Aller au contenu


aide soignant et tension arterielle


3 réponses à ce sujet

#1 ahg

  • Membres
  • 91 messages

Posté 22 juillet 2007 - 10:54

je n'arrive pas a savoir si l'aide soignante a "légalement" le droit de prendre la tension arterielle?
je dois préparer un cours sur les paramètres vitaux dans le cadre du module obligatoire pour les candidats à la vae et sur le bouquin la TA n'apparait pas!!il y a la fréquence respi,la fréquence cardiaq,la tempèt,la diurèse...mais pas la TA??
qq'un peut aurait il l'info?

2ème question:quels sont selon vous les pré requis attendus pour ce cours sur les paramètres vitaux?

merci d'avance pour votre aide,
ahg

#2 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 23 juillet 2007 - 10:22

Bonjour ahq

Cette prise de paramètres s'inscrit dans le module 2 : L'état ckinique d'une personne. Dans les savoirs "théoriques et procéduraux", figurent "les paramètres vitaux : mesure quantitative et qualitative et signes d'alerte." Il faut donc leur parler du normal et du pathologique.
Dans la rubrique "Pratiques" : "Mesures des paramètres vitaux chez l'adulte et chez l'enfant : pulsations, température, pression artérielle, rythme respiratoire (ou fréquence respiratoire), mensurations, conscience et volume urinaire (ou diurèse)". avec plus loin "Utilisation des outils de mesure".

Annexe du référentiel de formation du diplôme professionnel d'aide soignant de l'arrêté du 22 octobre 2005 relatif au diplôme aide-soignant.

Pour les pré-requis, de l'anatomie physiologie de la fonction respiratoire, cardiaque et la thermo-régulation. Parler aussi de la tension artérielle pour qu'il sâchent ce que représente cette mesure tensionnelle.

Il vous faut contacter la personne qui vous a passé commande pour qu'elle vous précise ses attentes (cahier des charges) et qu'elle vous renseigne sur ce qu'ils ont déjà eu comme pré-requis à la date de votre intervention, sinon, vous aurez à les apporter; faute de quoi, le cours ne prendront pas sens.

Si vous avez d'autres questions... :wink:
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#3 ahg

  • Membres
  • 91 messages

Posté 24 juillet 2007 - 08:26

Merci beaucoup Charlaine pour cette réponse si complète,
ce qui m' a troublé,c'est que la TA n'est pas mensionné sur la dernière edition de la validation des acquis!!
par contre dans le guide AS tout en 1,ils ne mentionnent que la prise de TA avec le dynamap???
du coup je me demande si les AS peuvent prendre la TA avec un Stétho et brassard et du coup doivent elles etre formées à cette méthode??

#4 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 25 juillet 2007 - 11:40

Le problème est complexe. Il est en effet entendu que la prise de TA avec "Dynamap" ne pose pas de problème. Posez correctement le tout et c'est automatique. Mais ces appareils ne sont présents que dans les milieux curatifs hospitaliers la plupart du temps. On pourrait aussi y assimiler les appareils qui prennent pouls et tension au poignet, vendus dans le commerce. Où l'appareil avec colonne de mercure qui a donné la mesure en cm de mercure pour la tension artérielle (encore présent dans certaines structures).

L'AS a le droit de distribuer les médicaments préparés par l'IDE dans les structure considérées comme des lieux de vie. Et la prise de TA est quand même une mesure à minima hebdomadaire pour les personnes âgées sous traitement anti-hypertenseur (du fait qu'elles éliminent moins rapidement les produits de par leur fonction rénale et intestinale âgées) afin de dépister le risque de chute par hypotension. Et que dans les maisons de retraite, il n'existe la plupart du temps que des brassards manuels.
Je serais tentée de dire qu'il faut leur apprendre y compris avec le tensiomètre brassard manuel et même avec les tensiomètres au poignet. C'est du tout ou rien finalement.
C'est comme les former à prendre le pouls dès que le traitement comporte un digitalique (digitaline entre autres) car elles peuvent passer à côté d'un surdosage dont le risque est fortement létal.

Vous voyez, finalement un cours en appelle un autre. Pour qu'elles comprennent pourquoi la surveillance chez une personne stabilisée dans ses pathologies chroniques, faire les liens avec leur traitement et les risques iatrogènes inhérents à tout traitement chimique des pathologies fait sens et les responsabilise. l'IDE elle-même a tendance à sous estimer la surveillance clinique d'une personne. (je connais une clinique où les IDE ne prennent que les maxima des TA en post op... :wink: allez dépister une TA pincée avec ça, où une hyperTA dyastolique...)

En fait, il est important de leur signaler qu'un doute même minime, doit être vérifié par l'IDE. Les AS dépistent mais ne diagnostiquent pas. De ce fait, tensiomètre manuel ou automatique n'a guère d'importance quand on les situent dans un contexte de dépistage et non de suivi d'une période de crise d'une pathologie non stabilisée ou déstabilisée.

C'est une position que je défends car l'AS ne donne pas de médicaments en lieux curatifs, donc elle n'a pas à en faire la mesure des paramètres ciiniques, juste à participer à la surveillance des signes observables et les dires de la personne. Mais il serait intéressant de savoir comment se situe l'IFAS où vous allez intervenir, pour vous aider à bien délimiter vos cours afin de rester cohérente avec le reste de leur cours. :blush:
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations




Répondre à ce sujet