Aller au contenu


Rapport de stage


27 réponses à ce sujet

#1 johane

  • Membres
  • 13 messages

Posté 24 février 2007 - 10:23

Voilà, nous venons d'évaluer une étudiante de première année, qui effectuait son 2ème stage chez nous.

Nous nous sommes aperçu (un peu tard) qu'elle ne comprenait pas du tout ce qu'on lui demandait, elle ne retenait rien de e qu'on lui apprenait, la démarche de soin est blindée de supposition et d'éléments complètement faux !

Je me suis renseigné sur le déroulement de son précédent stage et j’apprends qu'elle a eu la même note et la même appréciation que l'autre étudiante présente au même moment. Le rapport a été fait par le cadre, sans l'opinion de l'équipe, sans entretien avec l'étudiante, du genre : "merci d'être venu, salut". Et elle a eu une excellente note.

Forcément, nous n'avons pas pu aller dans le même sens. L'étudiante s'est effondré (forcément).

J'en veux énormément aux responsables de son premier stage qui n'a rien vu, qui n'a pas creusé un peu...maintenant, elle tombe de haut !
Y a pas que du bon dans l'encadrement, y a des moments plus dur quelques fois...
Et arrêtons de surnoter les étudiants!!!!! Restons juste, honnête, et franc. Ca ne les fera qu'avancer.

#2 tintin

  • Membres
  • 48 messages

Posté 24 février 2007 - 10:44

Voir le messagejohane, le Feb 24 2007, 10:23 AM, dit :

Voilà, nous venons d'évaluer une étudiante de première année, qui effectuait son 2ème stage chez nous.

Nous nous sommes aperçu (un peu tard) qu'elle ne comprenait pas du tout ce qu'on lui demandait, elle ne retenait rien de e qu'on lui apprenait, la démarche de soin est blindée de supposition et d'éléments complètement faux !

Je me suis renseigné sur le déroulement de son précédent stage et j’apprends qu'elle a eu la même note et la même appréciation que l'autre étudiante présente au même moment. Le rapport a été fait par le cadre, sans l'opinion de l'équipe, sans entretien avec l'étudiante, du genre : "merci d'être venu, salut". Et elle a eu une excellente note.

Forcément, nous n'avons pas pu aller dans le même sens. L'étudiante s'est effondré (forcément).

J'en veux énormément aux responsables de son premier stage qui n'a rien vu, qui n'a pas creusé un peu...maintenant, elle tombe de haut !
Y a pas que du bon dans l'encadrement, y a des moments plus dur quelques fois...
Et arrêtons de surnoter les étudiants!!!!! Restons juste, honnête, et franc. Ca ne les fera qu'avancer.
Tout à fait d'accord. Avec un bilan à mi parcours l'évaluation est souvent plus facile. J'intègre l'équipe en nommant 2 tuteurs pour le stage.J'ai été agréablement surprise de la participation de l'équipe.Par contre, elle sollicite mon intervention quand le bilan est difficile. Mais j'insiste pour que les agents concernés soient présents lors de l'évaluation pour une note en dessous de 12.

#3 Lucile

  • Membres
  • 3 713 messages

Posté 24 février 2007 - 10:59

Et oui, nous avons une véritable responsabilité envers les patients, avant tout ! Alors, il ne faut pas craindre de faire le point si un étudiant ne répond pas à ce que l'on attend de lui (à condition bien sûr, d'avoir ensemble définis des objectifs de stage !!). Sachez que, quelques fois, cela permet à un étudiant de s'apercevoir qu'il a mal choisi sa voie...et de se réorienter en conséquence ! Et puis, demain, ce sera nous, les patients dans les lits, ne l'oublions pas. Est-ce ainsi que nous voudrions être soignés ??? :tongue:
Lucile
Cadre de santé
Qualité-gestion des risques

A force de sacrifier l’essentiel à l’urgent, on oublie l’urgence de l’essentiel
Edgar Morin

#4 tintin

  • Membres
  • 48 messages

Posté 24 février 2007 - 11:31

Il arrive souvent que l'évaluation ne correspond pas à la note(élève surnotée car gentille)
C'est une situation réelle.
Ce problème de notation se retrouve même pour les évaluations des agents(en étant honnête)
"Ne pas faire de vagues"

#5 Mounka

  • Membres
  • 1 032 messages

Posté 24 février 2007 - 11:40

Voir le messageLucile, le Feb 24 2007, 10:59 AM, dit :

