Aller au contenu


temps de travail des cadres de santé


29 réponses à ce sujet

#1 [Invité]clémence_*

  • Guests

Posté 21 janvier 2008 - 07:48

:rolleyes: Bonsoir,
Heureuse d'être de retour sur ce site si intéressant. J'ai une question à poser. Je suis cadre formateur en IFSI et actuellement un débat a lieu autour du temps de travail des cadres. Je précise que je suis à 39h / semaine avec 20RTT/an. Sauf que j'effectue toujours plus de 39h, 43-45 fréquemment.
On écoute beaucoup de choses du style "un cadre n'a pas d'horaires.." un cadre doit travailler sans jamais générer d'heures supplémentaires" ou encore, un cadre de santé en milieu hospitalier et IFSI doit travailler entre 39 et 45h par semaine.
Je souhaiterais savoir s'il existe des textes qui définissent la durée du travail des cadres de santé.
Dans une région voisine de la mienne, les cadres de santé pointent, et passent en heures supplémentaires dès 39h01mn!
J'essaie de comprendre... Quelqu'un parmi vous peut-il me renseigner? Par avance merci!

#2 Bloopette

  • Membres
  • 30 messages

Posté 21 janvier 2008 - 07:57

Chez nous, pas de règles précises :
39h, 20 RTT et pour ce qui est des horaires, il est écrit "les cadres commencent entre 8h et 9h" sur le référentiel de gestion du temps de travail.
Après on voit de tout : ceux qui font 8/16 et pas une minute de plus, celles qui sont encore là à 19h.
On entend de tout : à ceux qui font plus d'heures "vous ne savez pas vous organiser" et oui on l'a entendu !!!
Pour ma part, je préfère que chacun gère son temps, on est assez responsbles pour cela !

Les cadres ont quand même une obligation de résultats me semble-t-il... à méditer...

Je n'apporte pas beaucoup d'eau au moulin mais je suis intéressée par les réponses d'autres cadres :rolleyes:

#3 ABC

  • Membres
  • 57 messages

Posté 21 janvier 2008 - 09:40

Bonjour
dans mon C.H. les cadres ont le choix entre 39h et 19 RTT sans possibilité d'HSup ou 37h30, 14 RTT et decompte horaire, donc HS possibles.
Mon avis sur le sujet est que le travail de cadre n'est en fait jamais terminé. Je me fixe une règle qui est de ne jamais faire d'HSup sauf réunions. Sinon c'est un cercle vicieux et je vois des collègues qui ne comprennent même plus que des agents demandent à recuperrer le temps réalisé en +.
Cordialement

#4 [Invité]clémence_*

  • Guests

Posté 22 janvier 2008 - 07:00

Merci pour vos réponses! Mais quelqu'un pourrait-il me signifier sur quels textes s'appuient ces réponses? Il me semble qu'il existe un certain flou :rolleyes: dans l'application de la législation, qui doivent bien donner des directives précises. Sommes- nous, en tant que cadres de santé, considérés comme des cadres dirigeants?(lol), des cadres autonomes? des cadres intégrés à un service ? J'ai trouvé ces références sur le site du ministère du travail :
http://www.travail.gouv.fr/informations-pr...adres-1022.html
Ces références sont-elles valables pour tous les cadres? seulement pour ceux de l'entreprise?
Si vous avez quelques idées sur la question, je suis preneuse! Bonne et longue journée à tous

Modifié par Charlaine, 22 janvier 2008 - 10:24 .
Fusion de messages sur un même sujet


#5 [Invité]clémence_*

  • Guests

Posté 22 janvier 2008 - 07:03

dsl, dans mon précédent message, il faut lire " la législation...qui doit" et non "doivent!" :rolleyes:

#6 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 22 janvier 2008 - 10:24

Bonjour Clémence, je viens de fusionner avec votre sujet, les réponses isolées...

Pour répondre sans citer quelqu'un, vous cliquez sur "Répondre" qui se trouve en bas de la page que vous lisez.
Pour répondre en citant quelqu'un, vous cliquez en bas de son message sur "répondre, la citation sera automatiquement dans le message que vous voulez écrire, écrivez en dessous....
Si vous cliquez sur nouveau, ce ne sera pas une nouvelle réponse au sujet que vous obtiendrez, mais un nouveau sujet :rolleyes:

Enfin, pour pouvoir corriger vos fautes, reformuler une phrase après parution du message, cliquez sur "éditer" en bas de ce message à corriger, et il apparaitra avec possibilité de modifications... :tongue: (pas facile toutes ces fonctions quand on en a pas l'habitude)

Ne vous inquiétez pas, vous ne risquez pas d'abimer le forum avec une maladresse... et en cas de problème, contactez-nous

Bonne journée
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#7 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 22 janvier 2008 - 10:33

Pour répondre à quelques unes de vos questions... notre statut cadre de santé est particulier et n'a pas de comparaison avec des cadres administratifs et encore moins des cadres d'entreprise privée... La fonction publique introduit la notion de "nécessité de service" car elle a une mission de continuité de service auprès du public.

