Aller au contenu


de ma hiérarchie: le cadre est avant tout un soignant!


20 réponses à ce sujet

#1 [Invité]nortusia1_*

  • Guests

Posté 03 mars 2009 - 09:09

Affirmation à laquelle j'ai répondu: je déplore un peu le contraite, suis infirmiére et j'ai remarqué depuis l'obtention de mon diplome en 1984 que la formation cadre favorisait des capacités de gestion, management, de chef d'orchestre d'une équipe pluridisciplinaire mais à cause de la mutiplicité des tâches qui lui incombaient, la partie soignante du cadre s'était considérablement réduite.........
cette Cadre supérieure n'a pas eu l'air d'apprécier du tout ce que je lui avais répondu, et tout à trac m'a dit que je ne ferai pas partie du groupe de postulants pour la prépa à l'école de Cadres!
Pour les ffC, les cadres, que vous dit ton en cours?
que vous inculque t-on?

#2 choucatch

  • Membres
  • 41 messages

Posté 03 mars 2009 - 09:36

Bonjour,

Il me semble que le rôle du cadre est d'organiser le soin et non pas de soigner......le soin ne fait partie de ses missions en tout cas pas directement, je connais certains cadres qui ont gardé partiellemnt des prises en charge soignante (par ex en psy extra hospitaliere) mais par amour du métier et par possibilité de le faire. Il peut arriver aussi en cas de necessité de service d'intervenir dans le soin (en renfort par ex). Je pense que si on veut continuer à être dans le soin, il ne faut pas choisir la fonction cadre(ceci n'engage que moi bien entendu).

#3 [Invité]nortusia1_*

  • Guests

Posté 03 mars 2009 - 09:49

Voir le messagechoucatch, le Mar 3 2009, 09:36 AM, dit :

Bonjour,

Il me semble que le rôle du cadre est d'organiser le soin et non pas de soigner......le soin ne fait partie de ses missions en tout cas pas directement, je connais certains cadres qui ont gardé partiellemnt des prises en charge soignante (par ex en psy extra hospitaliere) mais par amour du métier et par possibilité de le faire. Il peut arriver aussi en cas de necessité de service d'intervenir dans le soin (en renfort par ex). Je pense que si on veut continuer à être dans le soin, il ne faut pas choisir la fonction cadre(ceci n'engage que moi bien entendu).
merci de votre réponse.
Je ne voulais en aucun cas faire atteinte à sa fonction, mais brutalement, elle a fermé le dialogue en me rétorquant que je pouvais toujours postuler en septembre, de toute façon je ne serais pas retenue!
de toute façon , elle n'est pas la seule à décider.
Effectivement, si on devient cadre et que l'on continue à remplacer une infirmiére par exemple lors des soins du matin et ce réguliérement, je ne vois pas d'interet à refaire une année d'école, de stages, de mémoire!
J'ai travaillé en psychatrie et il est vrai que lors de missions trés délicates comme la visite d'un médecin en chambre d'isolement, le cadre était là pour tempérer les choses, mais il ne se substituait pas au role de l'infirmiére dansle service.

#4 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 03 mars 2009 - 06:57

et si tu changeais de service avant la préparation? :biggrin:
le cadre peut effectivement apporter de l'aide ponctuellement, mais si c'est récurrent, soit il y a un problème dans le service, soit, il n'est pas vraiment à sa place... sauf pour des professions comme les kinés ou les manips radios qui gardent leur activité.
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#5 Lydie B.

  • Membres
  • 1 165 messages

Posté 03 mars 2009 - 08:35

les manipulateurs, Angee, font aussi le deuil de leur profession :happy: mais on reste manipulateur dans l'âme :smile:
En tout cas, vu l'évolution rapide des techniques, mieux vaut se concentrer sur les missions du cadre en gardant l'expertise :biggrin:
Lydie B
cadre de santé M.E.R.

"C'est une belle harmonie quand le faire et le dire vont ensemble", Montaigne.

#6 ouste

  • Membres
  • 130 messages

Posté 07 mars 2009 - 11:29

Bonjour,
si être soignant correspond à l'acte clinique, au pied du lit, le cadre n'est pas soignant. Mais cela me semble un peu réducteur, et je crois que l'on peut être soignant dans différentes fonctions, dont celle de l'organisation des soins, le suivi de la formation du personnel, la réflexion et la mise en projets, pour permettre une utilisation des ressources optimales et des actes de soin de qualité.
Quand la porte est ouverte, il ne faut pas attendre qu'elle se ferme.
www.kenpokai.fr

#7 jadaho

  • Membres
  • 321 messages

Posté 07 mars 2009 - 06:40

Voir le messageLydie B., le Mar 3 2009, 09:35 PM, dit :

les manipulateurs, Angee, font aussi le deuil de leur profession :smile: mais on reste manipulateur dans l'âme :biggrin:
j'avoue que je ne me reconnais pas dans la formule "être cadre, c'est faire le deuil de sa profession".