Et puis, demain, ce sera nous, les patients dans les lits, ne l'oublions pas. Est-ce ainsi que nous voudrions être soignés ??? :tongue:
et nous serons peut être aussi les professionnels qui travaillerons avec eux!!
"N'attends pas que les évènements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... Et tu seras heureux." Epictète

"La pierre n'a point d'autre espoir que d'être pierre mais de collaborer, elle s'assemble et devient temple." A de Saint Exupéry


#6 véro60

  • Membres
  • 16 messages

Posté 24 février 2007 - 11:53

Voir le messagejohane, le Feb 24 2007, 10:23 AM, dit :

Voilà, nous venons d'évaluer une étudiante de première année, qui effectuait son 2ème stage chez nous.

Nous nous sommes aperçu (un peu tard) qu'elle ne comprenait pas du tout ce qu'on lui demandait, elle ne retenait rien de e qu'on lui apprenait, la démarche de soin est blindée de supposition et d'éléments complètement faux !

Je me suis renseigné sur le déroulement de son précédent stage et j’apprends qu'elle a eu la même note et la même appréciation que l'autre étudiante présente au même moment. Le rapport a été fait par le cadre, sans l'opinion de l'équipe, sans entretien avec l'étudiante, du genre : "merci d'être venu, salut". Et elle a eu une excellente note.

Forcément, nous n'avons pas pu aller dans le même sens. L'étudiante s'est effondré (forcément).

J'en veux énormément aux responsables de son premier stage qui n'a rien vu, qui n'a pas creusé un peu...maintenant, elle tombe de haut !
Y a pas que du bon dans l'encadrement, y a des moments plus dur quelques fois...
Et arrêtons de surnoter les étudiants!!!!! Restons juste, honnête, et franc. Ca ne les fera qu'avancer.


#7 véro60

  • Membres
  • 16 messages

Posté 24 février 2007 - 12:05

ton expérience m'interésse. mon mémoire I.F.C.S. traite de la problématique de la note destage des étudiants infirmiers. surtout en cas de discordance quand ils sont surnotés.je suis faisant fonction formatrice depuks 2 ans. n'ayant aucune légitimité sur la feuille de stage, je traite de lk'accompagnement pédagogique au retour de stage pour qu l'élèvé prenne conscience de ses difficultés mêmesi la note est bonne

#8 tintin

  • Membres
  • 48 messages

Posté 24 février 2007 - 12:28

Il est vrai que l'équipe a souvent des difficultés à mettre une note correspondant au niveau de l'élève.
On peut parler d'accompagnement des équipes pour la prise en charge des élèves.
J'ai remarqué que je trouvais difficilement des agents pour remplir la feuille de stage quand les stages se déroulent mal. Je suis obligée d'être vigilante pour en parler une semaine avant la fin du stage pour solliciter les personnes concernées.

#9 véro60

  • Membres
  • 16 messages

Posté 24 février 2007 - 06:21

Voir le messagetintin, le Feb 24 2007, 12:28 PM, dit :

Il est vrai que l'équipe a souvent des difficultés à mettre une note correspondant au niveau de l'élève.
On peut parler d'accompagnement des équipes pour la prise en charge des élèves.
J'ai remarqué que je trouvais difficilement des agents pour remplir la feuille de stage quand les stages se déroulent mal. Je suis obligée d'être vigilante pour en parler une semaine avant la fin du stage pour solliciter les personnes concernées.


suis faisant fonction formatrice et à l'IFCS de rouen en ce moment. mon mémoire pose la problématique du surnotage des stages mais je n accuse aucunement les équipes de terrain. j'y étais encore il y a 2 ans et dur de noter les étudiants à leur juste valeur: évaluer les capacités professionnelles ok mais poser la note représente certainement une dificulté. ne faudrait il pas envisager de modifier la feuille de stage même si elle est règlementaire et de l'amener à évoluer comme celle des aides soignantes. mais dans mon écrit je traite de l'accompagnement des étudiants au niveau des IFSI. ne pourrions nous pas aussi trvailler en partenariat pour mieux interpréter toutes les capacités? n'ayant aucune légitimité sur l'intégralité de la feuille en tant que formateur il me parait important que la reprise des feuilles soient systématiques si elles présente une discordance.

#10 laina

  • Membres
  • 203 messages

Posté 24 février 2007 - 06:28

Bonjour !

