Aller au contenu


Inscription à l'Ordre National des Infirmiers


64 réponses à ce sujet

#31 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 29 octobre 2009 - 05:34

:rolleyes: Quand ai-je minimisé le problème du coût ? je n'ai jamais dit "même pas mal !" à l'annonce de la cotisation... d'autant que comme tout un chacun, j'attendais une cotisation à hauteur de 30 euros et non pas plus du double.

Je partage aussi depuis le début cette erreur de communication qui va leur coûter cher... Ce n'est pas en mettant en place un rapport de force que l'on gagne la confiance de ses "adhérents"...

Je questionne seulement l'opportunité de cette instance.. j'étais parmi ceux et celles qui battait les pavés de Paris en 1983 et qui scandaient une volonté de créer un ordre...

Pas d'ordre... alors quoi d'autre ?
J'arrête là, j'avais dit que je ne m'en mêlai plus... mais que ça me démange...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#32 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 29 octobre 2009 - 10:34

En fait, plus j'y pense, plus je me demande pourquoi nous sommes tous si opposés. Et en réfléchissant et posant des questions autour de moi, je pense que la question de l'argent est primordial. Vient en second lieu, les formulaires à remplir. Car si nous avions dû nous inscrire à un ordre, en nous rendant dans un guichet dans nos établissements, en donnant notre année de DE, notre parcours, éventuellement notre adresse et un euro symbolique, je pense qu'il y aurait eu du monde pour faire la queue...
le montant demandé est un tantinet révoltant compte tenu des difficultés de chacun et que cette somme n'est pas dérisoire.
Quand je vois ce que gagne une infirmière qui travaille au Luxembourg, avec moins de responsabilités... et on voudrait que notre diplôme soit européen, que l'on regarde déjà les rétributions de chacun avant de vouloir nous mettre tous sur le même pied d'égalité. Est ce que l'ordre remettra de l'ordre dans tout ça? Certainement pas...
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#33 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 31 octobre 2009 - 12:38

Je pense que le boycottage n'est pas la meilleure stratégie ... et que de vouloir annuler l'existence de cette instance aura un revers dramatique : nous ne pourrons plus demander une entité représentative de la profession au gouvernement après... parce qu'on aura délibérément craché sur celle-là qui a été mise en place à la demande de certains d'entre nous quand même... on passera pour quoi aux yeux du gouvernement ? Pour une profession imature qui ne sait pas ce qu'elle veut et à qui, ils auront raison sur ce point, il faut retirer cette instance prévoyant une portée des décisions sur la profession par des professionnels jusque là jamais permise... mais puisqu'ils sont incapables d'accepter cette charge...
Redonnons donc les rênes aux professions médicales (normal de nous prescrire des démarches de soins à domicile pour que ce soit prise en charge par la sécu ?) qui maintenant qu'ils ont les pieds dans les IFSI vont s'empresser de nous spolier notre savoir pour en faire des DU... Parce qu'avec la promesse d'un petit master en sciences infirmières qui n'existe pas... on va pas aller loin pour défendre nos droits de propriété intellectuelle professionnels... Vous savez comment ça se passe l'agrément d'une formation pour un diplôme dans une université ? Renseignez-vous...

Nous sommes à un tournant capital pour le devenir de notre profession... il nous faut de quoi nous retourner... autre que l'ordre actuellement, je ne vois pas... ne scions pas la branche sur laquelle nous sommes assis. Pas mal de problèmes importants sont à traiter et ce ne sont pas les syndicats qui vont le faire... le nouveau programme a encore diminué le contenu en psychiatrie... vous le saviez ? Dans un sens on peut supposer que l'IDE en psychiatrie va enfin avoir une spécialisation... Mais qui va se charger de monter cette spécialisation ? les psychologues qui nous dénient la relation d'aide ? les psychiatres ? ou les IDE des syndicats ?
La loi HPST nomme les pharmaciens comme éducateurs à la santé... ça ne vous dit rien ?
Parce que cela fait des décennies que le gouvernement ne sait plus comment gérer la pénurie chronique de notre profession, qu'il cherche toujours à éliminer cette profession en tentant de donner des attributions aux uns et aux autres (vous en pensez quoi des étudiants en médecine autorisés à exercer notre profession ?) il finit par disloquer nos compétences aux autres professions médicales... Et vous ignorez sans doute le courant des aides-soignantes qui monte en puissance...