Pour moi, être cadre ce n'est surtout pas se détourner de sa profession, c'est au contraire continuer à la faire, mais autrement. Sinon quelle est la plus value d'être soignant pour être cadre de santé si nos activités sont avant tout administratives ?

#8 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 08 mars 2009 - 11:19

je pense que Lydie voulait préciser que tous les cadres manipulateurs radios ne sont pas inclus dans le roulement de l'équipe de manipulateurs, et ne font donc plus de radios comme avant.
Mais je suis d'accord avec toi jadaho, je n'ai jamais apprécié que l'on parle de deuil de la profession, même si on nous le dit souvent en parlant de notre métier de cadre. On ne fait plus les soins auprès des personnes hospitalisées, ce n'est pas pour autant que l'on sait plus ce qui se passe et que l'on n'est pas amené à réfléchir sur une prise en charge, donner notre avis sur un pansement etc...
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#9 Lydie B.

  • Membres
  • 1 165 messages

Posté 08 mars 2009 - 12:18

c'est bien pourquoi je précise que je reste manip dans l'âme; on ne peut faire que le deuil de la pratique de la technique à mon sens , en tout cas ça me manque parfois.
Lydie B
cadre de santé M.E.R.

"C'est une belle harmonie quand le faire et le dire vont ensemble", Montaigne.

#10 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 08 mars 2009 - 04:25

j'avais bien compris Lydie! :biggrin:
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#11 jadaho

  • Membres
  • 321 messages

Posté 08 mars 2009 - 05:03

moi aussi j'avais bien compris ce que voulait dire Lydie.

Toutefois, pour répondre à la 1ere interrogation "Pour les ffC, les cadres, que vous dit-on en cours ? que vous inculque t-on ?", il est vrai qu'il est souvent fait part de deuil de la profession initiale, ce qui m'interroge à chaque fois.

Alors, au risque de jeter un pavé dans la mare, qui laisse planer cette notion qu'un cadre de santé ne serait plus un soignant ? Les directions ? les cadres eux-mêmes ? Les équipes ? Et pourquoi ? Et pour quoi ? Si les Autres (les non cadres) ont cette représentation, est-ce que c'est parce que c'est ce que nous leur faisons voir ? Est-ce parce que nous ne leur faisons pas voir qu'il existe un seul ensemble de soignants à l'hôpital, et pas forcément une juxtaposition de soignants qui n'ont pas la même histoire, la même culture de base ?

Pour ma part, j'ai quelques réponses, non pas sur les Autres, mais sur moi, sur ma conception de ce métier. Mais ça vient peut-être avec le temps et avec ce qu'on arrive à écrire de sa propre histoire...

Si quelqu'un cherche un sujet de mémoire, il me semble que cela pourrait en être un :biggrin:

#12 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 09 mars 2009 - 08:10

Balayer les idées reçues... ah que ça doit être riche...
Le deuil de sa profession ? Je ne suis pas sûre de l'avoir fait après 10 ans dans la formation...
Je reconnais à l'étudiant le droit d'avoir un métier... mais surtout celui du patient à être bien soigné... L'infirmière en moi est toujours tapie là, derrière tous les projets de l'étudiant.. mes déformations professionnelles irréductibles en témoignent :biggrin:
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#13 4merm45

  • Membres
  • 5 messages

Posté 11 mars 2009 - 12:33

Voir le messageangee, le Mar 8 2009, 11:19 AM, dit :

je pense que Lydie voulait préciser que tous les cadres manipulateurs radios ne sont pas inclus dans le roulement de l'équipe de manipulateurs, et ne font donc plus de radios comme avant.
Mais je suis d'accord avec toi jadaho, je n'ai jamais apprécié que l'on parle de deuil de la profession, même si on nous le dit souvent en parlant de notre métier de cadre. On ne fait plus les soins auprès des personnes hospitalisées, ce n'est pas pour autant que l'on sait plus ce qui se passe et que l'on n'est pas amené à réfléchir sur une prise en charge, donner notre avis sur un pansement etc...
Je pense tout comme Lydie, que notre fonction n'altère en rien notre profession d'avant, nous sommes juste devenus plus encadrant que soignant tout en gardant notre ethique soignante.
A bientôt :biggrin:

