Aller au contenu


Calcul des DMS


13 réponses à ce sujet

#1 michel26

  • Membres
  • 16 messages

Posté 01 décembre 2010 - 07:39

Bonjour !
Je travaille dans un service de SSR d'un petit hôpital local qui reçoit environ 250 patients par an.
Pour calculer la DMS actuellement on divise le nombre de journées effectuées par ces 250 patients par an, par le nombre 250 (x jours : 250 patients).
Je trouve le résultat obtenu pas très objectif.
En effet si parmi les 250 entrées de l'année on a reçu 4 grand-pères et 6 grand-mères qui n'ont pas l'appui pendant deux mois et qui vont donc "emboliser" (mot affreux et hélas à la mode)le service, la DMS va être beaucoup plus forte que si l'on "éliminait" des 250 cas les 10 cas à durées les + courtes et les 10 cas à durée les + longues.
Ainsi il ne resterait que 230 cas à analyser et la DMS serait en moyenne beaucoup plus proche de la réalité !
Qu'en pensez-vous ?
Comment est calculée la DMS dans vos services ?
Merci d'avance pour vos réponses.
Michel

#2 Hasting

  • Membres
  • 64 messages

Posté 01 décembre 2010 - 12:54

Voir le messagemichel26, le 01 décembre 2010 - 07:39 , dit :

Bonjour !
Je travaille dans un service de SSR d'un petit hôpital local qui reçoit environ 250 patients par an.
Pour calculer la DMS actuellement on divise le nombre de journées effectuées par ces 250 patients par an, par le nombre 250 (x jours : 250 patients).
Je trouve le résultat obtenu pas très objectif.
En effet si parmi les 250 entrées de l'année on a reçu 4 pépés et 6 mémés qui n'ont pas l'appui pendant deux mois et qui vont donc "emboliser" (mot affreux et hélas à la mode)le service, la DMS va être beaucoup plus forte que si l'on "éliminait" des 250 cas les 10 cas à durées les + courtes et les 10 cas à durée les + longues.
Ainsi il ne resterait que 230 cas à analyser et la DMS serait en moyenne beaucoup plus proche de la réalité !
Qu'en pensez-vous ?
Comment est calculée la DMS dans vos services ?
Merci d'avance pour vos réponses.
Michel
Bonjour, le mot affreux et choquant pour moi n'est pas "emboliser" mais sont les termes "pépé" et "mémé" à ne pas employer SVP...
Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. Einstein

#3 michel26

  • Membres
  • 16 messages

Posté 01 décembre 2010 - 05:45

Ok je corrige ! A part ça "Hasting" vous avez une réponse à ma question ?

#4 Hasting

  • Membres
  • 64 messages

Posté 01 décembre 2010 - 08:18

Voir le messagemichel26, le 01 décembre 2010 - 05:45 , dit :

Ok je corrige ! A part ça "Hasting" vous avez une réponse à ma question ?

ci joint la définition officielle du calcul de la DMS
Durée moyenne de séjour

Définition :
La durée moyenne de séjour (DMS) est le nombre de journées d’hospitalisation dans l’année (pour une pathologie donnée) rapporté au nombre de séjours (pour cette pathologie). La durée moyenne de séjour est calculée en excluant les hospitalisations inférieures à 24h programmées.

Méthode de calcul :
Durée moyenne de séjour (DMS) = nombre de journées d’hospitalisation dans l’année (pour une pathologie donnée) rapportée au nombre de séjours (pour cette pathologie).

On ne peut donc exclure dans le calcul les très longs séjours...sinon le calcul est faussé....surout QUE la DMS devient importante puisque les SSR ne vont plus être en dotation globale mais en T2A...Attention à une DMS élevée...cela va mettre les comptes dans le rouge...voir la T2A...car pour chaque pathologie une durée de sejour est fixée en dessous et en dessus de l'argent est perdu, il ne faut pas rester plus ni moins...loi de la t2a...après nous pouvons avoir une réflexion éthique: et l'humain dans tout cela personne ne prendra le même temps de retablissement ou reeducation pour une même opération...
Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. Einstein

#5 michel26

  • Membres
  • 16 messages

Posté 02 décembre 2010 - 06:42

Voir le messageHasting, le 01 décembre 2010 - 08:18 , dit :

ci joint la définition officielle du calcul de la DMS
Durée moyenne de séjour

Définition :
La durée moyenne de séjour (DMS) est le nombre de journées d’hospitalisation dans l’année (pour une pathologie donnée) rapporté au nombre de séjours (pour cette pathologie). La durée moyenne de séjour est calculée en excluant les hospitalisations inférieures à 24h programmées.

Méthode de calcul :
Durée moyenne de séjour (DMS) = nombre de journées d’hospitalisation dans l’année (pour une pathologie donnée) rapportée au nombre de séjours (pour cette pathologie).

On ne peut donc exclure dans le calcul les très longs séjours...sinon le calcul est faussé....surout QUE la DMS devient importante puisque les SSR ne vont plus être en dotation globale mais en T2A...Attention à une DMS élevée...cela va mettre les comptes dans le rouge...voir la T2A...car pour chaque pathologie une durée de sejour est fixée en dessous et en dessus de l'argent est perdu, il ne faut pas rester plus ni moins...loi de la t2a...après nous pouvons avoir une réflexion éthique: et l'humain dans tout cela personne ne prendra le même temps de retablissement ou reeducation pour une même opération...

