Aller au contenu


cotisation à l'ordre


90 réponses à ce sujet

#61 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 02 octobre 2009 - 06:07

Voir le messagegériacadre, le 02 octobre 2009 - 05:41 , dit :

Enfin, avec cet Ordre, sera-t'on pour autant reconnu à notre juste valeur soit IDE Bac+3 licence et CDS Bac+4 Master?
La réforme du programme de formation IDE laisse craindre le contraire...quand pensez-vous?

je me souviens que lorsque nous avons eu la mission cadre dans notre région, nous avons parlé de cette valorisation, mais tout à fait en dehors de l'ordre infirmier qui finalement n'y sera pour rien si cela doit se faire! Mme Singly disait que l'on ne pourrait pas revaloriser les infirmiers si les cadres eux mêmes ne le sont pas. A suivre...


Avec la création des Pôles, les directeurs adjoints n'ont que des discourts financiers restrictifs et les chefs de pôle ont tout pouvoir...qu'elle est la place du cadre supérieur de santé dans le trinôme de pôle; a-t'il encore son mot à dire; qu'elles sont encore ses marges de manoeuvre? Votre avis m'intéresse car l'inquiétude et le morosité gagne les CDS que je connais.

pour répondre à cela, je te dirais que ce n'est pas le cas dans mon service. Notre cadre sup qui fait partie de ce trinôme a autant de pouvoir que les deux autres personnes. C'est le fil conducteur entre la logique médicale et l'administration. Malheureusement, si elle propose, si elle donne son avis c'est quand même le médecin qui prend la décision et l'administration qui la valide...


Bref, nous vivons une période décisive et j'ai de + en + le sentiment que les CDS sont les fusibles et malgré leur résistance (on encaisse en amont et en aval de la chaine hiérarchique!!)le manque de reconnaissance et de soutien de la Direction nous épuise ... Malgré tout cela, j'aime mon métier car la satisfaction des patients et leurs familles, des agents au travail m'aide à surmonter les difficultés et garder la foi :))
à débattre...

pareil pour moi!

cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#62 salima70

  • Membres
  • 29 messages

Posté 02 octobre 2009 - 06:21

en tout cas, ce n'est pas l'ONI qui va s'occuper de la recherche en soins infirmiers :

https://www.infirmie...iers-phrsi.html

Avec un budget qui n'est pas pharaonique. Et c'est très bien d'avoir des initiatives de ce genre


Donc, à quoi va pouvoir servir l'ONI, si tout est dispatché ainsi?

#63 karim

  • Membres
  • 41 messages

Posté 04 octobre 2009 - 08:43

Voir le messagegériacadre, le 02 octobre 2009 - 05:41 , dit :

Je suis d'accord et je comprends les oppositions concernant la cotisation à l'Ordre Infirmier.
d'autant que la communication...c'est pas leur point fort! cf. la lettre de 3 pages pour nous dire en "résumé" qu'après avoir consulté un cabinet juridique ( privé et donc à nos frais!): IL FAUT PAYER SINON...GARE AUX CONSEQUENCES!!!
Je n'étais pas convaincue de l'utilité de cette machine à "masturbation intellectuelle" avec petits fours et canapés dans hôtel 4 étoiles sur nos salaires ô combien élevés et proportionnels à nos responsabilités "reconnues"... LoL+++:)) reste à nous démontrer le contraire...

petits four ds hotel 4 étoiles :) pas sur... pour l'instant les élusen sont pour leur frais concernant leur déplacement :)

Voir le messagegériacadre, le 02 octobre 2009 - 05:41 , dit :

De plus, bien qu'à l'IFCS, on nous demande clairement de faire le deuil de la profession infirmière...

Et bien ils ont tord, un infirmier qui passe par l'ifcs devient "infirmier cadre de santé", et même si les soins directs ne sont pas son quotidien, ceux indirects sont bien présents... quand je dis indirect c'est l'amélioration de l'organisation afin de favoriser la qualité des soins.. il a , et il doit avoir le recul sur l'organisation pour l'améliorer ..j'aime dire qu'il est le soignant des organisations, un jardinier qui aime à développer des potentialités chez les infirmiers qu'il est amené à recruter... ou encore celui qui met de l'huile ds les engrenages de l'organisation de soins .. donc arrêtons avec le deuil...foutaise.. :smile:

Non! il n'est pas utile de faire le deuil de sa profession, au contraire..et heureusement..


Voir le messagegériacadre, le 02 octobre 2009 - 05:41 , dit :

c'est pour moi un non sens dans la mesure où l'une de nos missions est de faire la promotion (voire de la pédagogie) et de la recherche en soins infirmiers!!
Enfin, avec cet Ordre, sera-t'on pour autant reconnu à notre juste valeur soit IDE Bac+3 licence et CDS Bac+4 Master?
La réforme du programme de formation IDE laisse craindre le contraire...quand pensez-vous?
Que vont devenir les CDS avec la future réforme du programme de formation???
Avec la création des Pôles, les directeurs adjoints n'ont que des discourts financiers restrictifs et les chefs de pôle ont tout pouvoir...qu'elle est la place du cadre supérieur de santé dans le trinôme de pôle; a-t'il encore son mot à dire; qu'elles sont encore ses marges de manoeuvre? Votre avis m'intéresse car l'inquiétude et le morosité gagne les CDS que je connais.
Bref, nous vivons une période décisive et j'ai de + en + le sentiment que les CDS sont les fusibles et malgré leur résistance (on encaisse en amont et en aval de la chaine hiérarchique!!)le manque de reconnaissance et de soutien de la Direction nous épuise ... Malgré tout cela, j'aime mon métier car la satisfaction des patients et leurs familles, des agents au travail m'aide à surmonter les difficultés et garder la foi :))
à débattre...

le conseil de l'ordre, sera ce que les infirmiers voudront en faire..