#14 tydé

  • Membres
  • 1 580 messages

Posté 11 mars 2009 - 04:54

Etre soignant ne désigne pas seulement les actes spécifiques de chacun des métiers du soin, mais aussi une relation à une personnes dans son entièreté, qu'on le perfuse, le radiographie ou le rééduque et un projet sur son devenir. En ce sens, nos professions sont aussi un discours, une parole à l'autre et pas seulement un somme de techniques réglementées et compartimentées. Etre soignant, on le répète à l'envie, c'est la triangulation d'un savoir, d'un savoir faire et d'un savoir être

Reste à savoir si cadre, c'est une fonction ou des missions, d'organisation ou de transmission, au sein d'une profession, ou une autre profession. Ce sera peut-être une surprise pour les candidat au concours, mais le diplôme de cadre de santé n'existe pas, ou plutôt le diplôme est toujours celui d'un infirmier cadre de santé, d'un kinésithérapeute cadre de santé, d'un praparateur en pharmacie cadre de santé... le diplôme ne vient donc pas sanctionner une rupture, mais inscrit la fonction dans la continuité de la profession avec cependant le développement, du moins en théorie, d'une compétence transversale, celle de permettre à d'autres de développer et de mettre en oeuvre les compétences d'une profession.

Même s'il arrive à un pianiste d'origine de diriger des cordes, des bois, des cuivres ou des percutions; a t-on jamais demandé à un chef d'orchestre de ne pas être musicien ???

Ce n'est qu'en tendant ses voiles que le marin transforme le vent en voyage.
Thierry Desbonnets ("Tydé"), psychomotricien cadre de santé en disponibilité

#15 piaf

  • Membres
  • 64 messages

Posté 11 mars 2009 - 06:29

Je travaille pour ma part sur ce sujet. Fort de mes lectures sur le leadership clinique (sujet de mon mémoire), j'opte de plus en plus vers la notion d' infirmier formé au management. Le cadre est un soignant et doit conserver une activité clinique. Certes, ce n'est pas la même mais n'est-il pas du rôle du cadre d'évaluer son personnel et la qualité de la prise en charge des patients de son service? Comment peut-il le faire sans avoir d'activités à proximité de son personnel. Je fais l'hypothèse que le cadre peut et doit être un leader clinique, une personne qui en collaboration avec le médecin ou de sa propre initiative permet de favoriser l'emergence d'une réflexion clinique dans son unité. Qu'en pensez vous?
"Il est plus utile d'allumer une petite lampe que de se plaindre de l'obscurité"

#16 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 11 mars 2009 - 10:49

je pense que dans l'ensemble tu as raison Piaf, seulement que dire des infirmiers qui sont cadres après trois ans de diplôme? Ont ils acquis cette expérience qui leur permet d'avoir une reflexion clinique ou d'être le leader clinique comme tu le soulignes? Et se pose alors la question de savoir si c'est vraiment le rôle du cadre d'être ainsi? Je ne veux surtout pas dire que ceux qui n'ont que trois ans de diplôme ne peuvent prétendre à un poste d'encadrement, non non non! Je réfléchissais juste aux paroles de Piaf! Et puis je pense aussi que les équipes savent à qui elles ont affaire et quand les infirmiers commencent une phrase en me disant "vous qui avez travaillé partout" ou encore "vous qui avez de l'expérience", alors je sais qu'ils ont besoin d'un avis, d'une aide de quelqu'un qui a travaillé pendant quinze ans alors que la plupart des agents de l'équipe ont moins de cinq ans de diplôme. S'ils avaient affaire à un cadre plus jeune, ils ne poseraient pas ces questions, mais se tourneraient vers d'autres collègues plus expérimentés. Voilà ce que j'en pense. Maintenant, rien n'empêche un jeune cadre d'avoir cette reflexion clinique...
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#17 muriel45

  • Membres
  • 99 messages

Posté 05 avril 2009 - 12:31

Très belle réponse de Thierry, le cadre prend de la hauteur face aux soins, au contexte, à l'organisation, mais il soigne bienûr tous les éléments de son équipe afin qu'elle puisse travailler dans les meilleures conditions possible pour un soin de qulaité auprès du patient :closedeyes:

#18 muriel45

  • Membres
  • 99 messages

Posté 05 avril 2009 - 12:38

Nortusia, juste que tu as fait par un mauvais choix des mots une atteinte à la fonction cadre, tu ne peux critiquer une fonction que tu ne connais qu'en partie si tu souhaites l'exercer! Il faut parfois se contenir et rentrer dans les rails pour avoir droit à la prépa etc.. ou changer d'établissement!