Si on reprend les chiffres des asso professionnelles et celui des syndicats majoritairement généraux (qui n'ont jamais vraiment œuvré pour la profession à ce jour, on n'en serait pas là ! il ne suffit pas de le clamer dans des tracts !) c'est à eux que s'adressent le gouvernement pour le devenir de la profession... à des instances qui représentent seulement 8 à 10 % de la profession, moi c'est ça qui me défrise (même en ayant les cheveux raides). Je n'ai rien contre les IDE libérales, mais je trouve anormal que ce soit leur asso ou syndicats qui prennent part aux décisions pour la majorité des IDE qui travaillent à l'hosto par exemple...

On jette le bébé avec l'eau du bain...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#34 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 01 novembre 2009 - 09:45

Charlaine, tu avais dit que tu ne t'en mêlerais plus, mais tu es quand même revenue à la charge. Et je dois dire que ton écrit me semble tout à fait censé (non que j'ai douté une seule fois des bonnes paroles!!) :rolleyes:
Je vois les mêmes choses se profilaient à l'horizon, et craint également pour le devenir de nos petites personnes lorsque d'autres ayant des diplômes se targueront d'en savoir plus que nous sous prétexte de DU alors qu'ils n'auront qu'une formation universitaire et pas sur le terrain;
mais j'ajouterai quand même, que lorsque la mission cadre est passée dans nos régions (j'ai relu les notes que j'avais prises sur les différentes interventions), nous avions déjà parlé de tout ceci, à savoir que les infirmières devaient faire reconnaître leur science infirmière par des diplômes universitaires que personne ne nous raviraient ( :rolleyes: je ne sais pas si ça se dit tiens!!!)mais en aucun cas nous avions parlé de l'ordre infirmier pour y parvenir; à moins que c'eut été sous entendu et que je n'y ai pas vu l'allusion?

cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#35 hopla

  • Membres
  • 107 messages

Posté 01 novembre 2009 - 02:06

Citation

Dans un sens on peut supposer que l'IDE en psychiatrie va enfin avoir une spécialisation...
Euh... Il me semble qu'il y en avait une jusqu'en 92....

#36 Hasting

  • Membres
  • 64 messages

Posté 02 novembre 2009 - 09:01

Ce n'est pas l'élimination de l'ordre qui serait dramatique c'est son maintien...quand au boycott oui c'est la seule solution car c'est le seul moyen de montrer notre désaccord et notre opposition,...puisque ils n'ont pas tenu compte de la forte abstention lors de l'élection des représentants de l'ordre pourtant vote sur 15 jours par internet...moins de 13% de participation ce qui rend illégitime sa représentativité de la profession infirmière...oui nous demandons son abrogation et cela ne sera pas une grosse perte...quand cesserait vous de vouloir le "bonheur " des infirmières contre leur volonté...elles et ils sont assez grands et matures pour connaître leur choix et majoritairement la profession est opposée à cet ordre venu d'une poignée de lobbyistes...pseudo intello...nous nous sommes quotidiennement sur le terrain et nous connaissons la réalité et les difficultés de la profession et les demandes d'heures sup pour ganger plus et les les dimanches travaillés pour la prime...( la cotisation à l'ordre = la prime de 2 dimanches...merci l'ordre racketteur...)Tenons le coup...chassons l'ordre que nous ne voulons pas ...
Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. Einstein

#37 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 02 novembre 2009 - 04:19

Juste pour comparer le comparable, la cotisation à l'ordre est équivalente au montant de deux week ends travaillés, oui, encore qu'elle ne soit pas demandée tous les mois. Alors si on la rapporte à tous les week end de l'année, soit environ 19 minimum, ça va encore...
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#38 Hasting

  • Membres
  • 64 messages

Posté 02 novembre 2009 - 04:27

Et alors oui une infirmière en général travaille plus de 19 dimanche par an ...ce n'est pas une raison pour faire cadeau de la prime de 2 dimanches à cet ordre... dont la majorité des IDE ne veut pas...
Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. Einstein

