Aller au contenu


reconnaisance bac +3 pour les infimiers à partir de septembre 2009


23 réponses à ce sujet

#1 juju

  • Membres
  • 115 messages

Posté 13 mars 2009 - 04:26

hello,

je viens d'écouter la radio et là ... M. Sarko annonce lors d'une de ces visites au CH de Rambouillet que les infirmières rentrant en formation à partir de septembre 2009 et pour leurs petites soeurs à venir, ils allaient (le gouvernement) reconnaitre le niveau licence et le fameux "bac+3" réclamé, hurlé depuis de nombreuses années maintenant. et les autres alors ? aux oubliettes ? à la trape ?

cette fameuse reconnaisance s'accompagnant d'une revalorisation salariale. et pour les autres qui font le même métier ? une catégorie de "sous infirmières" ?

pourquoi recréer des distentions entre une même catégorie de soignants ? pourquoi reproduire le clivage qui existait entre les IDE et les ISP ? et pourquoi ne pas proposer comme ce qui avait été fait lors de la création des IUFM : le choix pour les professionels en place entre le statut d'instituteur = salaire plus petit + retraite 55ans ou le statut "prof des écoles" = salaire un peu mieux + retraite 60ans ?

et pour les cadres, les cadres sup etc. ? qu'en ait-il ? déjà que le delta entre un infimier de classe sup en fin de carrière est de 60€ avec un CS en fin de carrière ... je trouverai gonflé, irespectueux de ne pas prendre en considération les quelques 480 000 personnes qui ont fait leur formation avant septembre 2009... ainsi que le personnel d'encadrement qui donne beaucoup de lui même.

#2 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 13 mars 2009 - 07:04

je suis d'accord Juju et il est hors de question que nous passons à la trappe. En revanche, je ne suis pas certaine qu'ils ouvrent les cordons de la bourse pour nous tous... alors ce sera tout le monde ou personne?
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#3 belinda

  • Membres
  • 89 messages

Posté 13 mars 2009 - 08:50

Comme dirait une collègue, nous sommes une "armée de nouilles..." :biggrin:

#4 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 13 mars 2009 - 08:56

C'est oublier l'ordre infirmier... espérons qu'il aura à coeur d'y mettre bon ordre... :biggrin: En tout cas, on l'attend !
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#5 juju

  • Membres
  • 115 messages

Posté 13 mars 2009 - 10:10

en espérant que cela sera suffisant.
parceque jusqu'à présent des commissions, des grenelles de truc bidule machin choses, il y en eu. après, dans les faits ...
je pense qu'on nous prend franchement pour des andouilles, des gourdes, des cornettes prêtes à accepter tout et n'impote quoi. parce qu'une partie de la profession serait reconnue et pas les autres, on devrait se satisfaire de cela ?
non. je ne pense pas. se reposer sur le seul fait qu'il y ait un ordre qui se met en place ... je ne croit pas non plus. je pense que l'ordre infimier a besoin de sentir que l'on ai derrière. et peut-être plus s'il le faut ! :biggrin:

#6 belinda

  • Membres
  • 89 messages

Posté 13 mars 2009 - 10:51

Voir le messagejuju, le Mar 13 2009, 10:10 PM, dit :

en espérant que cela sera suffisant.
parceque jusqu'à présent des commissions, des grenelles de truc bidule machin choses, il y en eu. après, dans les faits ...
je pense qu'on nous prend franchement pour des andouilles, des gourdes, des cornettes prêtes à accepter tout et n'impote quoi. parce qu'une partie de la profession serait reconnue et pas les autres, on devrait se satisfaire de cela ?
non. je ne pense pas. se reposer sur le seul fait qu'il y ait un ordre qui se met en place ... je ne croit pas non plus. je pense que l'ordre infimier a besoin de sentir que l'on ai derrière. et peut-être plus s'il le faut ! :biggrin:
Fédérons nous !!! :smile:

#7 juju

  • Membres
  • 115 messages

Posté 15 mars 2009 - 09:46

:biggrin: YES !