Dans mon expérience de "référente encadrement des étudiants" ( plus de 6 ans tout de même !), je peux effectivement dire qu'il est difficile de mettre une "tôle" comme je le dis familièrement mais je pense qu'il faut en avoir le courage car nous sommes garants "gens du terrain" de la qualité des personnes que l'on encadre; jamais il ne faut se départir du fait que ce sont des futurs professionnels et que nous avons une grande responsabilité de lâcher des dangers publics dans la nature !
C'est mon point de vue ... Mais je ne transige jamais avec la sécurité des personnes !
Le tout est d'assumer la note que l'on met, il est très confortable de mettre juste la moyenne , c'est peu impliquant mais tellement irresponsable quand on sait pertinemment que ça ne le vaut pas ! Je prends très à coeur cette mission et j'ai toujours pris le temps auprès des étudiants, lors des restitutions ,de bien argumenter le "pourquoi" et bien fait peser qu'il s'agit d'un travail de tout une équipe et que l'on prend en compte les paramètres avant de définir cette note, bonne ou mauvaise .

Il y a toujours des "petits malins" qui savent jouer sur tous les tableaux et passer au travers des mailles du filet c'est vrai ! A nous d'être vigilants.

Nous mettons peu à peu en place des tuteurs "opérationnels" et des tuteurs "accompagnateurs", nous sommes un peu "pilotes" dans l'établissement en ce qui concerne l'encadrement des étudiants. :tongue:
"J'ai bien vite compris qu'il n'est pas de bonnes conduites sans justes pratiques,et que la "bonne distance" n'est acceptable que pour autant qu'on soit soucieux de la "bonne présence" indispensable à un soin juste."
E. HIRSCH "L'éthique au coeur des soins"(vuibert).

#11 tintin

  • Membres
  • 48 messages

Posté 24 février 2007 - 06:57

une feuille sans note est l'idéale, juste des appréciations précis et concret.
une expérience pour les élèves "radio":une feuille d'appréciation complétée par l'équipe et envoyée à l'école à la fin du stage.
Retour de la note mise par les formateurs en fonction de l'appréciation pour information à l'équipe. J'ai trouvé cette méthode assez intéressante mais je n'ai aucun recul.

#12 véro60

  • Membres
  • 16 messages

Posté 24 février 2007 - 07:16

Voir le messagetintin, le Feb 24 2007, 06:57 PM, dit :

une feuille sans note est l'idéale, juste des appréciations précis et concret.
une expérience pour les élèves "radio":une feuille d'appréciation complétée par l'équipe et envoyée à l'école à la fin du stage.
Retour de la note mise par les formateurs en fonction de l'appréciation pour information à l'équipe. J'ai trouvé cette méthode assez intéressante mais je n'ai aucun recul.


me renseignerai sur cette méthodologie qui me parait intéressante aupréd des étudiants cadres manip radio dans ma promo

#13 Pupuce

  • Membres
  • 68 messages

Posté 24 février 2007 - 08:30

Et que pensez-vous de la nouvelle feuille de notation des élèves aides-soignants? Je la trouve beaucoup plus précise et elle répond mieux aux attentes des institutions. Et quand on fait le total et qu'on le rapporte sur 20, on se rend compte de la différence avec les rapports d'avant. Pourquoi ne pas faire de même poour les rapports des étudiants en soins infirmiers? Il me semble d'ailleurs qu'il en est question.
Il est vrai qu'il ne faut pas négliger le bilan de mi-stage. Ainsi de nombreux étudiants dans mon service on pu réajuster leur travail et nous le nôtre. C'est un moment clé, qui est utile pour tout le monde. Ainsi, il y a moins de surprise en fin de stage et plus de participation pour l'établissement de la note.
"Les idées ne devraient pas être pensées, mais vécues" (A.Malraux)
FF cadre de nuit

#14 véro60

  • Membres
  • 16 messages

Posté 24 février 2007 - 08:52

Voir le messagePupuce, le Feb 24 2007, 08:30 PM, dit :

Et que pensez-vous de la nouvelle feuille de notation des élèves aides-soignants? Je la trouve beaucoup plus précise et elle répond mieux aux attentes des institutions. Et quand on fait le total et qu'on le rapporte sur 20, on se rend compte de la différence avec les rapports d'avant. Pourquoi ne pas faire de même poour les rapports des étudiants en soins infirmiers? Il me semble d'ailleurs qu'il en est question.
Il est vrai qu'il ne faut pas négliger le bilan de mi-stage. Ainsi de nombreux étudiants dans mon service on pu réajuster leur travail et nous le nôtre. C'est un moment clé, qui est utile pour tout le monde. Ainsi, il y a moins de surprise en fin de stage et plus de participation pour l'établissement de la note.

effectivement cette feuille serait plus adaptée. il faut espérer qu'avec la VAE ide, ce système sera mis en application. c'est en quelque sorte un début de conclusion pour mon mémoire car cest ce qui ressort de mes premiers entretiens avec des formateurs.