#39 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 02 novembre 2009 - 04:33

Voir le messagehopla, le 01 novembre 2009 - 02:06 , dit :

Euh... Il me semble qu'il y en avait une jusqu'en 92....
Oui mais toujours selon ce fameux décret de Bologne, on ne pouvait la leur accorder... une spécialisation "valant X mois de formation supplémentaire post DE soins généraux.." soit un minimum de 4 ans post bac... et qu'à cette époque là le recrutement des ISP se faisait niveau 3eme... ils vont laisser "mourir" les derniers ISP qui partiront à la retraîte pour pouvoir la mettre en place...
Dans la logique management : "laissons pourrir la situation"... elle est bien corsée celle-là car elle a vu la disparition de savoirs infirmiers spécialisés irremplaçables... mais puisqu'en France un médecin peut faire tous les exercices paramédicaux qu'il veut (la loi actuelle est telle... c'est ahurissant non, ce "pouvoir" médical...l'Omniscience existe... les textes de loi le prouvent... Cf Rapport Berlan 2)
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#40 hopla

  • Membres
  • 107 messages

Posté 02 novembre 2009 - 07:10

Citation

Oui mais toujours selon ce fameux décret de Bologne, on ne pouvait la leur accorder...
et qui est à l'origine de ce décret?.....
Et pourquoi les compétences des ISP, en psy (évidement) n'ont-elles pas été reconnues dans le cadre de décret? Le législateur lui même s'est rendu compte de l'erreur, en tentant de rafistoler les manques de compétences (tutorat...).

On dévie du sujet, évidement, mais pas tant que ça: le problème va être le même avec l'Ordre. Des gens éloignés du terrain qui vont légiférer, au nom (soi-disant) de 500.000 soignants.
Je suis perplexe...

#41 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 02 novembre 2009 - 07:21

Le décret de Bologne est un décret européen dans le cadre du marché européen du travail, nécessitant des diplômes "européens" dans leur contenu d'enseignement et leur mode de validation.

Pourquoi voulez-vous que les membres de l'ordre ne soit plus en activité professionnelle ? Vous pensez qu'ils feront leur charge ordinale à temps plein ? Ce n'est pas ce que j'ai compris...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#42 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 02 novembre 2009 - 07:50

Voir le messageangee, le 01 novembre 2009 - 09:45 , dit :

Charlaine, tu avais dit que tu ne t'en mêlerais plus, mais tu es quand même revenue à la charge...
Sûrement parce que la personne qui m'est le plus difficile à modérer... c'est moi-même... :cool:
modératio in omnibus n'est pas chose aisée !
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#43 hopla

  • Membres
  • 107 messages

Posté 02 novembre 2009 - 08:53

Citation

Pourquoi voulez-vous que les membres de l'ordre ne soit plus en activité professionnelle ? Vous pensez qu'ils feront leur charge ordinale à temps plein ? Ce n'est pas ce que j'ai compris...
En activité professionnelle, si bien sûr (au sens propre du terme).
Proches du terrain infirmier quotidien, c'est autre chose.
Et puis, quand la "base" n'est pas entendue (tout le monde se rappelle ici d'un consciensus des membres de l'ONI départementaux et régionaux pour le montant d'une cotis à 30 euros, balayée d'un coup de powerpoint pour devenir 75 euros), cela ne fait que renforcer mon sentiment de non-écoute de la même "base" décidé par le national (d'ailleurs, plusieurs CDOI on fait part de leur mécontentement publiquement face à ce montant)
Ce n'est qu'un exemple, mais il a mérite d'être parlant.
Il y a dans ma région un délégué régional de l'Ordre engagé en même temps dans une formation IFCS actuellement. Expliquez moi ce qu'il lui reste comme temps pour être proche du terrain...