#8 églantine

  • Membres
  • 697 messages

Posté 15 mars 2009 - 12:54

je suis des votres!!! :biggrin:
cadre de santé formateur

"à coeur vaillant rien d'impossible....." J.Coeur
"celui qui se perd dans sa passion a moins perdu que celui qui perd sa passion" Angelo D'Arrigo

#9 cathy37

  • Membres
  • 8 messages

Posté 16 mars 2009 - 11:03

:angry: yes ! we can !! :cool:

#10 chaumette

  • Membres
  • 22 messages

Posté 21 mars 2009 - 01:47

au risque de passer pour un extra terrestre, est ce que tout le monde trouve normal, que l'on ne parle pas des cadres dans cette reforme LMD, ou suis je sur une autre planete sans acces à l'information?

#11 églantine

  • Membres
  • 697 messages

Posté 21 mars 2009 - 05:00

ben non, chaumette, tu n'es pas une extraterrestre! si on est sur ce post, c'est parce qu'on n'est pas d'accord non plus .... on va gagner moins que les IDE que nous manageons, si ça continue .... on aura vraiment les contraintes et plus du tout d'avantages financiers (s'il y en avait!) à faire notre métier de cadre .... nous restera notre belle vocation d'organisateur, d'animateur, de gestionnaire .... :angry:
mais bon, je vais encore passer pour une râleuse .... :cool:
cadre de santé formateur

"à coeur vaillant rien d'impossible....." J.Coeur
"celui qui se perd dans sa passion a moins perdu que celui qui perd sa passion" Angelo D'Arrigo

#12 chaumette

  • Membres
  • 22 messages

Posté 21 mars 2009 - 05:13

mais non nous ne sommes pas des râleurs on reclame simplement un traitement equitable à hauteur de nos qualifications
mais quid des syndicats, des associations professionnels !!!
"cadre du monde entier unissons nous et envoyons un manifeste à roselyne" !!

#13 juju

  • Membres
  • 115 messages

Posté 23 mars 2009 - 11:13

je ne parle pas des cadres dans le post, mais j'y pensait fortement malgré tout !
tu as tout à fait raison chaumette itou pour églantine.
j'espère que nous ne serons pas oubliés ni les dindons de la farce ...
bonne semaine à tous !! :angry:

#14 Cyril

  • Membres
  • 1 messages

Posté 23 mars 2009 - 02:09

Bonjour à toutes et tous,

J'avoue comme vous ma perplexité depuis l'intervention, d'abord de notre ministre puis du président de la république. LMD, catégorie A, grille indiciaire ????

Cadre supérieur de santé depuis 2005, diplômé cadre en 1998, que vais-je devenir d'un point de vue statutaire demain ?

J'aime mon travail et n'envisage pas d'en changer, mais où sont les interventions des organisations représentatives, des conseils de l'ordre pour nous informer ? Selon l'orientation politiques de certaines, nous n'obtiendrons rien, pour d'autres peu .... Qui dit vrai ?

Si certains peuvent répondre, chapeau bas !

Cyril

#15 superman

  • Membres
  • 70 messages

Posté 23 mars 2009 - 07:33

Bonsoir,

Devant cette fronde je suis surpris que les syndicats n'aient pas plus d'adhérents.... :angry:

#16 chaumette

  • Membres
  • 22 messages

Posté 24 mars 2009 - 01:35

Je crois qu'il faut être bien clair, notre position n'interesse absolument pas les syndicats. car nous relevons plus d'une démarche corporatiste et peu nombreuses.
d'autre part nous relevons, désolé pour la répétition, de la catégorie A, en claire les cadres !!!
Donc inutile d'attendre quoi que ce soit de leur part. par temps de crise, les eclats vont plus vers ceux qui en ont vraiment besoin et qui represente la majorité (en nombre), principe démago, à mon sens car chacun aspire à la reconnaissance
D'autre part, nous n'avons pas de comportement singulièrement avant gardiste, dans la defense et l'exposé de nos problématiques, encore une fois on a tous tendance à courber l'echine.
Alors que fait -on? On se reveille?