#15 clara

  • Membres
  • 255 messages

Posté 25 février 2007 - 10:42

Ceci dit: note, lettre ou appréciation, de toutes les façons, il s'agit de valider un stage et c'est la non validation qui pose souci. Comment l'argumenter, on sait bien que l'on ne fait pas plaisir, mais en même temps il ne faut évidemment pas perdre de vue que ce sont de futurs professionnels.
Il faut surtout je pense être Objectif en tous points. Le bilan de mi-stage doit être mené le plus sérieusement du monde. On voit encore des EIFSI arriver au moment du DE qui sont loin d'avoir atteint les capacités à devenir professionnels et on se demande comment sur 3 ans ils ont pu passer au travers des mailles du filet, cela signifie bien que tous les éléments de la chaîne ont grippé à un moment donné, et que ce n'est pas si simple. Qui détient la vérité et y a t'il une solution?

#16 véro60

  • Membres
  • 16 messages

Posté 25 février 2007 - 11:55

Voir le messageclara, le Feb 25 2007, 10:42 AM, dit :

Ceci dit: note, lettre ou appréciation, de toutes les façons, il s'agit de valider un stage et c'est la non validation qui pose souci. Comment l'argumenter, on sait bien que l'on ne fait pas plaisir, mais en même temps il ne faut évidemment pas perdre de vue que ce sont de futurs professionnels.
Il faut surtout je pense être Objectif en tous points. Le bilan de mi-stage doit être mené le plus sérieusement du monde. On voit encore des EIFSI arriver au moment du DE qui sont loin d'avoir atteint les capacités à devenir professionnels et on se demande comment sur 3 ans ils ont pu passer au travers des mailles du filet, cela signifie bien que tous les éléments de la chaîne ont grippé à un moment donné, et que ce n'est pas si simple. Qui détient la vérité et y a t'il une solution?


il faudrait essayer de trouver un système de partenariat avec les équipes ide et cadre confondus et esl ifsi. le problème du bilann de mi-stage et peut être aussi la non utilisation du carnet de stage par les étudiants qui ne le présentent pas dans les services. ce dernier permettrait aux professionnels de faire le point sur les capacités que l'étudiant doit travailler. des appels téléphoniques entre les deux partenaires devraient être en cas de probléme posé par l'étudiant.

#17 tintin

  • Membres
  • 48 messages

Posté 25 février 2007 - 12:15

tout à fait d'accord, le carnet de suivi semble peu utilisé par les élèves et peu organise le stage en fonction de leurs objectifs.

#18 clara

  • Membres
  • 255 messages

Posté 25 février 2007 - 02:03

Certes le carnet de stage peut être une lecture aidante de la progression dans la formation de l'étudiant. Pourquoi alors l'étudiant traîne t'il la patte pour le montrer? Le professionnel qui accueille l'étudiant doit alors exiger de pouvoir consulter ce fameux carnet. Je reçois des étudiants infirmiers anesthésistes et pour avoir leur carnet de stage il faut insister lourdement, et très franchement je ne vois pas bien pourquoi? Quelqu'un a t'il la raison de cette non présentation systématique?

#19 véro60

  • Membres
  • 16 messages

Posté 25 février 2007 - 02:42

Voir le messageclara, le Feb 25 2007, 02:03 PM, dit :

Certes le carnet de stage peut être une lecture aidante de la progression dans la formation de l'étudiant. Pourquoi alors l'étudiant traîne t'il la patte pour le montrer? Le professionnel qui accueille l'étudiant doit alors exiger de pouvoir consulter ce fameux carnet. Je reçois des étudiants infirmiers anesthésistes et pour avoir leur carnet de stage il faut insister lourdement, et très franchement je ne vois pas bien pourquoi? Quelqu'un a t'il la raison de cette non présentation systématique?