#44 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 02 novembre 2009 - 09:04

Voir le messagehopla, le 02 novembre 2009 - 08:53 , dit :

...
Il y a dans ma région un délégué régional de l'Ordre engagé en même temps dans une formation IFCS actuellement. Expliquez moi ce qu'il lui reste comme temps pour être proche du terrain...
Vous abordez indirectement le thème du cumul de mandats là aussi... :cool: j'en connais qui font partie du CEFIEC (avec une charge j'entends), de l'ONI et qui sont directeur de soins... Si l'on comptabilise seulement en temps de réunions cumulées... Au bout d'un moment on arrive à "Touche à tout, Bon à rien"... comme le disait ma tri-aïeule.
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#45 hopla

  • Membres
  • 107 messages

Posté 02 novembre 2009 - 09:35

Citation

j'en connais qui font partie du CEFIEC (avec une charge j'entends), de l'ONI et qui sont directeur de soins... Si l'on comptabilise seulement en temps de réunions cumulées... Au bout d'un moment on arrive à "Touche à tout, Bon à rien"..
nous sommes bien d'accord...
Quelle crédibilité autre que des titres ou fonctions?...Cela suffit-il pour représenter 500.000 soignants?
Je ne crois pas.
D'où (notament) mes réserves sur la légitimité de l'ONI auprès des pairs qu'il prétend représenter.

Enfin, soyons clairs.
Pourquoi ne pas avoir effectué un simple référendum (avec vote électronique sur 15 jours :-) sur le réel souhait des infirmiers par rapport à un Ordre?
Cela aurait été bien plus démocratique que de faire passer une loi en catimini.

L'ordre n'est pas voulu par la majorité de la profession. Voilà une réalité. Je serais bien surpris que l'ONI communique le nombre des infirmiers ayant renvoyé leur dossier au 31/10...

On est le 2/11. Pas de chiffres, évidement. Dans les services, ceux qui ont renvoyé leur dossier, sont largement minoritaires.
Quelle sera l'étape suivante? menaces personnelles? On se tourne vers les Directeurs pour leur rappeler qu'ils sont susceptibles d'avoir une amende s'ils embauchent des IDE non inscrits (cf Ordre75) ou alors un nouveau repport?...
Menaces envers les IE qui sortent cette année des IFSI: pas d'inscription , pas de travail...
Et ne venez pas me dire que la profession se reconnait la dedans...

#46 Ideform

  • Membres
  • 16 messages

Posté 03 novembre 2009 - 09:02

Bonjour à toutes et à tous,

Quelle sensation particulière ce matin, en venant travailler, que de se savoir infirmier en exercice illégal !!

Mais que s'est-il produit dans la nuit du 31/10 au 1/11 ??? Quelques âmes en peine, qui devaient roder aux côtés des enfants costumés d'halloween, m'auraient-elles subtilisé mes compétences et mon diplôme ?

Terrifiante soirée !

Quoiqu'il en soit, nous voilà, pour beaucoup aujourd'hui, des hors la loi.

Je rejoints "hopla" sur son commentaire des publications de chiffre. Qu'en est-il? combien ont cédé à la pression ?

Nous sommes le 3/11 matin et pour l'instant rien de nouveau. Calme plat. Calme avant la tempête ? A propos de tempête d'ailleurs, j'ai lu hier soir dans "Infirmière Magazine" un article qui relate les actes violents menés au salon infirmier il y a quelques jours. Bien que contre l'ordre IDE, je ne trouve pas ces actions très valorisantes pour notre corporation. Des revendications oui mais de la violence non !

En attendant les news de l'ONI, je vous souhaite bon vent.

#47 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 05 novembre 2009 - 12:27

je vous propose que nous regardions déjà du côté de nos infirmiers. Nous sommes pleins de cadres sur ce forum, ou faisant fonction, nous avons des infirmiers dans nos équipes. Alors si on pouvait recenser combien se sont inscrits, peut être aurons nous déjà une petite idée! Nous ne sommes pas beaucoup à réagir sur les postes concernant l'ordre, que ce soit sur celui ci ou sur l'autre post créé. Cela ne vous a jamais semblé curieux? Combien de membres sommmes nous et combien s'interessent vraiment à la question? Ce sont toujours les mêmes qui reviennent à la charge avec des points positifs, des points négatifs constructifs et des points négatifs de chez négatifs, comme le comparse de hercule poirot!!!!!!!!!!!!!! :cool:
Je vais créer un post autour du recensement, et on verra combien ont de réponses!!
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#48 Ideform

  • Membres
  • 16 messages

Posté 05 novembre 2009 - 12:57

Salut,

j'irais me recenser sur ton poste juste après ma réponse.