On m'a aussi dit, que j'étais employée pour une fonction et non un horaire, j'avais répondu à l'époque que ma fiche de paye comportait des heures travaillées mensuelles et que le discours était donc contradictoire... Nous devons en tant que cadre gérer nos horaires... gérons les donc ! Mais rien ne vous empêche de signaler que la charge des commandes qui vous sont faites n'entrera plus dans votre capacité horaire... nous ne sommes quand même pas corvéable à merci, même si c'est la tendance actuelle.... Il faut apprendre à dire non. Certains cadres ont préféré retourner sur le terrain... Il faut aussi reconnaitre que la pédagogie est particulière, un autre métier... beaucoup à apprendre avant de se sentir un petit peu à l'aise...

Concernant les textes, je vous mets en lien le dossier sur sante.gouv, des textes régissant le temps de travail et les RTT

Concernant le fait que vous exercez en IFSI, il est évident qu'avec une présence minimum de 35 heures par semaine des étudiants, vous ne pouvez faire qu'en plus que ce temps de travail (entre l'ouverture et la fermeture de l'IFSI). Quand à savoir si l'on gère mal son temps (ou s'il on est mal organisée, ce qui veut dire pareil...) le travail de certains se limite au strict minimum, quand d'autres participent à des groupes de travail par-ci, par-là, et que cela rajoute en charge de travail.

Par ailleurs, l'expérience rend les choses plus faciles, et en analyse du problème à traiter et en solutions à apporter... Sachez demander de l'aide aux plus aguerris...
N'oubliez pas non plus que nous bénéficions de 12 journées dites "congés pédagogiques" destinées à récupérer le travail fait chez soi..., ce que n'ont pas les cadres de terrain. Mais tous les étudiants cadre qui viennent en stage nous disent : "j'avais toujours entendu parler de la charge de travail des formateurs, je pensais uniquement aux cours... je ne la croyais pas aussi importante..." et oui, comparé à l'éducation nationale, nous sommes à la fois profs, conseiller d'orientation, proviseur ou principal, directeur de plusieurs mémoires dans l'année... bref, nous travaillons l'ingénierie, l'alternance, la didactique, l'évaluation, le suivi pédagogique, la guidance de mémoire et je tais l'administratif... et le tout avec des outils crées par nous... pas de tout repos. :rolleyes:

Espérant que cela réponde à votre demande :tongue:
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#8 [Invité]clémence_*

  • Guests

Posté 22 janvier 2008 - 07:04

Voir le messageCharlaine, le Jan 22 2008, 12:33 PM, dit :

Pour répondre à quelques unes de vos questions... notre statut cadre de santé est particulier et n'a pas de comparaison avec des cadres administratifs et encore moins des cadres d'entreprise privée... La fonction publique introduit la notion de "nécessité de service" car elle a une mission de continuité de service auprès du public.

On m'a aussi dit, que j'étais employée pour une fonction et non un horaire, j'avais répondu à l'époque que ma fiche de paye comportait des heures travaillées mensuelles et que le discours était donc contradictoire... Nous devons en tant que cadre gérer nos horaires... gérons les donc ! Mais rien ne vous empêche de signaler que la charge des commandes qui vous sont faites n'entrera plus dans votre capacité horaire... nous ne sommes quand même pas corvéable à merci, même si c'est la tendance actuelle.... Il faut apprendre à dire non. Certains cadres ont préféré retourner sur le terrain... Il faut aussi reconnaitre que la pédagogie est particulière, un autre métier... beaucoup à apprendre avant de se sentir un petit peu à l'aise...