#19 [Invité]nortusia1_*

  • Guests

Posté 11 avril 2009 - 10:13

Voir le messagemuriel45, le Apr 5 2009, 12:38 PM, dit :

Nortusia, juste que tu as fait par un mauvais choix des mots une atteinte à la fonction cadre, tu ne peux critiquer une fonction que tu ne connais qu'en partie si tu souhaites l'exercer! Il faut parfois se contenir et rentrer dans les rails pour avoir droit à la prépa etc.. ou changer d'établissement!
bonjour,
oui, j'ai sans doute été obnubiliée par mon cadre actuel (celui qui est en poste actuellement)
je ne voudrai en aucun cas lui ressembler dans sa fonction, je n'ai jamais vu cela depuis mon diplome d'infirmiére en 1984!!!!
toute l'équipe souffre de son comportement qui n'est pas digne de celui d'un cadre!
Il commait des indiscrétions et indélicatesses qui nuisent aux agents (comme par exemple divulguer un projet d'un agent) tout de suite aprés l'entretien et de se moquer ouvertement devant un public de ce que cet agent lui a révélé! en lui disant qu'il était un grand rêveur.....que jamais il ne pourrait accéder à une autre fonction......
Quand je me suis retrouvée devant ma cadre sup pour lui parler de mon désir d'être candidate à la prépa, je pensais trés fort à son cadre de santé, qd elle m'a dit qu'il était soignant avant tout...........bah non, je ne suis pas d'accord, mais en aucun cas, je n'ai critiqué cet homme.

#20 biloute59

  • Membres
  • 7 messages

Posté 11 avril 2009 - 04:34

Le cadre est d'abord un être humain qui au travers de la formation en IFCS se positionnera en fonction de sa personnalité. Le cadre n'est plus soignant vis à vis des patients mais vis à vis de son équipe qui à son tour prend soin de l'usager. C'est la capacité du cadre à communiquer efficacement avec son équipe qui permettra l'efficience du soin envers le patient.

La boucle est bouclée et le patient reste au cœur du dispositif de soins dont chaque professionnel est acteur à différents niveaux.

#21 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 14 avril 2009 - 06:44

Voir le messagenortusia1, le Apr 11 2009, 11:13 AM, dit :

bonjour,
oui, j'ai sans doute été obnubiliée par mon cadre actuel (celui qui est en poste actuellement)
je ne voudrai en aucun cas lui ressembler dans sa fonction, je n'ai jamais vu cela depuis mon diplome d'infirmiére en 1984!!!!
toute l'équipe souffre de son comportement qui n'est pas digne de celui d'un cadre!
Il commait des indiscrétions et indélicatesses qui nuisent aux agents (comme par exemple divulguer un projet d'un agent) tout de suite aprés l'entretien et de se moquer ouvertement devant un public de ce que cet agent lui a révélé! en lui disant qu'il était un grand rêveur.....que jamais il ne pourrait accéder à une autre fonction......
Quand je me suis retrouvée devant ma cadre sup pour lui parler de mon désir d'être candidate à la prépa, je pensais trés fort à son cadre de santé, qd elle m'a dit qu'il était soignant avant tout...........bah non, je ne suis pas d'accord, mais en aucun cas, je n'ai critiqué cet homme.

Je comprends votre désarroi nortusia1, parce que ayant une culture mixte (privé - public) je ne comprendrais jamais cette impunité qu'ont certains malgré le mal et les dégâts qu'ils font par leur incompétence pour ne pas dire plus (ça sens le vécu, hein ?...) ... Certains pensent pouvoir aller plus haut en montant sur la tête des autres... (c'est imagé mais ça veut bien dire ce que ça veut dire)
Un jour, un directeur m'a dit "Vous êtes la seule à vous en plaindre, pourquoi personne d'autre n'en parle ?"
Depuis dans ce genre d'histoire, je cherche toujours "à qui profite le crime"... c'est cela aussi le "monde des cadres", un rapport de forces en continu où certains passent en force (Peu reluisant à vrai dire, parce que c'est petit... je sais, moi et mes valeurs...) ... Ces personnes se servent de leur fonction comme faire valoir personnel, au lieu de chercher à bien la servir... Ils oublient les responsabilités de leur statut.
Mais le vent fini toujours par tourner... et galvanisé par l'assurance que leur impunité leur donne, ils sont emmènés souvent à dépasser les bornes outrageusement... jusqu'à la plainte au pénal : "Qui sème le vent, récolte la tempète" dit l'adage.

Ne renoncez pas à votre projet, vous ne deviendrez que le cadre que vous voulez devenir. Rien ne justifie nos actes sinon nos propres choix.
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations




Répondre à ce sujet