Juste un mot pour vous transmettre 2 choses :

° j'ai contacté mon correspondant ONI sur le CH ou je bosse : lui aussi attend les chiffres de l'ONI pour savoir combien de personnes se sont acquittées de leur cotisation. D'après lui les chiffres tournent autour de 15 %, surtout les libéraux.

° J'ai lu un article qui date du mois de mars et qui concerne l'ordre des kinés : Le tribunal a abandonné ses poursuites pour exercice illégal de la profession envers quelques kinés qui n'avaient pas payé leur dû à leur ordre. Ca laisse de l'espoir.

Bonne journée à toutes et à tous.

#49 Ideform

  • Membres
  • 16 messages

Posté 12 novembre 2009 - 02:09

Paris, le 12 novembre 2009
ACTUALITE
CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A/H1N1
L’Ordre National des Infirmiers demande que soient appliquées
les règles de bonnes pratiques en soins infirmiers
Dans son communiqué de presse du 24 septembre dernier, l’Ordre rappelait les règles de
sécurité et de qualité des soins infirmiers nécessaires à l’organisation de la campagne de
vaccination contre la grippe A/H1N1 et demandait une révision de la planification logistique,
décidées dans la circulaire ministérielle du 21 août 2009.
Le 20 octobre 2009, le Haut Conseil de la Santé Publique, dans son avis1, confirme la
position ordinale et recommande le respect des bonnes pratiques en soins infirmiers : la
personne qui prépare le vaccin est celle qui injecte le produit.
Si la circulaire du 28 octobre 2009 précise mieux ce point, de nombreuses informations
émanant des départements indiquent que les préfectures et les DDASS ont décidé de
passer outre ces recommandations.
Dans l’intérêt de nos concitoyens, l’Ordre National des Infirmiers souscrit à l’avis du HCSP et
demande à ce que l’organisation des centres de vaccination respecte, dans chaque
département, les bonnes pratiques pour assurer la vaccination « l’injection vaccinale doit être
réalisée immédiatement et par le même opérateur ».
Contact presse : Virginie Lanlo – Tél. : 01 42 86 63 76 - Port. : 06 20 09 09 14 – comoni.vl@orange.fr
1 HCSP, 20 octobre 2009, Avis relatif aux mesures d’hygiène pour la réalisation de la vaccination antigrippale
A(H1N1) présentée en flacon multidose




Tempête dans le bénitier de l'ordre. Heureusement qu'ils sont là pour nous rappeler la règle ! ouf...

#50 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 12 novembre 2009 - 08:23

Si seulement vous aviez pu entendre ce que j'ai entendu à ce sujet de la part d'une professionnelle... vous ne trouveriez pas cela ridicule.

je ne veux pas ici les défendre à toutes forces.. mais nous avons à balayer devant notre porte...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#51 hopla

  • Membres
  • 107 messages

Posté 12 novembre 2009 - 10:17

Citation

mais nous avons à balayer devant notre porte...
c'est à dire?....

#52 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 13 novembre 2009 - 07:41

Qu'il existe des professionnels qui ont vraiment besoin de remettre leurs connaissances à jour, et dans la théorie et donc dans leur pratique.. et que les incompétents sévissent sans trop de problèmes quand même... Nous connaissons tous des cas contre lesquels on ne sais plus quoi faire... osons l'avouer.
je dis qu'avec les responsabilités MORALES que nous avons, il est anormal qu'un diplôme qui permet une autonomie d'intervention sur l'humain ne soit pas suivi dans l'évolution des compétences de la personne qui le "porte", qu'il soit valable toute une vie professionnelle sans avoir à certifier de temps à autres nos compétences. Notre obligation de maintenir à jour nos compétences selon nos règles professionnelles... c'est un peu du pipeau pour certains, non ?