#17 françois1

  • Membres
  • 92 messages

Posté 24 mars 2009 - 02:55

Voir le messagechaumette, le Mar 24 2009, 02:35 PM, dit :

Je crois qu'il faut être bien clair, notre position n'interesse absolument pas les syndicats. car nous relevons plus d'une démarche corporatiste et peu nombreuses.
d'autre part nous relevons, désolé pour la répétition, de la catégorie A, en claire les cadres !!!
Donc inutile d'attendre quoi que ce soit de leur part. par temps de crise, les eclats vont plus vers ceux qui en ont vraiment besoin et qui represente la majorité (en nombre), principe démago, à mon sens car chacun aspire à la reconnaissance
D'autre part, nous n'avons pas de comportement singulièrement avant gardiste, dans la defense et l'exposé de nos problématiques, encore une fois on a tous tendance à courber l'echine.
Alors que fait -on? On se reveille?
Qui peut croire que l'ordre infirmier chassera sur le terrain des syndicats, il a le mérite d'être clair au moins la-dessus. Pour la petite histoire 21 organisations professionnelles sur 22 ont invalidées le nouveau dispositif proposé par le ministère qui doit conduire à la LMD or que se passe t-il actuellemnt, la DHOS fait campagne dans les régions pour le présenter et passer en force croyez vous que ces rencontres soient boycotées, et bien non tout le monde se rend en ordre à la grande messe. Pour ce qui est du reclassement des IDE en catégorie A, faite confiance à nos gouvernants et à leur imagination pour inventer une catégorie A-, il y a bien une A+ (corps de direction). Une représentation est forte quand elle est soutenue par de nombreux adhérents Alors adhérer, personne ne vous en voudra et votre carrière n'en pâtira pas bien au contraire.
cordialement

#18 superman

  • Membres
  • 70 messages

Posté 24 mars 2009 - 08:51

Vouloir faire rentrer tout le monde en "A" c'est créer une "armée mexicaine" mais revaloriser l'indice dans les catégories existante c'est ca le vrai enjeu pour moi. C'est ca qui créer du pouvoir d'achat pour les infirmiers....

Sinon pour les syndicats il ne faut pas oublier que même les directeurs ont des branches spécifiques qui les représentent. Ce n'est parceque l'on est cadre que l'on a pas le droit d'être soutenu ou défendu dans l'exercice de sa profession.

Par ailleurs et loin de moi l'idée de créer la polémique mais force est de constater que souvent les gens râlent mais quand il faut s'engager c'est une autre histoire.... Je pense que notre profession n'échappe pas à celà. Donc râlons mais proposons autre chose (ou sinon taisons nous pour ne pas rajouter à la lourdeur actuelle??? :angry: ). Pour proposer autre chose passons par des canaux qui le permettent et la je n'en vois que trois: l'ordre infirmier, les associations professionnelles, les syndicats. Peux être que je me trompe mais à mon avis ce seront les seuls dont nous pouvons faire partie et qui interviendront dans d'éventuels débats constructifs avec les politiques.

Donc voilà expliqué avec un peu plus de clarté mon positionnement sur les syndicats :cool:

Très bonne soirée

#19 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 24 mars 2009 - 09:25

je me demande à quoi ressemblerait la grève du zèle chez les cadres de santé... Seulement le zèle...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#20 dlam

  • Membres
  • 26 messages

Posté 27 mars 2009 - 05:05

Bonjour,

Je crois plutot que l'on s'oriente non pas vers le "niveau licence" mais plutot vars un niveau "grade licence"
La difference est de taille ! Avec un grade licence aucune reconnaissance à attendre en terme de remuneration

De plus, il ne faut pas s'attendre à desmerveilles d'augmentation car un etudiant fraichement diplimé d'une licence X ou Y ne gagne pas plus de 1500 euros mensuel dans de nombreux domaines.

Enfin esperons tout de meme .......... à suivre
Infirmier Général
Nord (59)

#21 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 29 mars 2009 - 02:54

Au delà du niveau universitaire d'études, je veux bien connaitre le nombre de licences qui soumet son détenteur à une responsabilité pénale de ses actes... Et ça, ça se rémunère non les responsabilités ?

Comparons ce qui est comparable aussi...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#22 IFIGENIE

  • Membres
  • 19 messages

Posté 29 mars 2009 - 05:48

Voir le messageCharlaine, le Mar 29 2009, 03:54 PM, dit :

Au delà du niveau universitaire d'études, je veux bien connaitre le nombre de licences qui soumet son détenteur à une responsabilité pénale de ses actes... Et ça, ça se rémunère non les responsabilités ?