Concernant les textes, je vous mets en lien le dossier sur sante.gouv, des textes régissant le temps de travail et les RTT

Concernant le fait que vous exercez en IFSI, il est évident qu'avec une présence minimum de 35 heures par semaine des étudiants, vous ne pouvez faire qu'en plus que ce temps de travail (entre l'ouverture et la fermeture de l'IFSI). Quand à savoir si l'on gère mal son temps (ou s'il on est mal organisée, ce qui veut dire pareil...) le travail de certains se limite au strict minimum, quand d'autres participent à des groupes de travail par-ci, par-là, et que cela rajoute en charge de travail.

Par ailleurs, l'expérience rend les choses plus faciles, et en analyse du problème à traiter et en solutions à apporter... Sachez demander de l'aide aux plus aguerris...
N'oubliez pas non plus que nous bénéficions de 12 journées dites "congés pédagogiques" destinées à récupérer le travail fait chez soi..., ce que n'ont pas les cadres de terrain. Mais tous les étudiants cadre qui viennent en stage nous disent : "j'avais toujours entendu parler de la charge de travail des formateurs, je pensais uniquement aux cours... je ne la croyais pas aussi importante..." et oui, comparé à l'éducation nationale, nous sommes à la fois profs, conseiller d'orientation, proviseur ou principal, directeur de plusieurs mémoires dans l'année... bref, nous travaillons l'ingénierie, l'alternance, la didactique, l'évaluation, le suivi pédagogique, la guidance de mémoire et je tais l'administratif... et le tout avec des outils crées par nous... pas de tout repos. :tongue:

Espérant que cela réponde à votre demande :wacko:


Merci Charlaine :rolleyes: d'avoir pris le temps de me répondre de façon aussi complète et argumentée! Je vais donc faire bon usage de vos conseils. Voilà maintenant quelques années que j'exerce en IFSI, un métier qui me passionne, mais il m'apparaîssait important d'avoir quelques indications suplémentaires quant au temps du travail des cadres hospitaliers, quelque soit leur lieu d'exercice, car vraiment les échos sont trés divergents. J'ai l'impression que cette notion du temps de travail des cadres de santé est quelque part un peu tabou, :smile: et qu'il n'est pas vraiment de bon ton d'en parler. M'enfin...
Merci encore, à bientôt.

#9 anne02

  • Membres
  • 121 messages

Posté 08 février 2009 - 09:25

Voir le messageclémence, le Jan 22 2008, 07:04 PM, dit :

Merci Charlaine :mellow: d'avoir pris le temps de me répondre de façon aussi complète et argumentée! Je vais donc faire bon usage de vos conseils. Voilà maintenant quelques années que j'exerce en IFSI, un métier qui me passionne, mais il m'apparaîssait important d'avoir quelques indications suplémentaires quant au temps du travail des cadres hospitaliers, quelque soit leur lieu d'exercice, car vraiment les échos sont trés divergents. J'ai l'impression que cette notion du temps de travail des cadres de santé est quelque part un peu tabou, :ohmy: et qu'il n'est pas vraiment de bon ton d'en parler. M'enfin...
Merci encore, à bientôt.

En fait, on veut nous faire croire que nous sommes corvéables du fait que "pas d"horaires".
Il ne faut pas oublier que les cadres administratifs perçoivent de primes styles " indemnités pour travaux supplémentaires" qqui sont assz conséquentes.
Moi on refuse que je récupère (même qd je dépanne pour remplacer une IDE; Donc je vais essyer d'aller voir ailleurs..
Sera ce mieux?

#10 Isabelle G.

  • Modérateur
  • 1 343 messages

Posté 08 février 2009 - 10:13

Voir le messageanne02, le Feb 8 2009, 09:25 AM, dit :

Moi on refuse que je récupère (même qd je dépanne pour remplacer une IDE; Donc je vais essyer d'aller voir ailleurs..
Sera ce mieux?

Je pense que l'on peut toujours trouver mieux, encore faut il oser ou pouvoir changer d'établissement, de ville etc.
Dans mon établissement, tout n'est pas super, mais les cadres peuvent (dans le sens ont le droit) de compter leurs heures supplémentaires et de les récupérer. Et les WE de gardes sont, au choix du cadre, récupérées ou payées en heures supplémentaires. C'est appréciable et ca ferait presque oublier que j'occupe un poste de cadre depuis 6 mois sans en avoir le salaire...
Quand le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt

#11 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 08 février 2009 - 12:59

oui, vaste débat que celui des heures supplémentaires. Je travaille la journée mais passe la nuit voir les équipes au moins une fois par mois. Cette nuit j'y étais de 2h à 5h30. Personne ne me le demande... Alors vais je les récupérer? Oui, si je le fais par moi même sous couvert de ma cadre sup. Pour ce qui est de nos journées, là non plus pas de règles. Il faut un cadre à 8h, et un cadre à 18h. Bien souvent nous sommes toutes là jusqu'à 19h. Mais personne ne nous le demande. Alors soit on ne s'organise pas bien, soit on prend notre travail trop à coeur et on n'arrive pas à décrocher! C'est pourquoi il n'y a pas de règles. Evidemment il n'y a que lors des réunions faites à 17h que l'on peut avoir matière à redire, mais ça n'arrive pas toutes les semaines. Je pense que nous l'aurons tous compris, on ne fait pas ce métier pour le salaire, pas plus qu'on ne le fait pour être cool toute la semaine! :mellow:
Alors dans le service dans lequel on travaille on se récupère les heures par ci par là, en arrivant plus tard, en partant un jour plus tôt...
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#12 REG

  • Membres
  • 379 messages

Posté 10 février 2009 - 08:27

Bonjour à toutes et tous,

après avoir lu attentivement toutes vos réponses, je me dis que franchement les Directeurs d'hôpitaux, et même le Ministère ont quand même une chance folle de nous avoir!!!!
Il n'existe pas une seule situation qui soit la même (vive le vide juridique), chaque établissement fait sa petite popote vis à vis du travail des cadres (formateurs ou de proximité) :dry: ...et nous on continue à se regarder le nombril en ne faisant rien(sauf travailler, il s'entend)

Personnellement je commence à en avoir assez de cette politique de l'autruche, où plus personne n'ose dire quoique ce soit de façon collective (j'entends là, au niveau national).

On permet aux services de tourner 24h/24 (grâce à la bonne volonté de nos agents, eux aussi corvéables à merci), on est là les week-end, des journées de 10 à 12h, et tout ça pour que le Ministère ne prenne même pas la peine de se pencher un peu sur notre cas!!!

La notion de service public : Ok pour moi, mais ça ne me semble pas vouloir dire que tout soit possible et que nous ne disions rien!!

Je ne suis pas syndicaliste (même pas syndiqué d'ailleurs, même si je n'ai rien de particulier contre les syndicats), mais la coupe commence à être bien pleine, surtout quand je lis ce que vous décrivez.

On vit tous de façon isolée la même chose, peut-être va t-il falloir à un moment se fédérer afin de faire remonter ce que nous vivons...non?
Bon!!! Elle est partie maintenant que je suis à sa place, que vais-je faire ???

#13 ouste

  • Membres
  • 130 messages

Posté 10 février 2009 - 09:44

Bonjour,
j'aime le service public!! Si, si!! Et j'aime mon travail!!!
Là où j'ai du mal c'est avec l'hypocrisie de la double contrainte "cadre = pas d'horaires" et "obligation de présence non compatilisée en heures sup". En tant que "terrien", je me dis je travaille, je suis payé en fonction du temps ou des objectifs? Et si c'est en fonction d'objectifs, où est la rémunération?
Pour paraphraser le petit Nicolas:
"Aujourd'hui quand les cadres râlent, personne ne s'en aperçoit!"
Quand la porte est ouverte, il ne faut pas attendre qu'elle se ferme.
www.kenpokai.fr

#14 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 10 février 2009 - 07:26

C'est peut-être notre façon de râler qu'il faudrait changer... "Si tous les cadres de France (et de navarre) se donnaient la main... "(tra la la... avec une banderole... :dry: )
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#15 Lydie B.

  • Membres
  • 1 165 messages

Posté 10 février 2009 - 08:38

oui nous ralons, et malgré nos arguments on ne nous écoute que d'une oreille et nous passons même pour souvent pour les emm-----rs de service et quand on finit par nous écouter enfin, il est souvent trop tard. Peut-être parce qu'il y a trop d'"inertie", mais surtout il ne faut pas faire de vagues, il ne faut surtout pas égratigner la sphére médicale, ni la sphére directoriale et rester crédible aux yeux du personnel et tout ça pour 3 francs 6 .Alors effectivement il nous faudrait sans doute une "formation" pour apprendre à râler et tout ça de façon solidaire, car si demain on imaginait la suppression des cadres de santé quel beau bazar ça deviendrait.
Lydie B
cadre de santé M.E.R.

"C'est une belle harmonie quand le faire et le dire vont ensemble", Montaigne.