Enfin c'est un avis tout personnel... mais il y a des jours où je redoute de me faire hospitaliser après ce que j'y ai personnellement vécu. Quand je me fais soigner, c'est certainement pas pour aggraver mon cas..
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#53 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 14 novembre 2009 - 10:44

Alors là, je suis tout à fait d'accord Charlaine. Moi aussi j'ai peur pour mon devenir de malade!! Et pas que sur les compétences, mais également sur la chaleur humaine. Heureusement que je ne me retrouve pas confronter à ce problème dans mon secteur. Mais quand je vais en visite et que j'entends: c'est pour quoi? lorsqu'un patient sonne et le ton sur lequel c'est dit, j'ai envie de répondre: Pour rien!!!
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#54 hopla

  • Membres
  • 107 messages

Posté 14 novembre 2009 - 06:33

Citation

Qu'il existe des professionnels qui ont vraiment besoin de remettre leurs connaissances à jour, et dans la théorie et donc dans leur pratique.. et que les incompétents sévissent sans trop de problèmes quand même... Nous connaissons tous des cas contre lesquels on ne sais plus quoi faire... osons l'avouer.
C'est vrai. D'ailleurs ça doit être pareil chez les cadres (osons l'avouer aussi), qu'ils soient de proximité ou formateurs.

Citation

je dis qu'avec les responsabilités MORALES que nous avons, il est anormal qu'un diplôme qui permet une autonomie d'intervention sur l'humain ne soit pas suivi dans l'évolution des compétences de la personne qui le "porte", qu'il soit valable toute une vie professionnelle sans avoir à certifier de temps à autres nos compétences. Notre obligation de maintenir à jour nos compétences selon nos règles professionnelles... c'est un peu du pipeau pour certains, non ?
Oui. Autant pour nous autres. Cadres, donc. Osons l'avouer aussi.
Allez. Je taquine (mais quand même...).

Citation

Enfin c'est un avis tout personnel... mais il y a des jours où je redoute de me faire hospitaliser après ce que j'y ai personnellement vécu. Quand je me fais soigner, c'est certainement pas pour aggraver mon cas..

Plus sérieusement, ce genre de discours globaliste qui tend à stigmatiser la profession infirmière me hérisse. D'autant plus qu'il vient de quelqu'un qui l'a été, qui a connu les difficultés du métier. Que du personnel hospitalier ne soit pas à la hauteur, je n'en doute pas. Il reste minoritaire. Il me semble aussi que les infirmiers ne sont pas les fautifs premiers d'un système de santé que dont nous autres, cadres, facilitons globalement l'existence...
Facile de jeter le pierre. Regardons nous aussi dans la glace à un moment donné. Il me semble bien que nous autres, CS sommes en mesure tenter de rectifier le tir, non? Il me semble bien qu'il y a une Direction aussi, non?... Qu'il y a des lois?....Des dispositifs sensés fonctionner?
Allons. Avant de stigmatiser les infirmiers, recentrons nous un peu sur nos pratiques. Jouons le jeu aussi de l'évaluation. Et assumons nos fonctions.
La critique en tant qu'usager est facile. Reste à voir ce que nous apprenons (en tant que formateurs) aux infirmiers, et comment nous les faisons travailler (en tant que cadres de proximité). Assumons aussi de générer ce même système que l'on critique.

#55 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 14 novembre 2009 - 06:53

Je suis tout à fait d'accord avec la plupart (sur le pendant cadre notamment) de que vous dites Hoplà, moins sur le fait que je généralise... je ne généralise pas. C'est vous qui généralisez mes propos pour les discréditer... je ne jette la pierre à personne. La professionalité est mise à mal lorsqu'on ne lui donne pas les moyens de travailler correctement... mais certains n'ont pas ce professionalisme dès le début... maintenant à qui la faute ? Il me semble que si les formateurs ont une part de responsabilité dans la mise en place de celle-ci, elle est partagée par les formateurs du terrain. Et les mauvaises notes ne sont pas nombreuses quand on voit le décalage entre les appréciations littérales et la note posée, les IFSI mais aussi les IFCS n'y peuvent rien.
Mais au delà de la formation initiale... une compétence individuel est tributaire de la compétence collective... et un management incompétent peut rendre incompétent le plus compétent des professionnels. Quel que soit le niveau du management... et là je dépasse le cadre du CDS de proximité.