Karim
Cordialement

Karim
Infirmier Cadre de Santé
_______________________________________

#64 McClane

  • Membres
  • 38 messages

Posté 04 octobre 2009 - 09:01

Voir le messagekarim, le 04 octobre 2009 - 08:43 , dit :

petits four ds hotel 4 étoiles :) pas sur... pour l'instant les élusen sont pour leur frais concernant leur déplacement :)



Et bien ils ont tord, un infirmier qui passe par l'ifcs devient "infirmier cadre de santé", et même si les soins directs ne sont pas son quotidien, ceux indirects sont bien présents... quand je dis indirect c'est l'amélioration de l'organisation afin de favoriser la qualité des soins.. il a , et il doit avoir le recul sur l'organisation pour l'améliorer ..j'aime dire qu'il est le soignant des organisations, un jardinier qui aime à développer des potentialités chez les infirmiers qu'il est amené à recruter... ou encore celui qui met de l'huile ds les engrenages de l'organisation de soins .. donc arrêtons avec le deuil...foutaise.. :smile:

Non! il n'est pas utile de faire le deuil de sa profession, au contraire..et heureusement..




le conseil de l'ordre, sera ce que les infirmiers voudront en faire..

Karim

moi je me dis , nos collègues , médecin , kiné , manip radio , éducateurs , AMP , ... ils doivent bien se marrer. relisez vous , comment voulez vous être pris au sérieux ? quand on vous propose une évolution de carrière ( la seule ) , vous parlez de ne pas faire le deuil , de rester infirmier dans l'âme. personnellement, j'exerçais une profession , pour vivre , j'étais infirmier. un jour, j'en ai eu marre, j'avais envie de changer de mission, de gagner plus, j'ai donc changer de profession , je suis devenu cadre. a mon sens il n'y a pas de deuil à faire ou à ne pas faire. on change de job et puis c'est tout. les cadres n'auront d'avenir que s'ils apportent un plus aux institutions. dans le privé, on prend un infirmier qui a des compétences en relation humaine / managment , on l'envoie en formation 6 mois pour faire un DU ( en gros rien ) et on le forme sur le tas. ça coute rien , c'est plutôt efficace et tout le monde y trouve son compte. à mon sens , quand on sait qu'une année d'IFCS ça coute 30 000 €, les choses vont vite se régler. à plus de 2000 euros / mois , mon employeur attend autre chose que 4 gouttes de graisse dans un rouage ou un jardinier du dimanche!

pour votre information vous ne passez pas d'infirmier à "infirmier cadre de santé" mais d'infirmier à cadre de santé issu de la filière infirmière , je pense que c'est une nuance importante.

#65 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 04 octobre 2009 - 09:25

Pour ta gouverne Mc clane, je suis devenue cadre de santé et je gagne moins que lorsque j'étais infimière. Alors, je ne suis pas comme toi, si j'ai voulu changer de mission, ce n'est pas pour cette raison. En plus, je travaillais moins, c'est te dire!
Je reste attachée à ma profession d'origine, celle qui m'a toujours guidée et qui continue actuellement à travers l'équipe que je gère, les patients que je ne soigne plus (encore que, il m'arrive de faire des prises de sang ou des poses de KT pour les plus difficiles) de la même façon qu'avant, mais en discutant avec eux, tranquillement, sans la pression des soins qui attendent.
Je suis et je resterai infirmière et si ça devait se faire, je pourrais quitter le chu pour faire du libéral. Et pourtant, j'aime beaucoup être cadre de santé.
Et c'est justement parce qu'on n'a pas oublié notre métier d'origine que les médecins nous prennent au sérieux, parce que les cadres, pour eux, ne servent à rien.
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#66 karim

  • Membres
  • 41 messages

Posté 04 octobre 2009 - 09:44

Voir le messageMcClane, le 04 octobre 2009 - 09:01 , dit :

moi je me dis , nos collègues , médecin , kiné , manip radio , éducateurs , AMP , ... ils doivent bien se marrer. relisez vous , comment voulez vous être pris au sérieux ? quand on vous propose une évolution de carrière ( la seule ) , vous parlez de ne pas faire le deuil , de rester infirmier dans l'âme. personnellement, j'exerçais une profession , pour vivre , j'étais infirmier. un jour, j'en ai eu marre, j'avais envie de changer de mission, de gagner plus, j'ai donc changer de profession , je suis devenu cadre. a mon sens il n'y a pas de deuil à faire ou à ne pas faire. on change de job et puis c'est tout. les cadres n'auront d'avenir que s'ils apportent un plus aux institutions. dans le privé, on prend un infirmier qui a des compétences en relation humaine / managment , on l'envoie en formation 6 mois pour faire un DU ( en gros rien ) et on le forme sur le tas. ça coute rien , c'est plutôt efficace et tout le monde y trouve son compte. à mon sens , quand on sait qu'une année d'IFCS ça coute 30 000 €, les choses vont vite se régler. à plus de 2000 euros / mois , mon employeur attend autre chose que 4 gouttes de graisse dans un rouage ou un jardinier du dimanche!

