Cadres de santé

Aller au contenu


msp


9 réponses à ce sujet

#1 [Invité]isabelle 17_*

  • Guests

Posté 20 novembre 2007 - 06:39

petite question, besoin de votre expérience
ce matin MSP avec étudiante de 3ème année, durée deux heures avec planification

je fais la MSp avec une IDE

l'étudiante me demande qui avait un soin de pansement et ablation redon chez personne J1 pour PTH si on peut l'aider

je lui dis je ne peux pas je suis dans une posture d'évaluateur et qui plus est je suis en clinique, je n'y travaille pas donc pas possible en terme notamment de responsabilité et qui plus est je ne veux pas, ça n'est pas mon rôle en sommatif
je lui dis le jour du DE tu auras un formateur et un soignant et ces derniers ne pourront pas t'aider, il faudra prévoir dans ta planification des ressources internes qui t'aideront

l'IDE acquièse et lui dit: il y a une étudiante AS, tu peux la solliciter ce qu'elle a fait et le soin a duré une heure(toilette pansement redon)

tout s'est bien passé mais juste avant de partir je me suis fait violement interpellé par une autre infirmière qui m'a reproché d'avoir mobilsé pendant 2 heures (c'est faux simplement une heure de soins) deux personnes à savoir sa collègue et un autre soignant qui en l'occurence était un étudiant AS

j'ai essayé de lui expliqué que l'on se projetait dèjà dans une démarche DE et que l'élève aide soignant n'était pas normalement compté dans l'effectif et que je ne voyais ps comment l'IDE qui faisait la MSP avec moi pouvait faire la toilette, mobiliser le patient, le tenir pendant le pansement et évaluer et prendre des notes!
elle m'a dit: oui c'est bien connu les cadres vous voulez pas faire de soins et vous n'avez aucune notion de l'organisation. ce à quoi mais de manière très posée, je lui ai répondu: ça tombe mal, je sors des soins et j'ai une grande expérience de l'organisation et je connais la problématique temps et encadrement dans les services de soins et j'ai travaillé longtemps comme cadre mais aussi comme IDE en ortho.
elle m'a dit je vais en parler à ma surveillante et si c'est comme ça à savoir le soignant du jury peut pas aider aux soins et bien donner nous un protocole écrit de l'école!
je lui ai dit qu'il n'y avait pas de protocole dans ce sens

mes questions:
* en troisième année avec des soins techniques lourds longs, est -il judicieux que le soignant jury ait les 2 casquettes, aide aux soins, évaluation
* quelles sont vos pratiques dans ce cas de figure, demandez vous au soignant s'il veut participer aux soins ou aider ?
*existe t-il dans les textes quelque chose qui précise le rôle du jury soignant
n'est -il pas utile en troisième année que l'étudiant ait une idée précise des ressources humaines du service et à qui il peut faire appel
* en sommatif, aidez vous parfois l'étudiant et jusqu'où?
en l'occurence ce matin il aurait fallu pour le soignant aider à la toilette, à la mobilisation, à tenir le patient sur le côté pendant3-4 heures sans pouvoir voir ce qui se passait lorsque l'étudiant avait le dos tourné devant son champ de pansement, à la réfection du lit et à la réinstallation, ça me parait difficile de faire tout ça et d'évaluer objectivement et sérieusement



qu'en pensez vous?

isabelle

#2 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 20 novembre 2007 - 07:09

Je n'ai pas vraiment d'avis tranché sur la question, j'agis pour ce qui me concerne au cas par cas.
Il y a des services qui sont très justes en personnel et où les MSP grèvent vraiment leur force de travail, j'en tiens compte et tente de faire des MSP les plus courtes possibles et propose à l'étudiante de solliciter notre aide, sachant que c'est souvent le jury du terrain qui y va en cas de besoin (compétence et connaissance des protocoles du service mais aussi de la personne qui priment ici).
Je demande alors à ce jury, de "tout oublier sur l'oreiller" quand à ces connaissances pour éviter qu'il n'anticipe et mène finalement le soin.
Je peux aussi suspendre un moment, de la reporter quand c'était possible,voire annuler la MSP si les conditions ne peuvent la rendre viable (ça m'est arrivé un jour où une urgence dans le service mobilisait le personnel). Pour l'étudiante, comme pour l'équipe.
Nous ne sommes pas prioritaires, du moins c'est mon avis. J'ai à coeur de ne déranger que le minimum, l'organisation de l'équipe. Pour cette raison, les soins passent avant et l'ordre des différentes parties de l'évaluation dépend totalement de l'organisation du service.