"....après nous pouvons avoir une réflexion éthique: et l'humain dans tout cela...." (Hasting)
Je pense que pour les technocrates concepteurs de la T2A (qui correspond à une logique FINANCIERE certaine) l'éthique et l'humain sont à des années lumières de leur champ de préoccupations !
L'hôpital répond hélas maintenant, avant toute autre considération, à une logique FINANCIERE .

#6 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 02 décembre 2010 - 07:23

Heu.. si on compte la proportion des soignants (paramédicaux tous confondus) dans l'effectif d'un hôpital et la présence des patients eux-mêmes... quel est l'effectif de chaque camp ? Pourquoi la tendance ne s'inverse-t-elle pas alors ?Ne serions nous un peu "bêêêête " ? (dixit le mouton...).
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#7 michel26

  • Membres
  • 16 messages

Posté 02 décembre 2010 - 08:49

Que proposez-vous donc chère "Charlaine" ?

#8 michel26

  • Membres
  • 16 messages

Posté 04 décembre 2010 - 07:54

No answer Charlaine ?

#9 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 05 décembre 2010 - 02:01

Si ce n'était que moi et avec l'aide d'un syndicat de cadre de santé (qui n'existe par à ma connaissance... :wink: ) Un mouvement de protestation pour renverser le totem "Fric à tout prix" et retrouver le bon sens, c'est à dire l'humanité que requière nos missions et donc nos décisions... On n'a jamais autant parler d'"Ethique" (le management éthique, ça me fait rire jaune ! comme oxymore, on fait pas mieux ! :wacko: ) que depuis la mise en place de la T2A....

Ce qui me chagrine c'est que pour entrer dans des chiffres "acceptables", on gomme les "extrémités", on nie donc la réalité... une certaine réalité. Enfin, je ne réponds pas vraiment à votre question... je me suis juste permise d'agiter un peu le bocal...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#10 michel26

  • Membres
  • 16 messages

Posté 06 décembre 2010 - 07:22

Merci "Charlaine" ! Je suis sur la même ligne que vous.

#11 safia2020

  • Membres
  • 1 messages

Posté 19 juillet 2012 - 12:12

bonjour,

merci de me donner une formule plus simple pour calculer la durrée moyenne de sijour

je travail dans un hotel et je doit faire cette opération mais j'ai pas trouver la formule exacte
merci de m'aider
bonne journée à tous

#12 Pascale

  • Membres
  • 757 messages

Posté 27 juillet 2012 - 07:47

pour en ajouter un peu plus à la discussion que dire des hopitaux qui ne peuvent plus emprunter aux banques (car pas assez productifs donc pas rentables )depuis l'arrivée de la T2A ,de plus les organimes tel que MOODYS je ne suis pas sure de l'écriture qui notent les hôpitaux, tout ceci est bien dans une logique marchande et les patients dans tous cela qu'en fait on?
Pascale Dartois

#13 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 27 juillet 2012 - 12:56

Et les professionnels que deviennent-il aussi ? Produire dans une logique de rendement est une faute déontologique... c'est écrit noir sur blanc pour les IDE par le législateur... Nous sommes à l'ère du grand n'importe quoi... !! Et on viendra après nous faire des cours sur l'humanitude... :angry: A quand l'Humaine atttitude ?
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#14 hamdaouiyounes

  • Membres
  • 1 messages

Posté 23 février 2016 - 04:59

Bon jour , le calcule de DMS est base sur deux choses :
- le Nombre des patients visitent l'hôpital dans l'année ( ou dans une période donnée) qui sont les admissions de l'hopital
-le Nombre de jours de séjour de ses patient a l'hôpital ( peut être un patient reste en hospitalisation deux , 3 ou plus de jours) la somme des jours d'hospitalisation de chaque patient nous donnés les journées d'hospitalisation dans l'hôpital
- la formule de calcule de DMS , est égale à Journées d'hospitalisation
                                                                          Nombre d'admission
DMS : fournit une indication sur l'efficience des soins prodigués aux patients hospitalisés.
            C'est le rapport entre le nombre de journées d'hospitalisation réalisées par l'hôpital par unité de temps et le nombre d'admission pour la même période. Elle est exprimée en jour. Il fournit une indication sur l'efficience des soins prodigués aux patients hospitalisés.
              C'est le rapport entre le nombre de journées d'hospitalisation réalisées par l'hôpital par unité de temps et le nombre d'admission pour la même période. Elle est exprimée en jour.



NB : les dix patients (DMS=10) seront  influencer sur la pertinence de la DMS de l'hôpital ces sont des valeurs extremums qu'elle faut les soustraire dans le calcule pour ne pas abuser le calcule et retenter sur l'efficience des soins prodiguées.
        Dans un hôpital qui desserve plusieurs type de prestations ou service, surtout des spécialités de qui nécessites un séjour long comme la psychiatrie  et des specialité de court séjour , el est conseillé de calculer L DMS de chaque service appart pour mieux connaitre la vraie situation de l'utilisation de service .


Hamdaoui younes
Statisticien en Sante

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations




Répondre à ce sujet