Aller au contenu


nouvelle reforme sur l'encadrement


13 réponses à ce sujet

#1 salbart

  • Membres
  • 8 messages

Posté 18 avril 2009 - 06:56

Comment se fait-il que nous ne voyons pas d'echange sur le projet du gouvernement relatif à la reconnaissance de la place du Cadre de Santé?
Aurions nous perdu notre sens aïgu de l'analyse?
Comment vous vous positionnez au regard de ce qui se profile pour la fonction Cadre?
Bref, avez-vous des remarques particulières?
N'attendons pas, utilisons tous les canaux d'information pour faire remonter nos souhaits.

#2 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 19 avril 2009 - 11:12

La reconnaissance du cadre de santé... nous soignant en majorité à 'heure où la logique est financière et donc lorsque c'est l'administratif qui mène la barque... Nous cadre de santé alors que la filière soignante est en train d'être décapitée avec la disparition des directeurs de soins... nos cadres sup étant devenu des secrétaires doués d'une capacité à mener des projets et à gérer des budget, redevenus petites mains des médecins au service de l'administration...

Nous cadre de santé à qui l'on demande de réaliser les basses besognes auprès des équipes de soins de moins en moins étoffées, de plus en plus jeunes et donc fragilisées... Cadre de plus en plus non pa d'une mais plusieurs unités fonctionnelles sans que nous nous insurgeons... quelles représentations ont les administratifs de notre boulot . Des professionnels du planning ?
L'éternel enclume sous les marteaux des patients, des familles, des équipes, des médecins, des autres services satellites, de l'administration qui a perdu le sens de la mission principal de l'hôpital : soigner. L'hôpital où règnent les mots accréditation, équilibre budgétaire, fermeture et ouverture de service, classement ou déclassement dans les "hits parade" de l'opinion des médias... et où s'oublient les mots comme humanité, soins, souffrance, pénibilité, reconnaissance, moyens nécessaires, mérite (le vrai),...

Accommodés à toutes les sauces surtout les plus saignantes, nous ne sommes plus suffisamment soignants, ni tout à fait administratifs, que sommes-nous au juste ?

Un sens aigü de l'analyse ? Bien sûr, ces mots en témoignent, enfin les miens.. maintenant, qu'en est-il de notre mobilisation ? Pourquoi les directeurs de soins ne bougent-ils pas à leur disparition ? Est-ce le résultat de notre culture soignante ? Toujours à manager la chèvre et le choux au milieu des loups. Pourquoi tous le cadres qui viennent se plaindre ici attendent que ce soit l'autre qui bouge, même s'ils disent bien vouloir rejoindre la cohorte qui battra le pavé pour dénoncer ces dérives qui nuisent à la santé des hôpitaux en premier lieux... (enfin ils disent qu'ils le feront...)...

Voici mes remarques générales et particulières... Divisés pour régner en 1995 par l'entrée de 14 professions dans un diplôme (l'union pourrait pourtant faire la force), nous voici écimés sans trop de vagues... Qu'allons-nous devenir ? Avons-nous seulement un avenir ? Voulons-nous seulement un avenir et dans l'affirmatif, lequel ? Pour lequel travaillons-nous aujourd'hui ? ne sommes-nous pas formés à relever la tête du guidon pour envisager la direction de notre barque professionnelle ?
Le LMD pourrait bien signer notre acte de disparition parce qu'on ignore à ce jour le devenir des IFCS...

Ce site et ce forum ont été créés pour construire une identité professionnelle de cadre de santé avec les 14 professions... quel bilan en tirez-vous aujourd'hui ? Personne ou presque ne se propose de participer (à la revue de presse par exemple...) avec la petite poignée (12) de professionnels qui s'activent tous les jours pour que la profession cadre de santé existe, respire, échange, ne meure pas d'isolement et grandissent dans une construction de savoirs... Qui se sent concernés par cette entreprise ?

Triste dimanche... Qui se propose de faire le soleil, le contre point de ce que je viens de dire ?

je nous mets dans la rubrique blabla... Mais cela ne veut pas dire que le sujet n'a pas d'importance... :smile:
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#3 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 19 avril 2009 - 01:32

je suis encore peut être trop jeune dans la profession de cadre pour savoir vraiment quel danger nous guette...
Nul doute que si nous devons attendre de quelqu'un une reconnaissance, je serai à ce moment là assez vieille!
Pour autant je n'ai pas envie de voir le sytème LMD faire disparaître les IFCS.
Quant à ce forum, je n'ai pas envie non plus de le voir disparaître et si je ne suis pas active dans la revue de presse, ce n'est pas par manque de motivation, mais parce que je ne regarde pas assez tout ce qui concerne notre profession, trop la tête dans le guidon, ne sachant pas toujours quand je peux la relever...mais ça viendra!
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#4 Lydie B.