Mon discours vous hérisse peut être, mais votre attitude de me faire un procès d'intention au lieu de parler du fond du sujet, me dérange tout autant. Un diplôme à vie sans suivi alors que les compétences évoluent à vitesse grand V chez nous et compte tenu du fait que nous n'avons pas le droit à l'erreur parce que nous travaillons "sur", pour l'humain, vous paraît donc normal ?
L'infirmière qui a finit au tribunal pour des pratiques d'euthanasie était major de promo...

Mais sans doute que le décalage de nos échanges tient du fait que concernant l'ONI, j'y mets toute la filière infirmière, de l'IDE de base au directeur de soins... J'ai payé ma cotisation et pourtant je suis cadre... Donc, lorsque je pense actions de l'ONI, je ne vise pas que les infirmièr(e)s... Et je pense que cela est très bien... c'est pour cela donc que je rejoins votre position à cet endroit...Si ça pouvait faire bouger les choses...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#56 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 14 novembre 2009 - 10:49

J'ai fort bien compris ce que Charlaine voulait dire, et lorsque je précise avoir des craintes, ce n'est pas forcément sur la compétence technique, mais bien relationnelle. Et ça, Hopla, on l'a ou pas. Je n'ai jamais perdu patience pour un patient pénible, revendicateur ou autre. J'ai toujours été très calme et souriante, et empathique. Ce qui me valait de ne pas toujours être très bien vue par mes collègues. Lorsque je vois des professionnels au service des malades, souffler ou lever les yeux au ciel lors de la demande légitime d'un patient pour quoi que ce soit, alors oui, ça me fait peur. Mais l'ONI n'y changera rien, sauf si nous évaluons le degré d'humanité des prises en charge!!!
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#57 hopla

  • Membres
  • 107 messages

Posté 14 novembre 2009 - 11:04

Citation

Mon discours vous hérisse peut être, mais votre attitude de me faire un procès d'intention au lieu de parler du fond du sujet, me dérange tout autant. Un diplôme à vie sans suivi alors que les compétences évoluent à vitesse grand V chez nous et compte tenu du fait que nous n'avons pas le droit à l'erreur parce que nous travaillons "sur", pour l'humain, vous paraît donc normal ?
L'infirmière qui a finit au tribunal pour des pratiques d'euthanasie était major de promo...
Charlaine, ne pensez pas que parce que je suis opposé à l'ONI (sur le fond, d'ailleurs...) , je discrédite vos propos. Non. Vous défendez l'ONI, moi non, je ne m'y retrouve pas.
Je ne reviendrais pas sur le reste de votre post, où chacun d'entre nous cherchera à avoir raison. Nous ferons perdre du temps au lecteur. Et après tout, vous avez vos raisons, et moi les miennes.

Alors le fond dont vous parlez: Bien évidement que le principe du diplôme à vie ne me dérange pas, mais je précise: s'il est encadré légalement par un rigoureux contrôle de compétences, ainsi que par une obligation de formation continue.
Mais il me semble bien que c'est le cas déjà au jour d'aujourd'hui, tout au moins chez le salarié, non? Légalement parlant. (Vous aurez bien compris que ceci est à lire au second degré...). Mais évidement, cela ne suffit pas, nous sommes bien d'accord. Le dispositif existe , et il n'est pas appliqué à bon escient.
Ceci étant dit, je ne pense pas que parce que les lois ne sont pas appliquées, une nouvelle loi le sera de façon plus efficiente. Je précise encore mes propos: ce n'est pas parce qu'une loi n'est pas appliquée avec tous les travers qui vont avec (on ferme les yeux, on mute les gens "à problèmes"....etc, on pistonne pour les formations..;etc..etc..) que la nouvelle loi (celle qui concerne l'ONI) va faire le ménage la dedans, si ce n'est que par le coté répressif vis-à-vis des infirmiers.
Et c'est bien là que l'on se trompe de cible.
La non-satisfaction des usagers (quand elle est dite) n'est certainement pas le seul fait des infirmiers (quand bien même ils servent de bouc-émissaire), mais d'un système de santé, hospitalier, managérial, bien plus global à mon avis (incluant d'ailleurs les médias au sens large, satisfaits de se gargariser du premier accident -aussi dramatique soit-il - qui arrive dans un hôpital).
Cela ne reflète pas le quotidien des soignants.