pour votre information vous ne passez pas d'infirmier à "infirmier cadre de santé" mais d'infirmier à cadre de santé issu de la filière infirmière , je pense que c'est une nuance importante.

ok, on est différent.. cela ne me gène pas le moins du monde... le "vrai monde du travail " n'est peut être pas à mon image, mais je le regarde comme je le veux :smile: toi aussi.
Cordialement

Karim
Infirmier Cadre de Santé
_______________________________________

#67 karim

  • Membres
  • 41 messages

Posté 04 octobre 2009 - 09:44

Voir le messageangee, le 04 octobre 2009 - 09:25 , dit :

Pour ta gouverne Mc clane, je suis devenue cadre de santé et je gagne moins que lorsque j'étais infimière. Alors, je ne suis pas comme toi, si j'ai voulu changer de mission, ce n'est pas pour cette raison. En plus, je travaillais moins, c'est te dire!
Je reste attachée à ma profession d'origine, celle qui m'a toujours guidée et qui continue actuellement à travers l'équipe que je gère, les patients que je ne soigne plus (encore que, il m'arrive de faire des prises de sang ou des poses de KT pour les plus difficiles) de la même façon qu'avant, mais en discutant avec eux, tranquillement, sans la pression des soins qui attendent.
Je suis et je resterai infirmière et si ça devait se faire, je pourrais quitter le chu pour faire du libéral. Et pourtant, j'aime beaucoup être cadre de santé.
Et c'est justement parce qu'on n'a pas oublié notre métier d'origine que les médecins nous prennent au sérieux, parce que les cadres, pour eux, ne servent à rien.
+1
Cordialement

Karim
Infirmier Cadre de Santé
_______________________________________

#68 Hasting

  • Membres
  • 64 messages

Posté 07 octobre 2009 - 10:13

Salut à tous,
Je suis d'accord avec Mc Clane, nous sommes cadre de santé filière infirmière et non pas infirmier cadre de santé...la différence est grande...l'institution attend de nous une fonction cadre...et non pas la vision qui ne peut être que réductrice d'une infirmière...mais une vision globale ....management, gestion, développement durable, qualité, etc...
de plus des cadres de santé filière kiné, ergo, manip radio, technicien labo....se retrouve cadre de santé dans des services de cardio, rhumato, urgences....je connais même un cadre filière technicien labo cadre de santé en imagerie médicale...nous sommes cadre de santé avec une expérience du terrain ce qui nous diffère du cadre administratif...mais nous devons nous "imposer", nous faire reconaître nos compétences en tant que cadre...sinon nous disparaîtrons comme les directeur de soins qui sont en train de disparaitre des organigrammes...ils ne sont plus là que pour la figuration...pas de pouvoir décisionnel....ils essaient en ce moment de sauver leur peau dans les établissements...
quand à l'ordre...niet...nada...no...
Nous sommes des professionnels de la santé...pas de sectorisation IDE , kiné etc...une éthique comune à tous les professionnels de la santé...quel que soit notre fonction au sein du système de santé nous oeuvrons tous pour le prendre soin...en tenant compte du monde dans lequel nous vivons ( paramètres socio économique, environemental,etc...vers quel monde voulons nous tendre, quel choix de société...ceci est un pbe qui concerne tous les citoyens...)
Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. Einstein

#69 karim

  • Membres
  • 41 messages

Posté 08 octobre 2009 - 06:19

Voir le messageHasting, le 07 octobre 2009 - 10:13 , dit :

Salut à tous,
Je suis d'accord avec Mc Clane, nous sommes cadre de santé filière infirmière et non pas infirmier cadre de santé...la différence est grande...l'institution attend de nous une fonction cadre...et non pas la vision qui ne peut être que réductrice d'une infirmière...mais une vision globale ....management, gestion, développement durable, qualité, etc...
Salut,
oups, désolé mais là .. "vision réductrice de l'infirmière", je trouve cela péjoratif et je regrette que tu puisses avoir cette vision..
d'autre part, sur la vision globale,et sur ... " le développement durable"; il n'est pas nécessaire de passer 10 mois à l'ifcs pour avoir notion de la qualité , du développement durable...
Par contre , l'ide cadre de santé que je suis , infirmier en terme d'identité professionnelle, possède et a développé ,(je l'espère ) un certain nombre de compétence en IFCS..
tu dis que l'institution "attend de nous une fonction cadre", on est d'accord, mais c'est à un cadre soignant qu'il s'adresse..
Produire de la qualité des soins et pas rationaliser les soins et raisonner en terme de"gain de production"exclusivement, il y a là une sémantique que je n'accepte pas , le soin n'est pas une marchandise...
là j'espere que nous serons d'accord, même si , ( désolé) on s'échappe du sujet.. et puis, je rajouterais qu'en qualité de professionnels de santé , nous aussi pouvons avoir des "attente de l'administration hospitalière"

Voir le messageHasting, le 07 octobre 2009 - 10:13 , dit :

de plus des cadres de santé filière kiné, ergo, manip radio, technicien labo....se retrouve cadre de santé dans des services de cardio, rhumato, urgences....je connais même un cadre filière technicien labo cadre de santé en imagerie médicale...
Et tu trouves cela opportun..? moi clairement Non. c'est négliger leur compétence..