#16 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 11 février 2009 - 01:15

:dry: beau bazard? Peut être à certains endroits où les personnes ont moins l'habitude de vivre en autonomie. Mais je ne suis pas sûre que ça le serait vraiment. Si nous n'étions pas là, les choses se feraient tout de même. Nous partons en vacances, et le monde ne s'arrête pas. Je crois que nos missions sont tellement vagues et vastes, qu'on compte beaucoup trop sur nous...attention Lydie, je n'ai pas dit que nous n'étions pas indispensables, mais notre fonction est aussi de faire en sorte de rendre toute l'équipe responsable et autonome. Nous devons créer une synergie pour que tout le monde puisse travailler ensemble (parole d'un directeur de soins!).
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#17 Lydie B.

  • Membres
  • 1 165 messages

Posté 11 février 2009 - 04:31

d'accord le service doit tourner pendant les absences du cadre, mais qui remplit les missions du cadre5 ?
Lydie B
cadre de santé M.E.R.

"C'est une belle harmonie quand le faire et le dire vont ensemble", Montaigne.

#18 REG

  • Membres
  • 379 messages

Posté 12 février 2009 - 08:41

Totalement d'accord avec toi Lydie B, et une fois n'est pas coutume, pas du tout avec angee... :dry:
Bref, quand nous ne sommes pas là, oui le service tourne, mais c'est surtout grâce à la présence de notre binôme CADRE qui intervient dès qu'un grain de sable vient enrailler la machine !!!!

Quant à l'idée de Charlaine de prendre les banderoles...Et bien pourquoi pas après tout ? C'est vrai, je ne me souviens pas que nous ayons été à un quelconque moment à l'initiative d'un seul mouvement national...alors je me répète: pourquoi pas???

Je vous laisse méditer là dessus...
Bon!!! Elle est partie maintenant que je suis à sa place, que vais-je faire ???

#19 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 12 février 2009 - 10:51

c'est sans doute parce que vous avez la chance de connaître des services qui ont des cadres partout. Il n'en va pas de même dans tous les CHU et pourtant, les services tournent. Il faut essayer aussi de ne pas se rendre indispensable, de ne pas faire en sorte de garder le pouvoir en gardant nos informations! Si mon binôme n'est pas là, la cadre sup est là, mais uniquement pour répondre aux besoins des médecins qui cherchent des lits! Et si nous sommes toutes en réunion un après midi sur un autre site, et joignables par téléphone, on se rend compte que le lendemain, les urgences sont réglées, les remplacements effectués... On a besoin de nous, oui, on n'est pas payé à ne rien faire! Mais je reste persuadée que si on se montrait moins disponible et sur tous les fronts, les choses se feraient aussi bien...
Et, oui, on vit tous la même chose Reg comme tu le dis, et pourtant nous ne sommes pas les premiers ni les derniers, mais prendre les banderoles suffiraient ils à être moins corvéables, à ne faire que nos heures et pas une de plus? Si c'est le cas, je la fabrique dès ce week end!!
Aujourd'hui j'ai travaillé de 9h à 17h30 mais ne suis pas allée manger. Personne ne m'a forcée à rester. J'avais une réunion suivie d'une autre et pas de temps entre les deux pour me restaurer. Pourtant je suis persuadée qu'en m'organisant autrement j'aurai pu aller déjeuner...
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#20 Lydie B.

  • Membres
  • 1 165 messages

Posté 13 février 2009 - 10:13

Je crois Angee que nous n'avons pas vraiment les mêmes conditions de travail ce qui explique les disparités et les divergences d'opinion. eh non il n'y a pas de cadres partout et en plus pas de cadre sup, ni de binôme, donc quand je suis en vacances le service tourne et heureusement (je ne me sens pas indispensable à ce point) l'équipe est tout à fait capable de gérer un arrêt , une commande mais pas tout le reste, tout ce qu'on peut faire attendre une ou 2 semaines et que l'on retrouve à son retour.
Lydie B
cadre de santé M.E.R.

"C'est une belle harmonie quand le faire et le dire vont ensemble", Montaigne.