Comparons ce qui est comparable aussi...
Bonjour!
je vous sais trés eclairée et pertinente a la lecture de vos messages et je percois bien votre ironie mais cependant je m interroge...En regard de la nature de la responsabilité pénale, tout détenteur ou non d une licence peut y etre confronté...Mais Il est vrai qu a l heure actuelle les cadres de santé sont trés exposés en raison ,entre autre, du developpement des controles qualites, de sécurité sanitaire, du respect et protection de l integrité morale et physique des patients et plus géneralement de l extension des missions du cadre, et que nombreux vides juridiques sur la responsabilité pénale du cadre de santé puisqu a priori la responsabilité pénale vise la personne et non le groupe comme entité juridique.Alors effectivement il n est peut etre pas opportun de fusionner un niveau d études a des responsablités professionelles, ceci etant la reconaissance universitaire peut etre a mon sens un gain identitaire pour la profession des lors que l on reste clair sur le niveau de compétences et de conaissances.Bon evidemment, parlons d argent c est dans l air du temps... la voie univesitaire en France n a jamais garanti la rémuneration, c est une réalité...Normalement, les qualifications LMD devraient permettre dans l avenir le reclassement indiciaire mais a mon avis faut pas rever. Quand au éventuelles remunérations des responsabilités, etes vous en colère ou juste ironique? Non je plaisante bien sur mais un peu surprise quand meme

#23 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 29 mars 2009 - 06:41

Ironique... je n'ai pas eu l'intention de dire le contraire de ce que je veux faire entendre. Ce n'est pas de la raillerie... colère, non plus... amertume, surement. Cette équivalence professionnelle tend à niveller un diplôme professionnel avec un appareil de formation qui ne délivre pas la plupart du temps des diplômes avec une employabilité prouvée...
De plus, je ne parlais ici que du diplôme infirmier... car c'est celui-ci qui fait actuellement l'objet d'une équivalence de Licence.

Pour celui de cadre de santé, pour être leur supérieur hiérarchique, il faudra au moins un Master1... mais à ce jour, rien n'est dit, ni fait.
Les formations initiales qui forment le collège actuel des cadres de santé pose le problème de la durée des études (les infirmiers ont les plus longues actuellement) et du niveau de recrutement... Le problème reste entier.
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#24 IFIGENIE

  • Membres
  • 19 messages

Posté 29 mars 2009 - 10:55

Voir le messageCharlaine, le Mar 29 2009, 07:41 PM, dit :

Ironique... je n'ai pas eu l'intention de dire le contraire de ce que je veux faire entendre. Ce n'est pas de la raillerie... colère, non plus... amertume, surement. Cette équivalence professionnelle tend à niveller un diplôme professionnel avec un appareil de formation qui ne délivre pas la plupart du temps des diplômes avec une employabilité prouvée...
De plus, je ne parlais ici que du diplôme infirmier... car c'est celui-ci qui fait actuellement l'objet d'une équivalence de Licence.

Pour celui de cadre de santé, pour être leur supérieur hiérarchique, il faudra au moins un Master1... mais à ce jour, rien n'est dit, ni fait.
Les formations initiales qui forment le collège actuel des cadres de santé pose le problème de la durée des études (les infirmiers ont les plus longues actuellement) et du niveau de recrutement... Le problème reste entier.
Oui je suis bien d accord avec tout ca aussi et l harmonisation n est pas acquise loin s en faut, tout juste les balbutiements de ce que sera demain notre profession.En meme temps a mon sens refonte prévisible et signant de profondes mutations sociologiques de la profession.Le role de vigilance du bien fondé du soin du cadre de santé me parait alors encore plus important,et la durée des études de cadre de santé a réviser aussi(sans pour autant passer son temps sur les bancs de la fac...)mais on peut aussi imaginer une scisssion entre professionnels de terrain strictement et porte ouverte a la spécialisation, ce sur la base d un choix et de validation du niveau licence ou master por les cadres.Rien n est encore définitif.

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations




Répondre à ce sujet