Voir le messageHasting, le 07 octobre 2009 - 10:13 , dit :

nous sommes cadre de santé avec une expérience du terrain ce qui nous diffère du cadre administratif...mais nous devons nous "imposer", nous faire reconaître nos compétences en tant que cadre...sinon nous disparaîtrons comme les directeur de soins qui sont en train de disparaitre des organigrammes...ils ne sont plus là que pour la figuration...pas de pouvoir décisionnel....ils essaient en ce moment de sauver leur peau dans les établissements...
quand à l'ordre...niet...nada...no...
Nous sommes des professionnels de la santé...pas de sectorisation IDE , kiné etc...une éthique comune à tous les professionnels de la santé...quel que soit notre fonction au sein du système de santé nous oeuvrons tous pour le prendre soin...en tenant compte du monde dans lequel nous vivons ( paramètres socio économique, environemental,etc...vers quel monde voulons nous tendre, quel choix de société...ceci est un pbe qui concerne tous les citoyens...)
bon, mis à part de ton point de vue"l'ordre, niet , nada".. tu ne te considères plus infirmier(e)?
Bien cordialement.
Cordialement

Karim
Infirmier Cadre de Santé
_______________________________________

#70 tydé

  • Membres
  • 1 580 messages

Posté 10 octobre 2009 - 09:22

Les cadres doivent-ils cotiser à l'ordre ? Pour moi qui vient d'une profession, psychomotricien, où l'ombre d'un ordre n'est encore que l'ombre d'un doute, la question ne se pose pas... sauf si venait à se construire un ordre national des cadres de santé où se poserait la question de l'identité (c'est à dire la question de la mêmeté des cadres quelque soit le lieu d'exercice)

A défaut, je considère, mais ce n'est qu'une façon de voir, que la seule profession que j'ai entre les mains, c'est celle de psychomotricien, même si, en tant que tel, j'ai aussi le titre de cadre de santé (car mon diplôme de cadre de santé commence par le mot "psychomotricien" cadre de sante, même pas cadre de santé de la filière de rééducation) et que j'ai des fonctions d'encadrement d'une équipe de soins (actuellement composée autant d'éducateurs spécialisés que d'infirmiers, sans doute à défaut de recrutement inf).

Pour l'instant, et le site essaie de contribuer à faire évoluer cet état de fait, cadre n'est pas une profession, mais un titre et des missions, souvent très différentes et institutionellement dépendantes.

Que l'Ordre infirmier soit plutôt actuellement un désordre tombé du ciel sans autre légitimité que de venir de la loi et s'arrogeant des prérogatives sur les professionnels au nom d'un pouvoir sans expérience, c'est le seul ordre auquel peuvent adhérer, ou non, les cadres infirmiers. Car même avec la prévalence accordée par les administrations au rôle administrativo managérial des cadres, je ne connais pas de cadres infirmiers qui ne soient plus infirmiers et je ne suis moi-même pas cadre infirmiers, malgré le fait que je sois cadre d'infirmiers... du moins tant, je le répète, que les cadres de santé n'arrivent vraiment à constituer une profession de leurs métiers.

En principe, l'Ordre signifie le pouvoir des pairs sur le devenir de la profession, personnalité morale seule capable de faire dialogue avec le législatif et l'exécutif pour faire la loi. Vous autres infirmiers avaient peut-être à prendre cette place our que personne ne le fasse à votre place.

Ce n'est qu'en tendant ses voiles que le marin transforme le vent en voyage.
Thierry Desbonnets ("Tydé"), psychomotricien cadre de santé en disponibilité

#71 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 10 octobre 2009 - 09:30

Merci tydé de sortir le sujet du débat stérile de chiffres où il s'enlisait en le recentrant sur l'essentiel ...

il y a tant de chose à faire pour que la profession infirmière devienne une véritable profession... à commencer par déterminer le modèle théorique de notre champ d'exercice...Nous sommes contraints depuis des années de nous accommoder de théories outre atlantique qui ne correrspondent pas vraiment à l'activité de l'infirmière française...
Pauvreté que celle de Virginia Henderson, centrée sur les besoins corporels de l'individu, que l'on nous a infligé depuis 17 ans dans les IFSI parce qu'elle correspond à la vision qu'on les médecins de nos compétences... et est loin, très loin par sa vision restrictive de ce que peux faire une IDE, du service qu'elle peut rendre à la population en termes de promotion de la santé et d'autonomisation des personnes sur la leur (je n'aime pas trop le terme responsabilisation. car la culpanilisation dans notre société y est souvent pendante)...

Bref... seule une véritable discussion professionnelle sur des choix professionnels assureront notre devenir... Nous risquons si nous ne nous réagissons pas de nous faire avaler par les facs de médecine... depuis le temps qu'ils lorgnent sur nos savoirs et savoirs faire spécifiques pour s'en faire des DU, cette universitarisation est du pain béni pour eux, ils entrent enfin et par la voie royale dans les IFSI... Accepter un moment d'envisager que la réalité professionnelle et donc ses enjeux dépasse la situation de l'hôpital...