#21 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 13 février 2009 - 08:12

bien sûr que je suis d'accord avec toi Lydie et avec toi aussi Reg, mais je me fais aussi un peu l'avocat du diable en quelque sorte en me disant, et si je ne faisais pas tout ce que je fais, est ce que ça tournerait quand même? Nous avons une collègue qui a pris en charge un service qui n'a pas connu de cadre. L'équipe est contente, parce qu'elle a enfin un interlocuteur pour discuter avec la hiérarchie des besoins...
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#22 Jo

  • Membres
  • 507 messages

Posté 26 février 2009 - 08:06

Voir le messageangee, le Feb 13 2009, 09:12 PM, dit :

bien sûr que je suis d'accord avec toi Lydie et avec toi aussi Reg, mais je me fais aussi un peu l'avocat du diable en quelque sorte en me disant, et si je ne faisais pas tout ce que je fais, est ce que ça tournerait quand même? Nous avons une collègue qui a pris en charge un service qui n'a pas connu de cadre. L'équipe est contente, parce qu'elle a enfin un interlocuteur pour discuter avec la hiérarchie des besoins...
Tant mieux.
Mon cas est, semble t-il, particulier : je suis cadre sur 2 EHPAD en rase campagne, totalement distinctes (est quand je dis distinctes, le mot est faible... :dry: )depuis fin 2007.
Il n'y avait jamais eu de cadre avant moi (c'est une création de poste), et tout "tournait" assez bien mais progressivement de vieilles difficultés ont émergé (gestion du temps de travail anarchique, communication très difficile entre les équipes...).
A mon arrivée, il y avait seulement un directeur interimaire avec lequel tout allait bien. Il en est ensuite arrivé un nouveau, en fin de carrière, "rompu" au système...bref, les relations sont plus que tendues, ce dernier me rendant responsable de tous les problèmes qui datent, hélas, de bien avant mon arrivée.
Attention, je ne "botte pas en touche" mais je suis assez dégoutée.
Quand à mon propre temps de travail, je suis "annualisée", en clair je travaille 8h par jour et je ne travaille pas le vendredi après midi, j'y tiens, je n'en démordrais pas :wink:
Par contre, ce directeur "s'absente" les week end pour aller à 60kms à la campagne et me demande "gentiment" : "vous ne vous éloignez pas???" (j'habite dans le coin). Il n'assure donc pas ses gardes administratives et devinez qui on appelle? Moi. Le "pigeon de service", et tout cela "gratuitement", bien entendu. Même durant mes CA, les agents m'appellent (pas souvent, mais cela arrive).
J'en ai raz le bol : je pense que lors de certains WE et mes prochaines vacances, je vais mentir, en disant que je pars de chez moi... :blink: :mad:

Je rêverais d'avoir au moins un collègue pour discuter, mais je suis la seule cadre à environ 40kms alentour.

Que pensez-vous de mon "cas" ? :mad:

Merci.
Je suis membre actif du "club des cadres"

#23 Lucile

  • Membres
  • 3 713 messages

Posté 26 février 2009 - 08:17

Eh bien, Jo, mettez un cadre ! Si vous êtes disponible et consentante, tout va bien ! Mais il arrive un moment où cela suffit ! Donc, un système d'astreinte peut être mis en place. Par ailleurs, vous pouvez aussi identifier les appels, les trier, et ne pas y répondre si ce n'est pas "votre tour" d'être joignable. Je sais de quoi je parle car malgré les informations transmises pendant l'été, j'ai été appelée 4 fois pendant 3 semaines de congés annuels !!! Donc, je filtre ! :dry:
Inutile de "mentir" donc, juste vous positionner pour éviter de sombrer dans le harcèlement...car même si cela ne vous semble pas d'actualité aujourd'hui, vous verrez, ça vient vite !!
Lucile
Cadre de santé
Qualité-gestion des risques

A force de sacrifier l’essentiel à l’urgent, on oublie l’urgence de l’essentiel
Edgar Morin

#24 Jo

  • Membres
  • 507 messages

Posté 26 février 2009 - 08:27

Voir le messageLucile, le Feb 26 2009, 09:17 PM, dit :

Eh bien, Jo, mettez un cadre ! Si vous êtes disponible et consentante, tout va bien ! Mais il arrive un moment où cela suffit ! Donc, un système d'astreinte peut être mis en place. Par ailleurs, vous pouvez aussi identifier les appels, les trier, et ne pas y répondre si ce n'est pas "votre tour" d'être joignable. Je sais de quoi je parle car malgré les informations transmises pendant l'été, j'ai été appelée 4 fois pendant 3 semaines de congés annuels !!! Donc, je filtre ! :wink:
Inutile de "mentir" donc, juste vous positionner pour éviter de sombrer dans le harcèlement...car même si cela ne vous semble pas d'actualité aujourd'hui, vous verrez, ça vient vite !!
Oui, j'y ai pensé...mais tout cela est tellement "insidieux" que je n'ose pas le qualifier ainsi.
Pour tout dire, je pense à m'en aller, ce poste ne m'apporte plus grand chose, si ce n'est des ennuis, et pourtant j'adore mon metier.
Je pense retourner à l'hôpital, il y a un poste disponible à 30kms de chez moi.
Je pense aussi que la gestion de deux structures distinctes est très lourde, le monde des EHPAD (moins de 50 lits chacune) étant très "fermé" (dans tous les sens du terme). Il faut aussi compter avec le milieu rural où tout le monde se connait (mais je ne connais pas personnellement aucun de mes agents, je m'en garde bien... :dry: ).