  • Membres
  • 1 165 messages

Posté 19 avril 2009 - 05:23

Pour la revue de presse, peut être serait il interessant de savoir si le fait qu'elle soit réduite à sa plus simple expression suscite un manque pour les internautes de ce forum car personne n'a soulevé le sujet depuis que Pascal n'intervient plus. il était quand même trés agréable d'avoir toutes les info regroupées , ce qui représentait un temps non négligeable pour une seule personne .
Lydie B
cadre de santé M.E.R.

"C'est une belle harmonie quand le faire et le dire vont ensemble", Montaigne.

#5 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 19 avril 2009 - 08:25

Excellente question pour la rubrique presse...

mais vous ne répondez pas à salbart... :wink:
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#6 hopla

  • Membres
  • 107 messages

Posté 19 avril 2009 - 09:39

Citation

projet du gouvernement relatif à la reconnaissance de la place du Cadre de Santé?

De quoi parlez vous exactement?... De quel "projet" du gouvernement relatif à la reconnaissance de la place du CS?
Merci.

#7 Lydie B.

  • Membres
  • 1 165 messages

Posté 19 avril 2009 - 09:44

Voir le messageCharlaine, le Apr 19 2009, 09:25 PM, dit :

Excellente question pour la rubrique presse...

mais vous ne répondez pas à salbart... :tongue:

que rajouter de plus à ta réponse Charlaine ? :wink:
Lydie B
cadre de santé M.E.R.

"C'est une belle harmonie quand le faire et le dire vont ensemble", Montaigne.

#8 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 19 avril 2009 - 10:00

et je serai comme hopla et je pose la question de savoir ce que nous réserve le gouvernement. Je ne lis pas la presse (oui je sais, grave erreur mais je préfère les livres que je dévore), et ne regarde pas non plus la télé (là encore à cause des livres!) alors je ne sais pas tellement ce qui se passe et n'en ai pas entendu parler par mes collègues. Peut être que l'on peut nous éclairer? :wink:
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#9 REG

  • Membres
  • 379 messages

Posté 20 avril 2009 - 09:29

moi non plus j'ai pas le temps de lire la presse, mais je regarde Légifrance dès que possible, tous les matins en gros! ça compte ça Charlaine???
Quant à nous, pauvres âmes perdues dans l'immensité du système de santé, je trouve que l'on y arrive quand même pas mal à la mener notre barque...Oh là! j'ai un élan d'optimisme là moi, faudra que je consulte!!!
Bref, qui vivra verra, je ne souhaite pas me faire un ulcère à imaginer la disparition des IFCS. J'aime trop manger!
Allez haut les coeurs!
Bon!!! Elle est partie maintenant que je suis à sa place, que vais-je faire ???

#10 sunnystef

  • Membres
  • 55 messages

Posté 20 avril 2009 - 10:03

Je ne sais pas si c'est ça mais il me semble que charlaine parle de la réforme Licence Master Doctorat et tout ce que cela implique au niveau de la reconnaissance professionnelle et salariale.

http://www.sante-sports.gouv.fr/IMG//pdf/r...positif_LMD.pdf

La place du cadre de santé, la formation continue a la place de l'IFCS, l'universitarisation, de plus en plus de sciences de gestion.... tout ceci est en pourparlers, la négociation, toujours si j'ai bien lu, devrait avoir lieu en juin pour une application en septembre...
Dans, le rapport, il y a un passage concernant lieutenants de sapeur pompier professionnel... (p49/50)

Citation

A l’inverse, le cadre d’emplois des majors et lieutenants de sapeurs pompiers professionnels de la
fonction publique territoriale (décret n° 2001-681 du 30/07/1981 modifié), bien qu’ouvert aux
personnes titulaires d’une licence, a été classé en catégorie B.

[197] Cette situation peut s’expliquer par la particularité de ce métier, inhérente à son caractère
opérationnel,
et par le souhait d’assurer un certain niveau de comparabilité avec les grades militaires
correspondants – en l’espèce, les grades de major et lieutenant-. Il convient de rappeler que la
singularité de cette filière a été reconnue par le titre III du statut général de la fonction publique,
puisque celui-ci admet, à l’article 117, que les règles statutaires de ce cadre d’emplois peuvent déroger
aux dispositions du statut général qui ne répondraient pas à son caractère spécifique et ne seraient pas
adaptées aux missions dévolues à leurs membres.
[198] Cette analyse est confirmée par l’arrêt du Conseil d’Etat n° 142283 du 12 juillet 1995. Exerçant un
contrôle restreint, la Haute assemblée a ainsi considéré qu’eu égard au «niveau de recrutement et à la
nature des fonctions qu’elles exercent, le gouvernement n’a pas commis d’erreur manifeste
d’appréciation en classant le cadre d’emplois des puéricultrices territoriales parmi ceux de la
catégorie B ». Si depuis lors, celles-ci ont bénéficié d’un classement en catégorie A (décret n°2003-
678 du 23/07/2003), les critères utilisés par le juge administratif n’ont, à ce jour, pas été remis en
cause.
[199] Le critère de la nature des fonctions exercées – en particulier leur caractère opérationnel ou
non - doit en effet également être pris en compte à l’occasion du classement d’un corps ou cadre
d’emplois dans une catégorie. C’est là un point important à noter.
[200] Il n’est en effet pas contestable que la profession d’infirmier possède, pour une large part des
attributions qui lui sont actuellement conférées, un caractère opérationnel. On peut dès lors
s’interroger, s’agissant d’une profession réglementée, sur l’opportunité de créer, outre le corps des
IDE qui serait maintenu en catégorie B, un nouveau corps de catégorie A, dont les missions et les
compétences seraient élargies. Se poserait alors la question de l’intitulé du corps et des modalités de
classement réservées aux infirmiers actuellement en fonction.