Depuis 2004, la notion de santé et la vision du système de santé évolu à très grand pas en France... et nous en sommes au coeur (paroles de médecins...)... à nous de savoir quel place nous voulons maintenir et développer et quel rôle nous voulons jouer dans ce grand théâtre à la distribution conséquentes d'acteurs. Chacun doit pouvoir tirer son épingle du jeu...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#72 Hasting

  • Membres
  • 64 messages

Posté 10 octobre 2009 - 10:53

Je commence à m' énerver qu'une poignée de soi disant "bien pensant" de la prof IDE veulent imposer et s'arroge le droit de savoir ce qui est bon ou pas pour la profession...et oui et pourquoi pas la fac de médecine...pourquoi vous faites un complexe d'infériorité par rapport aux médecins....vous voulez tout comme eux un ordre, une déontologie, une universités en soins infirmiers...excusez-moi...mais quelle rigolade...redescendez sur terre...et restez simple, humble et modeste...et ne venez pas voler 75 euros à vos pairs sous prétexte de vouloir "élever" la profession....arrêter vos verbiages stériles...une minorité de nous imposera pas cette dictature ordinale...vive la liberté et le droit d'exercer une profession pour laquelle nous avons été diplômés...
Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. Einstein

#73 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 10 octobre 2009 - 11:23

Hasting je vous engage à (re)lire la charte du forum et modérer vos propos... le débat doit porter sur le sujet et non sur les personnes (ou leur faire un procès d'intention)... que le thème vous énerve ou non. je vous rappelle que ce forum est à visée professionnelle et je vous rappelle pour cela l'article R 4212-12 de nos règles professionnelles infirmières (pour le législateur, nous sommes avant tout infirmier).
Ce n'est pas en frappant avec des mots "l'adversaire" que l'on fait entendre raison. Le but du débat est-il d'avoir raison ou tort ? La liberté de parole et d'opinion est dans les deux "camps" si vous concevez ce débat comme une bataille. La philosophie avec laquelle les membres de l'association conçoivent le forum et le site est basée entre autres sur la valeur professionnelle du respect de l'autre et le principe de non discrimination est posé.

La participation à ce forum est liée à l'acceptation de sa charte
. Ce rappel est général.
Il est dommage de risquer de tarir ces échanges ou de l'appauvrir parce que l'on découragerait la participation de certains internautes par la présence de propos blessants dans les échanges...
Nous sommes capables de trouver conciliation dans des positions qui semblent contradictoires.
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#74 salima70

  • Membres
  • 29 messages

Posté 10 octobre 2009 - 11:31

Voir le messageCharlaine, le 10 octobre 2009 - 11:23 , dit :


Ce n'est pas en frappant avec des mots "l'adversaire" que l'on fait entendre raison. Le but du débat est-il d'avoir raison ou tord ? La liberté de parole est dans les deux "camps" si vous concevez ce débat comme une bataille.

Telle que la question est posée, je dirai avoir raison.

Pour ce qui est de tordre .... c'est un TORT de penser que c'est la solution

Je sors désolée, c'est plus fort que moi.

#75 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 10 octobre 2009 - 11:55

Voir le messagesalima70, le 10 octobre 2009 - 11:31 , dit :

Telle que la question est posée, je dirai avoir raison.
C'est que le débat a évolué depuis que la première question a été posée...
Il y a même deux débats en un : le cadre reste-t-il un infirmier ? Donc doit-il payer ? L'autre est sur le bien fondé d'un ordre...

Citation

Pour ce qui est de tordre .... c'est un TORT de penser que c'est la solution

Je sors désolée, c'est plus fort que moi.
C'est votre droit et je le respecte... je suis pour, mon avis est-il pour autant délirant, ai-je développé un sentiment d'infériorité auprès des médecins ? Ai-je pour cela la grosse tête parce que non modeste ni humble, ni simple... ?
Ce que je tempère, ici n'est pas le fait d'être pour ou contre... mais la façon de le faire et de défendre son point de vue. Certains (pour ou contre) le font très bien, il n'est pas nécessaire de devenir violent ou irrespectueux envers ceux qui ne partagent pas son avis...

Là est l'objet de ma modération : sur la forme, pas sur le fond du sujet.
Ne soyez pas désolée, votre intervention n'enfreint pas les règles posées dans la charte du forum. Vos choix vous appartiennent et n'ai aucun avis à formuler sur ce point.
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#76 salima70

  • Membres
  • 29 messages

Posté 10 octobre 2009 - 12:21

Charlaine, c'était de l'humour ! :smile: mauvais, je l'accorde; mais pour détendre un peu l'athmosphère ;-)

Il aurait sans doute fallu poser la question ainsi :

Le but du débat est-il d'avoir raison ou torT ?

C'est pour cela que j'étais désolée : d'avoir fait de l'humour à 2 balles oups :wink:

#77 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 10 octobre 2009 - 12:34

:smile: Je n'avais vu ni ma faute de frappe ( heu... :wink: ) ni par conséquent l'humour que vous en faisiez... j'avais rectifié lors de ma lecture votre partie de phrase

Citation

Pour ce qui est de tordre ....

par "Pour ce qui est de l'ordre..." ... pour me la rendre compréhensible... et explique donc la réponse que je vous ai faite...

Comme quoi... s'il fallait démontrer que l'écrit peut être sujet à interprétation... voici un joli exemple de quiproquo... merci Samila
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#78 salima70

  • Membres
  • 29 messages

Posté 10 octobre 2009 - 12:41

Voir le messageCharlaine, le 10 octobre 2009 - 12:34 , dit :


Comme quoi... s'il fallait démontrer que l'écrit peut être sujet à interprétation... voici un joli exemple de quiproquo... merci Samila

Moi c'est salima ^^

Je suis de bonne humeur, ce qui explique cela.

