éthique#L.27....s_la_sant.C3.A9
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#63 aspérule

  • Membres
  • 59 messages

Posté 25 février 2006 - 05:02

tout est très intéressant
pour les non-initiés c'est quoi WINK ?

#64 Isabelle G.

  • Modérateur
  • 1 343 messages

Posté 25 février 2006 - 05:30

aspérule, le Feb 25 2006, 05:02 PM, dit :

tout est très intéressant
pour les non-initiés c'est quoi WINK ?
<{POST_SNAPBACK}>

ca veut dire clin d'oeil en anglais et c'est le reste d'un smiley "clin d'oeil" :xmas_wink: , je pense!
Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt

#65 aspérule

  • Membres
  • 59 messages

Posté 25 février 2006 - 05:58

merci beaucoup
je ne sais pas ce que cela ajoute enfin.........

#66 tydé

  • Membres
  • 1 580 messages

Posté 10 mars 2006 - 07:22

Charlaine, le Feb 24 2006, 01:21 PM, dit :

Bon, j'abrège car ça commence à faire long, je propose comme but ultime :

" Le respect des droits de la personne dans toutes ses dimensions est un droit inaliénable. Sa reconnaissance fonde l'action des cadres de santé. " Et les personnes visées sont autant les bénéficiaires directs de nos actions en tant que "cadre" (management) que les bénéficiaires des actions menées par ceux que nous manageons.
Est un but ou un préambule? Les médecins au début de leur code de déontologie énoncent que

Citation

Le médecin, au service de l'individu et de la santé publique, exerce sa mission dans le respect de la vie humaine, de la personne et de sa dignité.

Les psychologues précisent quant à eux d'emblée que

Citation

Le respect de la personne dans sa dimension psychique est un droit inaliénable.
Sa reconnaissance fonde l'action des psychologues.

les sages femmes commencent par affirmer que

Citation

La sage-femme exerce sa mission dans le respect de la vie et de la personne humaine.

Il est de son devoir de prêter son concours à l'action entreprise par les autorités compétentes pour la protection de la santé.

idem pour les chirurgiens dentistes:

Citation

Le chirurgien-dentiste, au service de l'individu et de la santé publique, exerce sa mission dans le respect de la vie et de la personne humaine.

Il est de son devoir de prêter son concours aux actions entreprises par les autorités compétentes en vue de la protection de la santé.

Même les architectes posent leur "but ultime" en préambule de leur code:

Citation

La vocation de l'architecte est de participer à tout ce qui concerne l'acte de bâtir et l'aménagement de l'espace ; d'une manière générale, il exerce la fonction de maître d'œuvre.

Outre l'établissement du projet architectural, l'architecte peut participer notamment aux missions suivantes :

- aménagement et urbanisme, y compris élaboration de plans ;

- lotissement ;

- élaboration de programme ;

- préparation des missions nécessaires à l'exécution des avants-projets et de projets ; consultation des entreprises, préparation des marchés d'entreprises, coordination et direction des travaux ;

- assistance aux maîtres d'ouvrage ;

- conseil et expertise ;

- enseignement.

La police nationale n'est pas en reste en posant:

Citation

Art. 1er. - La Police Nationale concourt, sur l'ensemble du territoire, à la garantie des libertés et à la défense des institutions de la République, au maintien de la paix et de l'ordre publics et à la protection des personnes et des biens.

Art. 2. - La Police Nationale s'acquitte de ses missions dans le respect de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, de la Constitution, des conventions internationales et des lois.

Nous avons déja retrousser nos claviers à ce sujet. Comme Charlaine, je pense nécessaire, au delà de la culture et du langage commun posés il y a plus de dix ans comme fondement de la formation commune aux fonctions de cadre de santé de treize professions, d'asseoir l'identité de cadre de santé sur un socle déontologique unique.

Le jeu de comparaison entre différents code de déontologie est une des tâche que j'aimerai traité dans un prochain article à proposer à notre comité de rédaction.