Cela ne me dérange pas non plus en cas de difficulté d'équipe pour une MSP DE... l'organisation et la prévoyance des personnes dans les soins, sont évalués dans la programmation de l'étudiante où il est demandé de faire apparaitre "qui fait quoi et quand" dans les soins (tous les soins) organisés auprès du patient. La demande d'aide peut se faire au jury lors de la présentation de cette planification, mais aussi lors d'un soin en cas d'imprévu..

Quand à l'attitude de l'IDE, si son agacement peut être compréhensible à la lumière des difficultés d'organisation qu'elle a pu réellement rencontrer pendant ce temps d'évaluation, ses propos incorrects et le manque de respect hiérarchique, je ne passerais pas à côté, et j'irai voir sa cadre sans tarder... histoire qu'il lui soit rappelé quelques notions de bienséance professionnelle quant à ses devoirs de fonctionnaire.
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#3 [Invité]isabelle 17_*

  • Guests

Posté 20 novembre 2007 - 07:20

intéressante ta remarque

mais je lui ai dit: si vous étiez si occupée il fallait venir nous le dire, l'étudiant n'est pas la priorité mais le patient et je suis assez intelligente pour m'adapter

peut être parce que durant toutes ces années de cadre de proximité, j'ai toujours fait en sorte que l'étudiant sollicite quelqu'un de l'équipe et que cette dernière était toujours prévenue
je peux comprendre l'agacement mais l'attitude violente de cet agent qui ne permettait pas le dialogue m'a choqué
elle est pas fonctionnaire elle travaille en privé mais bon cela n'excuse rien
j'en ai parlé à ma directrice si la surveillante venait à téléphoner, ce serait bien que je lui parle

peut être demander avant chaque MSp ce que le soignant désire et si ça pose problème en équipe de solliciter quelqu'un pour de l'aide?

je pense qu'ilq n'avaient pas l'habitude de cette démarche et pour moi ça me paraissait si évident que je ne me suis même pas posée la question, j'ai dit à l'étudiant , faut vous faire aider

merci de ta réponse, à réfléchir

isabelle

#4 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 20 novembre 2007 - 07:36

A ton service :smile:

D'autres collègues peuvent avoir un avis différent...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#5 ABC

  • Membres
  • 57 messages

Posté 20 novembre 2007 - 09:26

Bonjour
La Directrice des soins d mon CH vient de de nous faire passer le message suivant:
La pénurie de personnel (infirmier) implique la plus grande rigueur quant à la durée des MSP. Il est demandé aux IDE et cadres de ne plus dépasser le temps réglementaire comme c'était le cas jusqu'à présent.
Cordialement

#6 vinophile

  • Membres
  • 139 messages

Posté 20 novembre 2007 - 09:40

bonsoir,

Personnellement, que ce soit pendant mes etudes ou lors des quelques evaluations que j'ai pu effectué avec la cadre IFSI, j'ai toujours rencontré le meme discours.
L'étudiant pouvait demander de l'aide à l'un des examinateurs, genéralement, c'est l'évaluateur du service qui s'y colle :smile: .
Maintenant, il faut en effet tenir compte du paramètre temps. Les demandes d'aide envers moi était pour des actes rapides tels que relever le patient ou maintenir un drap le temps de la petite toilette ...
Je pense que j'aurai eu lâ même demande envers l'etudiant si c'etait pour maintenir un patient pendant 3/4 d'heures.

à voir également comment a été pensé le soin avant l'évaluation. Est ce que l'étudiant a posé la question à l'équipe concernant la façon de faire ? Je suppose qu'il avait déjà effectué ce soin. Dans quelles conditions et avec qui ?

dans tous les cas, il est certain que la réaction de l'IDE est inapropriée.