Difficile par écrit, de bien tout canaliser, et quand le clavier s'en mêle, ou s'emmêle au choix, cela peut prêter à confusion. Surtout sur des phrases importantes.

Sans rancune :smile:

#79 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 10 octobre 2009 - 01:11

:smile: Salima... toutes mes excuses... Je vais me résoudre à aller manger... ça amendera ma dyslexie...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#80 Hasting

  • Membres
  • 64 messages

Posté 10 octobre 2009 - 03:27

Cdare de santé est une profession...quelqu'en soit la filière d'origine...le groupe cadre n'est pas le groupe infirmier...même si nous gardons l'emprunte de notre filière d'origine...
mon diplome cadre commence par
Diplôme de cadre de santé...vu le décret n°95-926 DU 18 AOUT 1995 modifié portant création d'un diplôme de cadre de santé:
Le diplôme de cadre de Santé est délivré à...nom,date de naissance, lieu...

Quand à mon diplôme d'état d'infirmier
à la fin est écrit:
est autorisée, par le présent diplome , à porter le titre d'infirmière diplomée d'état...

pas besoin d'un oni et de payer 75 euros pour exercer...
Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. Einstein

#81 karim

  • Membres
  • 41 messages

Posté 10 octobre 2009 - 06:33

Voir le messageHasting, le 10 octobre 2009 - 03:27 , dit :

Cdare de santé est une profession...quelqu'en soit la filière d'origine...le groupe cadre n'est pas le groupe infirmier...même si nous gardons l'emprunte de notre filière d'origine...
mon diplome cadre commence par
Diplôme de cadre de santé...vu le décret n°95-926 DU 18 AOUT 1995 modifié portant création d'un diplôme de cadre de santé:
Le diplôme de cadre de Santé est délivré à...nom,date de naissance, lieu...

Quand à mon diplôme d'état d'infirmier
à la fin est écrit:
est autorisée, par le présent diplome , à porter le titre d'infirmière diplomée d'état...

pas besoin d'un oni et de payer 75 euros pour exercer...

Bon, comme le précise charlaine, il y a 2 débats dans ce billet , je ne ferais pas de hors sujet si je répond à hasting sur le sujet :
" je suis infirmier, suis une formation de cadre de santé et devient cadre de santé donc je ne suis plus infirmier, mais cadre de santé".. j'espere que je te suis bien Hasting ( permets moi le tutoiement, il me semble etre d'usage sur les forums de discussion)

Tu cites donc la loi précisant et le décret... comme quoi parfois, on peut croire en ce que dit la loi :)

j'en profite pour citer Montesquieux qui disait :"Une chose n'est pas juste parce qu'elle est loi ; mais elle doit être loi parce qu'elle est juste." :biggrin: t l'instoration de l'ordre infirmier est une loi .

bon j'arrete là ma digression :rolleyes: , et garde le sourire, qui parfois peut etre communicatif..Je tente la démonstration: l'infirmier qui obtient le "diplome de cadre de santé " reste infirmier.. mais cadre de santé... les regles professionnelles de la profession infirmier lui sont opposable et il doit les respecter..il est habilité à exercer des soins infirmiers..bon est d'accord..?

la démonstration utilise le meme décret que tu cites Hasting,Décret n°95-926 du 18 août 1995 portant création d'un diplôme de cadre de santé ; et je ne vais pas tres loin; je m'arrete à l'article 1er: et à la 1ere ligne:"Il est créé un diplôme de cadre de santé. Ce diplôme porte mention de la profession de son titulaire."

"le diplôme porte mention de la profession" il s'agit d'un diplôme et non d'une profession.. et tu exerces toujours la profession d'infirmier, ce n'est pas moi qui le dit mais la LOI.

par contre dans la loi est porté le terme de corps des cadre de santé: le corps étant une subdivision de fonctionnaire ..

je conclue en disant , qu'être infirmier diplomé cadre de santé , c'est être un infirmier pouvant exercer une "fonction" d'encadrement..de formation..

tu as bien sur le droit de ne pas être d'accord avec ce que je dis,mais avec la loi?? dura lex sed lex :rolleyes:

bonsoir
Cordialement

Karim
Infirmier Cadre de Santé
_______________________________________

#82 Hasting

  • Membres
  • 64 messages

Posté 10 octobre 2009 - 06:58

Une mauvaise loi peut etre abrogée et ce fut le cas de beaucoup d'entre elle...si le gouvernement a cédé sur la pression de lobbyiste pro ordre...il va céder à la pression de la la majorité de la profession contre ordre...et une loi n'est pas forcement juste et heureusement nous sommes en démocratie et pas en dictature pour que les lois évoluent et changent...ex: jusqu'en 1981 l'homosexualité était un délit passible d'emprisonement...la loi fut abrogée...et je ne ferais pas la liste qui serait longue des lois absurdes qui perdurent...beaucoupp de loi ont été abrogées ces derniers temps sur mécontentement du peuple...
Quant à ce que je suis, je suis cadre de santé "filière infirmière"...je n'exerce pas la profession d'infirmier en étant cadre de santé...
Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. Einstein

#83 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 10 octobre 2009 - 10:02

J'avais fait une réponse et suis obligée de recommencer car j'ai perdu mon texte en faisant une fausse manip!!