Ce n'est qu'en tendant ses voiles que le marin transforme le vent en voyage.
Thierry Desbonnets ("Tydé"), psychomotricien cadre de santé en disponibilité

#67 Lucile

  • Membres
  • 3 713 messages

Posté 10 mars 2006 - 01:34

C'est une bonne idée, Thierry, et je suis favorable pour que le respect des droits du patient soient un "préambule" ou un "article 1" à ce code de déontologie des cadres de santé. :xmas_smile:
Lucile
Cadre de santé
Qualité-gestion des risques

A force de sacrifier l’essentiel à l’urgent, on oublie l’urgence de l’essentiel
Edgar Morin

#68 [Invité]Guest_*

  • Guests

Posté 16 mars 2006 - 12:03

j'aurais du vous lire plus tot et débuter une réflexion approfondie :xmas_dry:

#69 pitch 92

  • Membres
  • 175 messages

Posté 16 mars 2006 - 03:16

Pour ajouter de la complexité dans le débat, il faut noter l'émergence d'ordres professionnels dans les professions para médicales.

Ces ordres annoncés depuis 2002 sont en train de se constituer et sont chargés délaborer un code de déontologie popur les professions qu'il représnetent (masseurs-kinésithérapeutes, pédicures podologues...)

Sommes nous devant un mille feuille annoncé de recommandations, codes... qui nuiront à la mise en oeuvre ou un métissage ?
Pierre-Henri Haller
Cadre de Santé Filière Rééducation
Masseur Kinésithérapeute

"Ce n’est pas parce que c’est difficile qu’on n'essaye pas, c’est parce qu’on n'essaye pas que c’est difficile." Sénèque.
"Le devenir est désormais problématisé, et le sera à jamais" Jan Patovcka

#70 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 16 mars 2006 - 04:17

Nuiront-ils à l'identité cadre ou s'en inspirerons-nous ?
A moins que l'effet soit finalement descendant... la profession cadre serait-elle vecteur dans l'harmonisation d'une identité soignante encore actuellement composée de plusieurs facettes ?
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#71 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 08 juin 2006 - 01:47

Si le nouvel article de Thierry Desbonnets vous inspire... :biggrin:
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#72 tydé

  • Membres
  • 1 580 messages

Posté 15 janvier 2007 - 06:58

Il a inspiré l'IUPARM (Union Interprofessionnelle des Associations
de Rééducateurs et Médico-techniques) qui m'a invité à en faire une présentation dans leur journée nationale du 2 février 2007 à Paris.

Cela ne consernera, je sais, que 12 des 13 professions qui nourrissent les rang des cadres, les infirmiers sont de leur coté enjoint à mettre de l'Ordre dans leur pofession, mais sans eux, il n'y aura pas de construction identitaire cadre et de déontologie cadre. (je vous taquine :biggrin: )

Une fois passé cette journée, je mettrai en document joint dans ce post le power point construit pour l'ocassion.

Ce n'est qu'en tendant ses voiles que le marin transforme le vent en voyage.
Thierry Desbonnets ("Tydé"), psychomotricien cadre de santé en disponibilité

#73 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 15 janvier 2007 - 07:16

Merci Tydé... on retrouve là encore un des noeud principal de notre problème : Les ordres professionnels prennent-ils ou non la pas sur le statut cadre ?

En d'autres termes : Quelle identité cadre se construit actuellement ? Aménagement de la profession d'origine ou nouvelle identité à part entière ?

Si l'on veut défendre notre cause et celles de soignants en général, il faudra bien s'unir et en décider... Notre non union permet le règne d'autres à nos dépens...

"Qui se ressemble s'assemble" ou "Qui s'assemble se ressemble" ? Telle est la question ! (Enfin, dans tous les cas je n'envisage que le rassemblement... :biggrin: )
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#74 tydé

  • Membres
  • 1 580 messages

Posté 18 janvier 2007 - 06:52

Voir le messageCharlaine, le Jan 15 2007, 07:16 PM, dit :

Merci Tydé... on retrouve là encore un des noeud principal de notre problème : Les ordres professionnels prennent-ils ou non la pas sur le statut cadre ?

En d'autres termes : Quelle identité cadre se construit actuellement ? Aménagement de la profession d'origine ou nouvelle identité à part entière ?

J'inscris pour ma part déjà la profession de cadre de santé dans une même perspective trans-professionnelle que celle de la fonction (ou profession, ou grade ou ...) de Directeur des soins. Il s'agit peut-être même d'une seule profession à différents niveaux des responsabilité. C'est ainsi que je ne conçois pas que les directeurs des soins (dans la seule fonction publique ?) ne soient pas concernés et sous "l'autorité commune" d'une même déontologie que les cadres de santé.

On n'imagine pas qu'un directeur des soins ne respecte pas la déontologie de ses premières fonctions ni qu'il ignore les déontologies et ordres autres que ceux de sa profession d'origine.