Petite question, pourquoi le cadre de service n'a pas effectué cette évaluation ? cela aurait permis de ne pas gener dans l'organisation des soins en laisant l'équipe ide sur place. chez moi, c'est toujours le cadre, jamais une ide.
Coordonnateur des soins
Clinique Privée Médico-Chirurgicale
123 lits

#7 gobie

  • Membres
  • 688 messages

Posté 21 novembre 2007 - 06:04

Voir le messagevinophile, le Nov 20 2007, 09:40 PM, dit :

Petite question, pourquoi le cadre de service n'a pas effectué cette évaluation ? cela aurait permis de ne pas gener dans l'organisation des soins en laisant l'équipe ide sur place. chez moi, c'est toujours le cadre, jamais une ide.

Pour moi,les évaluations que ce soit le cadre ou une IDE, doivent être avec quelqu'un mis en plus de l'équipe présente.Quand c'est moi qui les fait, il y a quelqu'un pour me remplacer ( qui a le téléphone....... :smile: ) et si c'est une IDE, elle sera là pour la MSP.Je pense que c'est une condition, pour être dans la MSP et ne pas penser à tout ce qu'on ne fait pas pendant ce temps.
Par contre, ce qui me fait "raler" c'est les MSP des AS où doivent être présents IDE ou cadre, le formateur et un AS..........
En ce qui concerne l'aide demandée aux soignants pendant la MSP, c'est le soignant qui suit la MSP qui aide.( sauf DE)Les étudiants sont avertis avant, et les formateurs le comprennent toujours.
"ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant"
" rien n'est plus contagieux que l'enthousiasme"

#8 zaq

  • Membres
  • 78 messages

Posté 21 novembre 2007 - 07:44

Bonjour à tous,
Cette question a été soulevé à plusieurs reprise au sein de l'IFSI où j'exerce.
La MSP doit permettre d'évaluer la capacité de l'étudiant à travailler en collaboration. Participer au soin pénalise cette évaluation. De plus, les gestes, regards et paroles du jury pendant le soin peuvent orienter, en bien ou en mal, ceux de l'étudiant.
Néanmoins, compte-tenu de la pénurie de personnel dont souffre l'ile-de-france, je pense que l'on doit s'accorder "une marge". Cela n'empêche pas de voir si l'étudiant prend l'initiative, ou mieux, avait prévu (sur la planification) de collaborer avec une collègue. En cas de surcharge de travail, le CDS ou l'IDE qui participe au jury doit pouvoir se détacher queques instants de sa posture d'évaluateur, pour participer au soin. Maintenant, effectivement, si cela doit durer 3/4 d'heure, cela ne me parait pas pertinent. En l'absence de l'étudiant, comment aurait été réaliser ce soin ?
A bientôt,
Zaq

#9 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 21 novembre 2007 - 07:44

Voir le messageABC, le Nov 20 2007, 09:26 PM, dit :

Bonjour
La Directrice des soins d mon CH vient de de nous faire passer le message suivant:
La pénurie de personnel (infirmier) implique la plus grande rigueur quant à la durée des MSP. Il est demandé aux IDE et cadres de ne plus dépasser le temps réglementaire comme c'était le cas jusqu'à présent.
Cordialement
Il existe un temps réglementaire ? Fixé par qui ?
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#10 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 21 novembre 2007 - 07:51

Il est intéressant pour les IDE de participer aux MSP car ça les aide aussi à évaluer leur encadrement. ça les responsabilise autrement.
De plus ça a l'avantage de modérer différemment la note de fin de stage. Non pas que le score de la MSP doit avoir une incidence sur celle du stage, non, non, mais cela permet de travailler "ce pauvre étudiant " à travers lequel on a tendance à projeter son ancienne scolarité... un peu plus d'objectivité en somme. Il arrive même que quelques fois, elle le découvre sous un autre angle, qui peut être avantageux, ou le contraire... il existe des surprises.
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations




Répondre à ce sujet