Merci Tydé d'être intervenu, c'est toujours intéressant.
Merci aussi à Salima dont j'avais compris l'humour mais je me demandais comment se faisait il que dans le "quote" tord prenait un "d" alors que charlaine l'avait bien écrit avec un "t"!!

Nous n'avons toujours pas avancé sur le sujet. Nous ne savons toujours pas quoi faire et quand les infirmières me demandent si elles doivent s'inscrire, je leur dis qu'il vaut mieux le faire maintenant que nous avons encore le temps, plutôt que d'attendre et de faire tout dans l'urgence. Pour autant, je ne remplirai pas la partie qui concerne mes parents, ni celle sur mes éventuelles condamnations, et je ne donnerai pas mon numéro adeli qu'ils peuvent trouver, et ne prendrai pas un jour de congé pour aller chercher le diplôme que j'ai planqué dans mon garage!!! Je remplirai le strict minimum et ce n'est pas un ordre sorti de nulle part (enfin si, de la loi, mais j'ai rien demandé moi!) qui me donnera ma légitimité. Je travaille depuis presque vingt ans, et ce n'est pas lui qui va me dire si je dois continuer ou non! Mon diplôme je ne l'ai pas volé, ça m'agace de voir que l'on soit obligé de refaire toutes les démarches, moi qui deteste ça. Je te donnerai en MP tout ce qui me concerne Karim, comme ça je gagnerai du temps!! Je te promets qu'il ne m'est jamais arrivé d'être incarcérée!! C'est ça qui me met en colère, d'avoir un ordre qui se permet de nous dire que si nous ne sommes pas inscrits, nous ne pouvons pas exercer. Qu'ils essaient, qu'on rigole!!
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#84 salima70

  • Membres
  • 29 messages

Posté 10 octobre 2009 - 10:33

Voir le messageangee, le 10 octobre 2009 - 10:02 , dit :


Merci aussi à Salima dont j'avais compris l'humour mais je me demandais comment se faisait il que dans le "quote" tord prenait un "d" alors que charlaine l'avait bien écrit avec un "t"!!




oui mais Charlaine a changé son message de départ ^^ :rolleyes: le quote était bon..
Bref,


Voir le messageangee, le 10 octobre 2009 - 10:02 , dit :


Nous n'avons toujours pas avancé sur le sujet. Nous ne savons toujours pas quoi faire et quand les infirmières me demandent si elles doivent s'inscrire, je leur dis qu'il vaut mieux le faire maintenant que nous avons encore le temps, plutôt que d'attendre et de faire tout dans l'urgence. Pour autant, je ne remplirai pas la partie qui concerne mes parents, ni celle sur mes éventuelles condamnations, et je ne donnerai pas mon numéro adeli qu'ils peuvent trouver, et ne prendrai pas un jour de congé pour aller chercher le diplôme que j'ai planqué dans mon garage!!! Je remplirai le strict minimum et ce n'est pas un ordre sorti de nulle part (enfin si, de la loi, mais j'ai rien demandé moi!) qui me donnera ma légitimité. Je travaille depuis presque vingt ans, et ce n'est pas lui qui va me dire si je dois continuer ou non! Mon diplôme je ne l'ai pas volé, ça m'agace de voir que l'on soit obligé de refaire toutes les démarches, moi qui deteste ça. Je te donnerai en MP tout ce qui me concerne Karim, comme ça je gagnerai du temps!! Je te promets qu'il ne m'est jamais arrivé d'être incarcérée!! C'est ça qui me met en colère, d'avoir un ordre qui se permet de nous dire que si nous ne sommes pas inscrits, nous ne pouvons pas exercer. Qu'ils essaient, qu'on rigole!!

Un dossier pas complet ( ou à ta façon ) ne sert à rien.

Le fait que toi non plus tu n'es pas voulu de l'ordre ( comme tant d'autres)est bien réel. Sois on le refuse en bloc ( dossier et cotisation) soit on courbe ( encore une fois) l'échine, et on subit.



Si tes convictions te suffisent à en refuser une partie des règles, c'est que tu n'acceptes pas le jeu entier.
Mais dis toi bien que, une fois que tu as le pied dedans, c'est trop tard. Tu seras obligée de "jouer", selon les règles de l'ordre, pas les tiennes.
Et crois moi qu'ils ne te lâcheront pas.


Moi, je ne prends pas le risque de tenter un genre de roulette russe.

Tout comme toi, je me sens légitime dans mon travail quotidien, parce que mon diplôme n'est pas volé, je pratique mon métier depuis suffisamment longtemps, pour ne pas avoir à subir ( financièrement, entre autre ) ce truc qui veut tout chambouler.

Cela serait comme remettre en cause ma légitimité de professionnelle, faire table rase de mon passé professionnel.

Actuellement, nous avons encore la semi liberté de choix. C'est à dire que tant que la majorité s'y refuse, on peut "se permettre" de choisir.

Si un jour cela bascule, nous serons contraint de nous y soumettre.

Ou si un jour la loi portant création de l'ordre est abrogée, nous aurions réussi à utiliser nos libertés pour y arriver.


Je sais que la postion n'est pas facile, mais comme beaucoup disent : si 1/3 des IDEs ( au sens large, ne rentrons pas dans des polémiques de terminologie), ne sont pas inscrits au tableau, le système de santé se casserait la gueule. Et ce n'est certainement pas ce que le législateur veut, ni le gouvernement, ni nous.