Ce n'est qu'en tendant ses voiles que le marin transforme le vent en voyage.
Thierry Desbonnets ("Tydé"), psychomotricien cadre de santé en disponibilité

#75 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 18 janvier 2007 - 09:29

C'est un fait, toute la filière est touchée en conséquence. On tendrait donc logiquement à le création d'une identité unique... celle de soignant.

Nous ne sommes pas en dialogue, osez intervenir pour dire ce que vous en penser de tout ceci... avant qu'il ne faille créer un rodre des cadres pour régler tout ceci (ce n'est pas une menace non plus... :glare: )...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#76 tydé

  • Membres
  • 1 580 messages

Posté 19 janvier 2007 - 06:07

Voir le messageCharlaine, le Jan 18 2007, 09:29 PM, dit :

Nous ne sommes pas en dialogue osez intervenir pour dire ce que vous en penser de tout ceci


Mais si que c'est un dialogue, mais qui ne veut pas être ni duel ni dualogue, bref, tout le mondr a raison d'intervenir

Voir le messageCharlaine, le Jan 18 2007, 09:29 PM, dit :

... avant qu'il ne faille créer un rodre des cadres pour régler tout ceci (ce n'est pas une menace non plus... :glare: )...
ton rodre :wink: fait un peu désordre, mais tu tapes tant de mots sur ton clavier que personne ne t'en veut de t(emmêler parfois les pinceaux :smile:

Il reste également que si trois des professions (infirmièr(e)s, kinésithérapeutes, et podologue) sont immédiatement concernées par des ordres, elles sont, parmi celles qui permettent de devenir cadre de santé, celles qui ont les plus fortes représentations libérales. les autres pourraient être "ordonnées" dans une refonte du conseil supérieurs des professions paramédicales.

Quant aux cadres de santé, leur profession n'est pas, cela figure en toutes lettres sur leur diplôme et les nombreuses situations de "remplacement" des absents dans une équipe en atteste, effacée. Je suis de ceux qui souhaite que la fonction de cadre de santé soit une profession à part entière, "distincte" de la profession d'origine en ceci justement qu'elle est "trans" professionnelle". En même temps, je souhaite qu'elle préserve l'obligation d'être un soignant "à la base", pour conserver l'obligatoire exigence éthique et déontologique d'être au service du patient .

Un "ordre cadre"? Je ne crois pas car nous ne sommes pas engagés dans une relation commerciale, libérale, avec les patients ni nos institutions. Mais une déontologie spécifique, parce qu'en relation tripartites entre les "usagers" de santé, nos (futurs, actuels ou ex) pairs soignants et nos institutions avec leurs hiérarchies et autorités fonctionnelles, doit pouvoir être pensée, formulée, partagée, voire édictée.

Ce n'est qu'en tendant ses voiles que le marin transforme le vent en voyage.
Thierry Desbonnets ("Tydé"), psychomotricien cadre de santé en disponibilité

#77 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 19 janvier 2007 - 08:14

Quel dé-rodre dans ce mondr ... :wink: des vacances !! ... c'est une urgence... Personne ne veut nous en prêter ?? :glare:

L'ordre professionnel infirmier s'impose y compris à ceux qui sont salariés... il n'est donc pas uniquement destiné comme pour les médecins, aux libéraux (qui chez nous ne représentent que 30 % de l'effectif de la profession). C'est une obligation légale d'en faire partie. Pas le choix.

Dans ces conditions, tu vois bien qu'un ordre cadre n'est pas si farfelu... pour ce qui est de la législation... et dans le principe ?? Cela nous donnera-t-il plus de poids ? Sais-tu qu'avec le nouvel "Hôpital 2007", nous venons de perdre la "tricéphalie" de gestion ? les chefs de pôle sont à nouveaux les médecins... et que (re)deviennent les cadres ?

Il y a des jours où je soupçonne l'Etat d'avoir créé cette pluriprofessionnalité pour affaiblir l'opposition qui aurait pu être possible... le temps de nous y retrouver dans ces changements d'identité et d'organisation...