Je peux te répondre soit en tant qu'IDE que faisant fonction de formatrice. dans le prmier cas, j'étais dans la même stuation que toi. il fallait insister et parfois tout au long du stage. dans l'ifsi où je trvaille le carnet de stage est présenté au début du cursus et en insistant sur l'utilité de sa présentation et de sa mise à jour dans les services. tout au long des stages des trois années, nous remettone l'accent dessus et nous l'exigeons à chaque RDV de suivi pédagogique individuel. si il n'est pas rempli, nous faisons le point sur le pourquoi. mais tout cela semble vain!!!!!!! quelle solution?

#20 clara

  • Membres
  • 255 messages

Posté 25 février 2007 - 03:27

Effectivement la solution???je ne sais pas si il y en a une.
Ceci touche à tout plein de concepts qui se rapportent à la pédagogie et qui trouvent échos dans l'histoire de chacun: la note, l'appréciation, l'évaluation, le contrôle, voir la sanction, cela nous vient de l'école je pense .....et du rapport que l'on avait avec elle.
Y a encore du boulot pour dédramatiser tout ça !!!

#21 choupiok

  • Membres
  • 141 messages

Posté 25 février 2007 - 06:49

Je suis régulièrement tutrice de stage. Cette année 3 AP, 5 IDE (1ère année), 3 PDE, 2 éducatrices de jeunes enfants, 1 TISF. Je suis puéricultrice en P.M.I.

J'avais régulièrement des difficultés avec les feuilles de stages tant pour les IDE que pour les puéricultrices. Et puis Eureka la feuille de stage des auxilliaires de puériculture est apparue. Elle se fait selon des critères d'acquisitions et non plus d'appréciation et j'avoue que cela m'aide énormément dans l'objectivité.

Désormais je suis claire avec les IDE et les PDE TBien = 9 = Maitrisé ; Bien = 7-8 = Acquis ; Passable = 5-6 = en cours d'acquisition ; Médiocre = 3-4 = non acquis.

Je suis plus "exigente" vis à vis de PDE qui sont déjà des professionnels et pour lesquels j'estime que tout dois être au moins en cours d'acquisition.

Ce que je fais c'est que :
- j'avertie dès le premier jour de mon système de notation
- les formatrices sont au courant
- je fais un bilan à chaque fin de semaine
- les objectifs ont été vus en début de stage et à chaque bilan

C'est vrai qu'au moment de la notation beaucoup d'étudiant espèrent que la note sera surestimé, mais il me semble que ce n'est pas leur rendre service que de dire et d'écrire des appréciations et de mettre une note sans rapport avec celles ci.

Voilà pour ma petite expérience. Je m'interroge encore pour améliorer mon encadrement et cette pratique de la notation peut encore évoluer. Mais sincèrement cette feuille de stage en terme d'acquisition et sans notation après m'a vraiment aidé.
<i> sortie juin 2008 de l'IFCS de Grenoble</i>

je vis tellement au dessus de mes revenus qu'en vérité nous menons, eux et moi, une existence entièrement séparée. O.Wilde

#22 véro60

  • Membres
  • 16 messages

Posté 25 février 2007 - 08:03

Voir le messagechoupiok, le Feb 25 2007, 06:49 PM, dit :

Je suis régulièrement tutrice de stage. Cette année 3 AP, 5 IDE (1ère année), 3 PDE, 2 éducatrices de jeunes enfants, 1 TISF. Je suis puéricultrice en P.M.I.

J'avais régulièrement des difficultés avec les feuilles de stages tant pour les IDE que pour les puéricultrices. Et puis Eureka la feuille de stage des auxilliaires de puériculture est apparue. Elle se fait selon des critères d'acquisitions et non plus d'appréciation et j'avoue que cela m'aide énormément dans l'objectivité.

Désormais je suis claire avec les IDE et les PDE TBien = 9 = Maitrisé ; Bien = 7-8 = Acquis ; Passable = 5-6 = en cours d'acquisition ; Médiocre = 3-4 = non acquis.

Je suis plus "exigente" vis à vis de PDE qui sont déjà des professionnels et pour lesquels j'estime que tout dois être au moins en cours d'acquisition.

Ce que je fais c'est que :
- j'avertie dès le premier jour de mon système de notation
- les formatrices sont au courant
- je fais un bilan à chaque fin de semaine
- les objectifs ont été vus en début de stage et à chaque bilan

C'est vrai qu'au moment de la notation beaucoup d'étudiant espèrent que la note sera surestimé, mais il me semble que ce n'est pas leur rendre service que de dire et d'écrire des appréciations et de mettre une note sans rapport avec celles ci.