C'est la première fois que notre poids est important. Et pas seulemnt par rapport à l'ordre.

Je me suis prise à "rêver" que 'lon pourrait obtenir l'abrogation de la loi [g]ET[/g] une revalorisation denos salaires.

Pour moi l'ordre est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, et j'éspère bien que l'on va pouvoir en profiter, en ayant enfin, une victoire sur nos demandes qui durent depuis bien trop longtemps.

#85 karim

  • Membres
  • 41 messages

Posté 12 octobre 2009 - 07:55

Voir le messagesalima70, le 10 octobre 2009 - 10:33 , dit :



Si un jour cela bascule, nous serons contraint de nous y soumettre.

Ou si un jour la loi portant création de l'ordre est abrogée, nous aurions réussi à utiliser nos libertés pour y arriver.


Je sais que la postion n'est pas facile, mais comme beaucoup disent : si 1/3 des IDEs ( au sens large, ne rentrons pas dans des polémiques de terminologie), ne sont pas inscrits au tableau, le système de santé se casserait la gueule. Et ce n'est certainement pas ce que le législateur veut, ni le gouvernement, ni nous.

C'est la première fois que notre poids est important. Et pas seulemnt par rapport à l'ordre.

Je me suis prise à "rêver" que 'lon pourrait obtenir l'abrogation de la loi [g]ET[/g] une revalorisation denos salaires.


concernant la revalorisation de nos salaires , le fait que le poids de la profession soit renforcé grâce à une organisation professionnelle puissante et indépendante, regroupant 500 000 infirmiers.. fait que j'espère que ton rêve d'une revalorisation salariale soit dans l'avenir une réalité :)

bien



bien
Cordialement

Karim
Infirmier Cadre de Santé
_______________________________________

#86 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 12 octobre 2009 - 08:00

Pour moi, l'union fait la force... c'est qu'on est pas encore prêts à l'être... unis. :rolleyes:
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#87 hopla

  • Membres
  • 107 messages

Posté 13 octobre 2009 - 06:03

Voir le messageCharlaine, le 12 octobre 2009 - 08:00 , dit :

Pour moi, l'union fait la force... c'est qu'on est pas encore prêts à l'être... unis. :rolleyes:
peut-être... ou alors c'est que le vecteur commun proposé n'est pas assez fédérateur...Que les gens ne s'y retrouvent pas? (fond...forme...)

Citation

concernant la revalorisation de nos salaires , le fait que le poids de la profession soit renforcé grâce à une organisation professionnelle puissante et indépendante, regroupant 500 000 infirmiers.. fait que j'espère que ton rêve d'une revalorisation salariale soit dans l'avenir une réalité
Karim, ça ne fait pas partie des missions de l'Ordre, ça. L'Ordre ne se battra pas pour des revalorisations salariales (rien de tel dans ses missions, annoncées sur le site de l'Ordre).
Mais il est clair que fédérer 500000 infirmier(e)s pour des négociation salariales créerait une force... Reste à voir si les syndicats seraient capable d'organiser un grand mouvement en ce sens...

#88 karim

  • Membres
  • 41 messages

Posté 13 octobre 2009 - 06:20

Voir le messagehopla, le 13 octobre 2009 - 06:03 , dit :

peut-être... ou alors c'est que le vecteur commun proposé n'est pas assez fédérateur...Que les gens ne s'y retrouvent pas? (fond...forme...)


Karim, ça ne fait pas partie des missions de l'Ordre, ça. L'Ordre ne se battra pas pour des revalorisations salariales (rien de tel dans ses missions, annoncées sur le site de l'Ordre).
Mais il est clair que fédérer 500000 infirmier(e)s pour des négociation salariales créerait une force... Reste à voir si les syndicats seraient capable d'organiser un grand mouvement en ce sens...

Opla,
je me permets de te donner mon point de vue: tu as raison et tord à la fois, car en effet la demande de revalorisation salariale ne fait pas parti des missions du conseil, toutefois, promouvoir la profession, oui, la valoriser oui, développer et soutenir des pratiques avancées oui..etc.. cela y contribue donc largement de mon point de vue.

En effet, dans l'ensemble des pays européens , la mise en place d'un conseil de l'ordre infirmiers a entrainé de facto une revalorisation de la profession.. le travail des syndicats s'en est trouvé grandement facilité ..
c'est une de mes motivations que je partage avec beaucoup d'élus au conseil..

Dans le cas présent, je soutiens que "l'union fait la force..et que ordre et syndicats sont complémentaires et ne doivent pas s'opposer faisant le jeux alors de l'état ( diviser pour mieux..)" et que jusqu'à présent....le travail syndical pour les infirmiers n'eut pas de grands résultats..

j'espère que -les choses vont changer.


à+
Cordialement

Karim
Infirmier Cadre de Santé
_______________________________________

#89 Hasting

  • Membres
  • 64 messages

Posté 13 octobre 2009 - 04:03

Nous pouvons nous passer d'un ordre pour que cela change...l'union oui mais certainement pas dans un ordre...
Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. Einstein

#90 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 13 octobre 2009 - 05:58

Je suis dubitative quant à notre revalorisation salariale... certains CHU étant vraiment dans le rouge, je ne vois pas comment ils pourront nous payer plus...
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations




Répondre à ce sujet