La filière "surveillance" était un remplacement de l'organisation des soeurs religieuses qui n'étaient pas placées sous les ordres des médecins. Les mères supérieurs organisaient les soins comme bon leur semblaient et elles s'opposaient souvent aux médecins. Ce qui ne leur convenait pas. C'est pour cela que nous avons été créées et avons connu le développement "ascensionnel", cette "promotion"... Avions-nous fini par prendre trop de pouvoir ?
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#78 pitch 92

  • Membres
  • 175 messages

Posté 20 janvier 2007 - 08:30

Chers Charlaine et TyDé,

Je reviens sur ce sujet après l'arrivée de l'Ordre des MK sur lequel il y a eu débat ici et dans tous les rang des MK salariés et libéraux.
Un code déontologie des MK s'élabore après sollicitations des Conseils locaux et des associations et syndicats représentatifs.

Quelle posture pour les cadres de santé dans l'articulation InterProfessionnelle de ces Ordres émergent ? Il en sera question le 2 février (02-02-07) !
Probablement pas dans un Ordre Cadre - peut-être un nouveau Conseil Supérieur, peut-être surtout une cohérence et une convergence de la diversité des métiers et les interfaces de leurs pratiques ?
Puisque, techniquement, les propositions textuelles seront remodelées par le Conseils d'État, qui harmonisera, probablement sur la base d'un corpus commun... un socle pas loin des valeurs éthiques et des normes morales posées dans ce sujet.... de déontologie cadre ! CQFD

Quant à savoir si nous avons pris trop de pouvoir... Pluri- = plusieurs éclatés Trans- = à travers au delà, Inter- = entre, dans ces espaces partagés, de transition... qui donnent à penser et à promouvoir.
La visée 'pluri' donne l'illusion du pouvoir là où l'inter propose le partage. Prendre part et s'engager... Inter-Cadre à l'échelon micro, Inter-Pro à l'échelon macro.
Pierre-Henri Haller
Cadre de Santé Filière Rééducation
Masseur Kinésithérapeute

"Ce n’est pas parce que c’est difficile qu’on n'essaye pas, c’est parce qu’on n'essaye pas que c’est difficile." Sénèque.
"Le devenir est désormais problématisé, et le sera à jamais" Jan Patovcka

#79 tydé

  • Membres
  • 1 580 messages

Posté 20 janvier 2007 - 11:33

Voir le messagepitch 92, le Jan 20 2007, 08:30 AM, dit :

Chers Charlaine et TyDé,


Quelle posture pour les cadres de santé dans l'articulation InterProfessionnelle de ces Ordres émergent ? Il en sera question le 2 février (02-02-07) !
J'y serai! Et vous cher pitch 92 ?

Ce n'est qu'en tendant ses voiles que le marin transforme le vent en voyage.
Thierry Desbonnets ("Tydé"), psychomotricien cadre de santé en disponibilité

#80 pitch 92

  • Membres
  • 175 messages

Posté 20 janvier 2007 - 12:34

Citation

tydé Écrit aujourd'hui, 11:33 AM J'y serai!
sur scène!

Citation

tydé Écrit aujourd'hui, 11:33 AM Et vous cher pitch 92
dans la salle !
Pierre-Henri Haller
Cadre de Santé Filière Rééducation
Masseur Kinésithérapeute

"Ce n’est pas parce que c’est difficile qu’on n'essaye pas, c’est parce qu’on n'essaye pas que c’est difficile." Sénèque.
"Le devenir est désormais problématisé, et le sera à jamais" Jan Patovcka

#81 tydé

  • Membres
  • 1 580 messages

Posté 20 janvier 2007 - 03:51

Sur scène, oui :glare: , comme un clown, un tragédien, un halbadier de service?

Une fois en bas des planches, trouvons l'occasion de nous serrer la pince.

Ce n'est qu'en tendant ses voiles que le marin transforme le vent en voyage.
Thierry Desbonnets ("Tydé"), psychomotricien cadre de santé en disponibilité

#82 sacha33

  • Membres
  • 19 messages

Posté 20 janvier 2007 - 07:31

Voir le messagetydé, le Jan 20 2005, 07:18 AM, dit :

... Donc, je préférerais une charte à un code, du moins dans le premier temps de la co-construction de notre déontologie de cadre de santé,
Je m'arrête là, il s'agit juste d'amorcer la pompe, même si souvent, ce qui sert à amorcer la pompe ne se retrouve plus dans la machine quand elle tourne vraiment. C'est (discrétement ?) déja faire mention des valeurs ordinales du CDS par rapport aux droits de l'homme, à l'éthique médicale, aux déontologies professionnelles, et à l'effort particulier tendant à la compétence professionnelle et à l'interprofessionnalité de la fonction.
à vous le clavier...
[/list]

tydé, décidément votre prose m'interpelle toujours
sis je obligée de maitriser ce langage d'élite pour être cadre ??
j'ai pas le niveau, faut il être aussi abscons pour parler éthique?
la prepa concours m'inquiétait mais à vous lire, je me dis que je ne suis pas faite pour ça :glare:
cordialement
sacha33
cadre fonctionnaire