Voilà pour ma petite expérience. Je m'interroge encore pour améliorer mon encadrement et cette pratique de la notation peut encore évoluer. Mais sincèrement cette feuille de stage en terme d'acquisition et sans notation après m'a vraiment aidé.
suis complètement d'accord avec toi. je suis persuadée qu'èvaluer les capacités professionnelles de sétudiants IDE est aisée pour les soignants alors que poser la note semble présenter une difficulté. faisant fonction de formatrice et étant à l'IFCS mon mémoire essaie de traiter de cette problématique mais par rapport à l'accompagnement pédagogique des étudianyts ayant ueu une note surestimée. mais mon cheminement ets passée par les équipes de terrian qui ont des difficultés pour noter. si tu pouvais m'envoyer la feuille de note des AP, ce serait sympa. a +

#23 johane

  • Membres
  • 13 messages

Posté 25 février 2007 - 08:10

Je pense aussi que ce genre de rapport de stage sera plus représentatif.

Je suis également d'accord sur le fait de renforcer le contact entre les équipe et l'IFSI.
J'ai contacté la formatrice de l'étudiante (après l'avoir averti). Je lui ai dit qu'elle avait des difficultés ; la formatrice m'a demandé des situations précises et m'a dit qu'elle s'entretiendrait avec l'étudiante.

J'espère qu'elle sera bien suivi, et que ce stage lui aura déclenché quelque chose de positif!

#24 choupiok

  • Membres
  • 141 messages

Posté 25 février 2007 - 10:42

Voir le messagevéro60, le Feb 25 2007, 08:03 PM, dit :

suis complètement d'accord avec toi. je suis persuadée qu'èvaluer les capacités professionnelles de sétudiants IDE est aisée pour les soignants alors que poser la note semble présenter une difficulté. faisant fonction de formatrice et étant à l'IFCS mon mémoire essaie de traiter de cette problématique mais par rapport à l'accompagnement pédagogique des étudianyts ayant ueu une note surestimée. mais mon cheminement ets passée par les équipes de terrian qui ont des difficultés pour noter. si tu pouvais m'envoyer la feuille de note des AP, ce serait sympa. a +

j'ai une étudiante AP a partir du 5 je scanne sa feuille et je te l'envoie. A+.
<i> sortie juin 2008 de l'IFCS de Grenoble</i>

je vis tellement au dessus de mes revenus qu'en vérité nous menons, eux et moi, une existence entièrement séparée. O.Wilde

#25 Mounka

  • Membres
  • 1 032 messages

Posté 25 février 2007 - 10:54

pourrais tu aussi me l'envoyer choupiok ?
"N'attends pas que les évènements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... Et tu seras heureux." Epictète

"La pierre n'a point d'autre espoir que d'être pierre mais de collaborer, elle s'assemble et devient temple." A de Saint Exupéry


#26 véro60

  • Membres
  • 16 messages

Posté 02 mars 2007 - 08:06

Voir le messagechoupiok, le Feb 25 2007, 10:42 PM, dit :

j'ai une étudiante AP a partir du 5 je scanne sa feuille et je te l'envoie. A+.

serait super sympa de ta part! toutes mes excuses pour réponse tardive mais était repartie à Rouen à l' I.FC.S. et je n'ai pas internet dans mon petit studio d'étudiante

#27 [Invité]nanarduhavre_*

  • Guests

Posté 03 mars 2007 - 02:24

Voir le messagevéro60, le Mar 2 2007, 08:06 PM, dit :

serait super sympa de ta part! toutes mes excuses pour réponse tardive mais était repartie à Rouen à l' I.FC.S. et je n'ai pas internet dans mon petit studio d'étudiante
il y a des manantes qui sont à l'IFCS de Rouen et sans INTERNET, ou comment survivre coupée du monde dans un milieu hostile? courage, plus que quatre mois et vive la liberté retrouvée :happy: :smile: :ninja:

#28 véro60

  • Membres
  • 16 messages

Posté 03 mars 2007 - 03:57

Voir le messagenanarduhavre, le Mar 3 2007, 02:24 AM, dit :

il y a des manantes qui sont à l'IFCS de Rouen et sans INTERNET, ou comment survivre coupée du monde dans un milieu hostile? courage, plus que quatre mois et vive la liberté retrouvée :happy: :smile: :ninja:


merci narnardu havre. te rappelle que nous osmmes dans ce même milieu hostile. biz. a lundi

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations




Répondre à ce sujet