50 IGAS, RM2008-081P / IGAENR 2008-068
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
[201] Le pouvoir réglementaire disposerait enfin d’une certaine latitude pour fixer les bornes indiciaires
de ce corps. Tous les corps de catégorie A ne bénéficient pas du même déroulement de carrière.
L’indice sommital du corps d’assistant ingénieur (soit l’indice brut 660) n’est, de fait, pas très éloigné
de l’indice sommital des corps de catégorie B bénéficiant d’un classement indiciaire intermédiaire
(soit l’indice brut 638) : l’écart entre ces deux bornes est de 17 points d’indice majoré (représentant
environ 930 € brut par an non chargé des cotisations retraite).
[202] En conclusion, il ressort de ces constats qu’il n’existe pas de lien automatique entre le
classement d’un corps dans une catégorie de la fonction publique et le niveau de diplôme nécessaire
pour accéder à ce corps.

Il y a aussi d'autres sources

http://www.sante-sports.gouv.fr/actualite-...pitaliers.html:

http://www.syndicat-infirmier.com/Les-cadr...-sont-prives-de

#11 salbart

  • Membres
  • 8 messages

Posté 21 avril 2009 - 09:31

J'ai lu avec attention les réponses au sujet que j'ai lancé. A travers less propos, j'imagine combien sont grandes nos attentes.
Toutefois,j'ose croire qu'il existe encore des Cadres qui sont heureux dans leur travail. En tous cas je m'épanouie dans le mien. Peut être bien que l'entente du binôme Chef de Pôle et Cadre est une des clefs de la réussite. C'est vrai que nos missions sont multiples et variées, mais je ne veux pas tomber dans un pessimisme qui n'a de profondeur que dans l'importance qu'on souhaite lui donner. Je veux rester dans une dynamique constructive.
En revanche, je m'interroge sur le sens que l'on donne avec cette nouvelle réforme. Qu'elle va être la place du soin dans cette réforme? On parle de refonte des études de Cadre(LMD), on parle de reconnaissance de la profession, on parle de la place que l'on doit avoir dans les pôles, on parle de rémunération des Cadres avec un système de part variable. On pense que cette part sera proportionnelle à l'atteinte ou non d'objectifs. De quels objectifs on parle? Est ce que ce sont des objectifs médicaux économiques ? (difficiles à tenir quand on est dans un service déjà déficitaire). Est ce que ce sont des objectifs de qualité? pour cela quels sont les critères de qualité prédéfinis?
Il me semble qu'une mission est déjà lancée sur cette nouvelle réforme. Pourquoi ne fait on pas appel au forum pour recencer nos attentes? Est-ce que notre ministère de la santé envisage d'utiliser le site Cadre de santé comme vecteur d'information?
Serons-nous acteur de cette réforme? Qui nous represente? Qu'elle légitimité a ce représentant (te)

Pour toutes ces raisons, je suis interrogatif sur ce qui se profile à l'horizon.

PS:
Pour Charlaine:

"Nos valeurs guident nos choix et nos actions, nos valeurs n'ont de valeur que dans l'action"

#12 Isabelle G.

  • Modérateur
  • 1 343 messages

Posté 22 avril 2009 - 08:33

Voir le messagesalbart, le Apr 18 2009, 07:56 PM, dit :

Comment se fait-il que nous ne voyons pas d'echange sur le projet du gouvernement relatif à la reconnaissance de la place du Cadre de Santé?

Ne s'agit-il pas de cette question dans ce post? ce que cela va changer pour les cadres
Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt

#13 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 22 avril 2009 - 12:12

c'est bien d'avoir regroupé les deux sujets parce que justement je ne me souvenais plus du titre de celui que tu as mis en lien.
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#14 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 25 avril 2009 - 11:47

Voir le messagesalbart, le Apr 21 2009, 10:31 PM, dit :

...
PS:
Pour Charlaine:

"Nos valeurs guident nos choix et nos actions, nos valeurs n'ont de valeur que dans l'action"
:wink: Je rectifierais en "Nos valeurs n'ont de présence que dans l'action"... :tongue:

Il y a aussi ce lien (concertation auprès des cadres hospitaliers sur les missions, les formations et valorisations de leur métier )...


Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations




Répondre à ce sujet