Aller au contenu


Compétences partagées en rééducation : délimitation ou qui fait quoi


Aucune réponse à ce sujet

#1 CARETTE TISSANDIER

  • Membres
  • 2 messages

Posté 11 avril 2020 - 04:22

Bonjour, je me présente ainsi que le contexte:je suis en poste de référente (pas de poste de cadre disponible même si je suis diplômée cadre) d'une petite équipe reeducative pluri professionnelle (3 kinés dont moi, 1 ergo, 1 apa) en transversalité sur des csg et services de médecine. Cette équipe a été grandement renouvelée (moi même arrivée depuis 9 mois) sauf les 2 kinés suite à de grandes difficultés relationnelles entre kiné et ergo-APA portant sur des difficultés de communication, un auto positionnement fort d'une kiné dans la gestion de l'équipe et une inadéquation de contenus des interventions professionnelles dans les prises en charge. Étant jusqu'alors en sous effectif (la 3ème kiné au fort positionnement revient semaine prochaine) mais étant actuellement moins sollicitée sur certains services en raison du covid, je me suis rendue compte que l'ergo investissait préférentiellement des actions choisies par elle-même comme, à titre d'exemple, la marche, l'échauffement musculo squelettique en préparation des activités, tout en restant dans son champ de compétence et sur prescription médicale. Elle delaisse les aides à la toilette, aux repas argumentées par le fait que cela sera vu en ssr ou dans les cas de retour à domicile, ce sont les aides qui pallieront aux problèmes. Mon questionnement se pose sur le fait que ces prises en charge globales, fonctionnelles, en reprenant l'exemple de la marche,(je n'aborde pas les aides techniques de marche qui sont changées selon les intervenants) soient réalisées aussi en apa et kiné, ce qui aboutit à une redondance de la prise en charge pour les patients plutôt qu'une complémentarité (sous forme de diversification des actions plutôt que la répétition). Son argumentaire repose sur le fait que les moyens mis en œuvre et la conduite de la prise en charge sont différentes (certes), de telle sorte que chacun fait son programme de son côté puisque pour elle la prise en charge des uns n'interfère pas sur celle des autres et donc qu'un patient peut par exemple marcher 3 fois dans la journée avec 3 approches professionnelles différentes. Cette approche pluridisciplinaire et non interdisciplinaire ne me semble pas adaptée aux patients et aux objectifs globaux de prises en charge. Est-ce moi qui n'est pas une lecture correcte de la situation ? Je ne souhaite pas rentrer dans une guerre de clochers qui est improductive, au contraire je voudrais dépasser cette situation malgré le positionnement fort de ma collègue ergotherapeute qui ne veut pas renoncer à ses prises en charge globales. Avez-vous rencontré des situations similaires ? Comment, par qui répartissez-vous les missions de chacun lors de chevauchements de compétences ? Et je crains un embrasement avec le retour de la 3ème kiné, ce que je voudrais éviter en trouvant une démarche de résolution mais je ne sais pas laquelle et jusqu'où il est possible d'affirmer une limitation ou répartition d'interventions . Remarque :les médecins prescripteurs sont gériatres et s'intéressent essentiellement à ce que les patients soient pris en charge sans s'interroger sur qui peut faire quoi.
Merci d'avoir lu jusque là ! Et en espérant avoir des pistes de réflexion de votre part ! Edwige

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations




Répondre à ce sujet