#83 tydé

  • Membres
  • 1 580 messages

Posté 20 janvier 2007 - 08:43

Voir le messagesacha33, le Jan 20 2007, 07:31 PM, dit :

tydé, décidément votre prose m'interpelle toujours
sis je obligée de maitriser ce langage d'élite pour être cadre ??
j'ai pas le niveau, faut il être aussi abscons pour parler éthique?
la prepa concours m'inquiétait mais à vous lire, je me dis que je ne suis pas faite pour ça :smile:

Les mots ne font pas le cadre. Il paraît même que ce n'est pas ceux qui en causent le plus qui en font le plus. :wink:

Peut-être bien que dans la grammaire humaine, le verbe compte bien moins que le sujet :glare:

C'est parce que je galère un peu chaque jour comme cadre que je compense et sublime par l'écriture.

Ceux qui imagineraient, en voyant mes proses, qu'ils ne sont pas fait pour être cadre font deux erreurs: celle de se mésestimer et celle de croire que je serais un modèle.

Venir sur cadredesante.com est par contre en soi un bon signe sur la capacité à devenir cadre de santé, c'est un vrai melting pot de talents et d'idée.

Ce n'est qu'en tendant ses voiles que le marin transforme le vent en voyage.
Thierry Desbonnets ("Tydé"), psychomotricien cadre de santé en disponibilité

#84 pitch 92

  • Membres
  • 175 messages

Posté 05 février 2007 - 06:56

Voir le messagetydé, le Jan 20 2007, 03:51 PM, dit :

Sur scène, oui :glare: , comme un clown, un tragédien, un halbadier de service?

Une fois en bas des planches, trouvons l'occasion de nous serrer la pince.
pas de chance pour cette fois ci, mais merci pour le brillant exposé...
Somme toute le projet d'une déontologie, chartre d'activité de métier cadre est à penser... au delà des Codes des professions.
Pierre-Henri Haller
Cadre de Santé Filière Rééducation
Masseur Kinésithérapeute

"Ce n’est pas parce que c’est difficile qu’on n'essaye pas, c’est parce qu’on n'essaye pas que c’est difficile." Sénèque.
"Le devenir est désormais problématisé, et le sera à jamais" Jan Patovcka

#85 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 05 février 2007 - 07:01

Ne serait-ce que pour l'éthique de responsabilité... :wink:

Nous attendons avec impatience un compte rendu de notre fier orateur... :glare:
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#86 tydé

  • Membres
  • 1 580 messages

Posté 06 février 2007 - 01:22

J'ai commencé la transformation de mon power point en article. Ce ne sera qu'une interrogation où j'intégrerai la constitution des ordres professionnels paramédicaux comme une contrainte à assimiler.

il ne s'agit pas d'arrêter une déontologie des cadres de santé, mais de continuer à la commencer.

Ce n'est qu'en tendant ses voiles que le marin transforme le vent en voyage.
Thierry Desbonnets ("Tydé"), psychomotricien cadre de santé en disponibilité

#87 catcol

  • Membres
  • 91 messages

Posté 11 février 2007 - 07:17

Et bien, ça discute sec depuis un moment.Pour info, le conseil de l'ordre national des kinés travaille avec les conseils départementaux(je siège dans celui du 68) depuis octobre sur l'élaboration de notre code de déontologie. Il s'inspire des codes français mais aussi étrangers. Si ça vous intéresse, faites un petit tour sur cnomk.org ( j'ai pas reussi à le transformer en lien...!!!)
@+

Voir le messagecatcol, le Feb 11 2007, 07:11 PM, dit :

faites un petit tour sur cnomk.org ( j'ai pas reussi à le transformer en lien...!!!)
@+
http://www.cnomk.org/ Je suis allée voir le mode d'emploi et yes, ça marche!!!!!
Catherine ARON
Cadre filière rééducation
Masseur -kinésithérapeute

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations




Répondre à ce sujet