Merci Lucile pour votre réponse pleine de bon sens.
Je suis membre actif du "club des cadres"

#25 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 26 février 2009 - 10:52

exactement, tu ne peux pas être toujours disponible et disposée à répondre. Inutile de mentir en disant que tu seras loin de chez toi puisque c'est pas à toi de répondre. Ou alors je lui demanderai aussi gentiment qu'il me donne sa paie!! J'ai reçu un diaporama rigolo sur l'histoire d'une fourmi. Et ça m'a fait penser à cette discussion sur le temps de travail. J'ai même failli la recopier ici!! En gros c'est l'histoire d'une fourmi très travailleuse qui ne demande rien à personne et qui travaille travaille travaille. Sans jamais se plaindre. Jusqu'à ce que le chef décide de lui donner un coup de main en lui mettant d'autres personnes, mais pour cela il fallait calculer sa charge de travail. Bref, on arrive à une situation où il y a plein de monde qui gère tout le monde et où la pauvre petite fourmi ne sait où donner de la tête et n'est plus du tout motivée pour travailler parce qu'elle n'a plus sa place. Alors on la vire pour mauvais esprit.... tout ça parce qu'on a voulu lui mettre un cadre...!!
le problème Jo de ses structures, c'est que les cadres sont rapidement déçus et s'en vont, laissant des équipes qui espéraient un changement qui finalement n'arrive jamais. Alors c'est dommage pour elles. Quoiqu'il en soit, si tu veux partir tu peux, mais tu peux aussi faire en sorte que ce ras le bol change en revoyant les règles du jeu avec le directeur. Facile à dire...
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#26 Jo

  • Membres
  • 507 messages

Posté 27 février 2009 - 05:51

Voir le messageangee, le Feb 27 2009, 12:52 AM, dit :

exactement, tu ne peux pas être toujours disponible et disposée à répondre. Inutile de mentir en disant que tu seras loin de chez toi puisque c'est pas à toi de répondre. Ou alors je lui demanderai aussi gentiment qu'il me donne sa paie!! J'ai reçu un diaporama rigolo sur l'histoire d'une fourmi. Et ça m'a fait penser à cette discussion sur le temps de travail. J'ai même failli la recopier ici!! En gros c'est l'histoire d'une fourmi très travailleuse qui ne demande rien à personne et qui travaille travaille travaille. Sans jamais se plaindre. Jusqu'à ce que le chef décide de lui donner un coup de main en lui mettant d'autres personnes, mais pour cela il fallait calculer sa charge de travail. Bref, on arrive à une situation où il y a plein de monde qui gère tout le monde et où la pauvre petite fourmi ne sait où donner de la tête et n'est plus du tout motivée pour travailler parce qu'elle n'a plus sa place. Alors on la vire pour mauvais esprit.... tout ça parce qu'on a voulu lui mettre un cadre...!!
Votre anecdote sur la fourmi, c'est tout à fait moi...sauf que je serais partante pour avoir un cadre. En fait, dans ces deux petites structures, avant l'arrivée du cadre de santé (moi) les infirmiers faisaient plein de choses, l'adjoint administratif aussi. J'arrive là dessus, le directeur ne me positionne pas (bien que je lui ai demandé 500.000 fois..."oui-oui, bien sûr, je le ferais") et résultat, tout le monde fait tout.
C'est très déstabilisant d'être obligé de "prendre" les (très anciennes) attributions de quelqu'un...déstabilisant pour moi mais aussi pour eux.