Il me semble bien plus important d'appliquer déjà ce qui existe, de façon pertinente, en ce qui concerne la formation continue des soignants, que de créer une entité de contrôle qui n'aura comme légitimité pour évaluer ses pairs que celle d'être... élue. (et quid de ses propres compétences pour ce faire?...)

#58 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 16 novembre 2009 - 05:45

Je suis d'accord avec vous... mais lorsqu'un IDE fait une bourde de nos jours, va-t-on voir si l'employeur (dont c'est l'obligation légale) a mis en place un dispositif pour maintenir ou faire évoluer ses compétences suivant les besoins ? Comme vous, je ne suis pas pour que ce soit les IDE qui écopent une fois de plus dans le système pénal... ils en ont déjà plus que pour leur grade en ce moment... Il n'empêche qu'il faut non pas trouver des excuses mais mettre les bonnes personnes devant leurs responsabilités... et quand je dis ceci, je pense à la totalité de la hiérarchie. Ce serait une erreur de penser que je suis d'office du côté de la direction (si mon supérieur hiérarchique pouvait lire ceci, ils se dirait "si seulement !!" :cool: , j'aime trop le rôle de poil à gratter... quoi qu'il m'en coûte... et le prix du cours est onéreux en ce moment... quasi exhorbitant... presque un luxe). je pense que mon parcours professionnel y est pour quelque chose. Je ne me sens pas redevable de la fonction publique...J'en suis trop déçue...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#59 hopla

  • Membres
  • 107 messages

Posté 16 novembre 2009 - 10:25

Citation

va-t-on voir si l'employeur (dont c'est l'obligation légale) a mis en place un dispositif pour maintenir ou faire évoluer ses compétences suivant les besoins ?
Va-t-on voir L'ONI mettre en place un dispositif qui permettra d'appliquer (hors sanctions, bien évidement...) une telle évolution des compétences des soignants? J'en doute, je n'ai rien vu de tel dans la profession de foi de l'ONI, ni sur le site...
Sanctionner, ok, mais mettre en place des outils qui permettent d'évoluer (à part quelques articles sur le web, ce qui existe déjà...), c'est autre chose. Rien vu à ce sujet du coté de l'ONI, si ce n'est que des programmes aussi vastes et flous que le sont ceux de la législation actuelle. (qui n'est déjà pas appliquée à bon escient).
Charlaine, avec tout le respect que je vous dois, peux m'importe que vous soyez du coté de la direction ou non, que vous soyez déçue de la fonction publique. Là n'est pas le débat.
J'en reviens à ma question:
A diplôme acquis à vie, donc, OK pour faire évoluer nos compétences:
Comment? Que propose l'ONI de neuf? Des sanctions, ou autre chose?
Et (je me cite...) :
Quid des compétences de mes pairs (membres élus des conseils de discipline) pour me juger, m'évaluer, voire me sanctionner?....

#60 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 17 novembre 2009 - 07:32

A la derniène question.. toute compétence dépendant de la situation où elle est mise en œuvre, je ne vois pas un tiers extérieur l'évaluer sans connaissance des tenants et aboutissants d'une action qu'il observe (je connais bien ceci dans l'évaluation des performances de l'étudiant passant le DE)... mais comment procèdent les tribunaux ?
De la même façon que je peux être captive de mes espoirs placés dans cette instance, ils me semblent que les anti sont dans les fantasmes des dérives qu'il lui prêtent...
Ne sommes-nous pas plus en train de faire des plans sur une comète inconnue que de toucher du doigt l'ombre d'une vérité ? En plus clair, j'ai bien peur que l'on discute dans le vide. Ce qui nous différencie est le fait de faire ou non confiance, c'est bien peu ma foi pour débattre avec arguments à l'appui...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations




Répondre à ce sujet