angee dit :

le problème Jo de ses structures, c'est que les cadres sont rapidement déçus et s'en vont, laissant des équipes qui espéraient un changement qui finalement n'arrive jamais. Alors c'est dommage pour elles. Quoiqu'il en soit, si tu veux partir tu peux, mais tu peux aussi faire en sorte que ce ras le bol change en revoyant les règles du jeu avec le directeur. Facile à dire...
Tout à fait, vous avez compris...
Néanmoins, je n'ai pas (ou plus) envie de revoir les règles du jeu. J'ai essayé, résultat : néant...
Ce directeur, je ne le "sens" pas...histoire de feeeling. J'ai dans l'idée qu'il est capable de tout, y compris d'invoquer une faute professionnelle. Vous le savez comme moi, ce n'est pas les "bâtons pour nous faire battre" qui manquent.
Je me sens vraiemnt sur le fil du rasoir, très mal à l'aise.
Dans les EHPAD, il y a un réel besoin d'IDE, l'agent administratif est "tout puissant" puisque seul et indispensable au directeur (je n'exagère pas)...mais aucun besoin de cadre de santé...pour quoi faire, d'ailleurs???
A la base, je pense qu'il y a "à faire" dans les EHPAD mais je pense que les projets à mettre en place sont grandement tributaires :
- De l'appui de la direction : aucun dans mon cas.
- de l'historique de la structure (et de l'équipe) : très lourd dans les deux structures.
- de la motivation de ces mêmes équipes : c'est l'effet "canada dry", elles semblent motivées, elles disent être motivées mais ne sont pas motivées...et là, accrochez-vous, vous dépensez une énergie folle pour des détails au détriment du plus important.
- De la taille de l'établissement : paradoxalement, plus celui-ci est "isolé", plus il est "petit" et plus c'est difficile.

Merci en tout cas de me lire mais j'ai grand besoin de "vider mon sac"... :dry:
Je suis membre actif du "club des cadres"

#27 angee

  • Membres
  • 609 messages

Posté 27 février 2009 - 07:30

en tout cas, bon courage quelle que soit la décision prise. Je me doute qu'il ne doit vraiment pas être facile de mobiliser les troupes qui ne doivent plus croire en grand chose...
cadre de santé dynamique recherche une équipe effidaptée, n'ayant pas de désidératas particuliers pour les plannings, pouvant travailler de jour comme de nuit et les week end, répartissant les congés idéalement sur l'année...
non je plaisante, les plannings seraient si monotones ainsi!

on ne nait pas femme, on le devient... Simone de Beauvoir

#28 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 27 février 2009 - 07:38

Voir le messageJo, le Feb 26 2009, 08:27 PM, dit :

Oui, j'y ai pensé...mais tout cela est tellement "insidieux" que je n'ose pas le qualifier ainsi.
Un harcèlement est toujours insidieux... au début.
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#29 Jo

  • Membres
  • 507 messages

Posté 27 février 2009 - 08:48

Voir le messageCharlaine, le Feb 27 2009, 09:38 PM, dit :

Un harcèlement est toujours insidieux... au début.
Oui !!
Mais il est pour moi très difficile de parler de harcèlement car les reproches de ce directeur sont multiples, divers et variés et parfois...justifiés.
Cela me fait culpabiliser, suis-je une incapable ??
Je fais mon possible pour passer entre les gouttes mais ce n'est pas évident.
D'autant que les personnels sont dans la plainte perpétuelle : tantôt l'organisation (on y a travaillé mais la montagne a accouché d'une souris...les habitudes, sans doute), tantôt les plannings (on ne peut pas contenter tout le monde simultanément), tantôt les résidents (et oui, ils sont de plus en plus dépendants), tantôt...tantôt...liste interminable.

J'y perd mon latin et mon Hébreu aussi :dry: :wink:
Je suis membre actif du "club des cadres"

#30 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 27 février 2009 - 08:58

Dans ce cas, penser à la logique pareto aide : les 80/20... 20 % des dysfonctionnements amènent 80 % des mécontentements
Listez, priorisez en fonction de l'impact, de l'urgence du dysfonctionnement.. avec votre équipe. Le ressentit n'est pas le même de votre place et de la leur... Ne courrez pas deux lièvres à la fois : trop devient irréalisable et décourage... Et puis, les bonnes solutions viennent souvent des acteurs eux-mêmes... les solliciter pour les impliquer dans les résultats des efforts... à nous de juste réguler...

Enfin, je dis ça.. je ne sais même pas comment vous avez procédé... je sais par contre avec l'expérience (on apprend de ses erreurs) que devant certaines situations complexes, on a tendance à vouloir tout mener de front. Viser et obtenir une victoire par une victoire, même petite, permet de donner "un résultat" à votre directeur.. et à votre équipe... et de se sentir moins "nulle" in fine...

Bon courage :dry:
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations




Répondre à ce sujet