Aller au contenu


Téléradiologie = Appel à expériences


2 réponses à ce sujet

#1 JFB

  • Membres
  • 79 messages

Posté 17 janvier 2007 - 07:54

Mon établissement de santé débute une réflexion en matière de Téléradiologie (coopération médicale
à distance).
Je fais donc appel à votre expérience :


Comment s'est organisée la mise en place du système ?
Quels avantages et/ou difficultés rencontrez-vous ?
La télémédecine est-elle bénéfique aux patients ou aux médecins ?
Ne constatez-vous pas des dérives de son utilisation ?
Comment avez-vous redéfini les rôles et responsabilités de chacun ?
etc.....

Je n'aborde ici que la seule téléradiologie (de clinicien à spécialiste) et non la téléexpertise (échange entre sprécialistes) qui est dans les faits et l'esprit totalement différente

Merci de vos avis et contributions
Cordialement à tous
JFB Cadre de Santé en Imagerie Médicale Hôpital de TULLE 19012

"L'amitié se nourrit de communication" Montaigne

#2 ABC

  • Membres
  • 57 messages

Posté 18 janvier 2007 - 09:21

Bonjour,
attention, la teleradiologie peut vite amener à des dérives...
S'il s'agit de prendre un avis, pas de probleme, c'est connu, c'est effectivement de la téléexpertise.
Mais s'il s'agit de palier à la pénurie de radiologue alors attention ! les MER travaillent théoriquement en présence d'un radiologue. La nuit ils peuvent exercer en présence d'un médecin urgentiste à condition que les clichés soient interprétés sous 12h par un radiologue. De plus un hôpital classé UPATOU (avec service d'urgence 24/24) doit assurer les échographies 24h/24 et là pas de teleradio possible, il faut de toute façon un radiologue!
Cordialement

#3 ABC

  • Membres
  • 57 messages

Posté 10 février 2007 - 11:44

Bonjour JFB et les autres,
la même reflexion a lieu dans mon CH.
Notre cheminement s'oriente vers la teleinterpretation pour "écréter" l'activité à certaines heures, certains jours, la nuit , le week-end, ou pour certains examens. Cependant il nous est impossible de concevoir l'absence totale de medecin radiologue dans l'établissement car:
-Q'u'en serait-il de la representattivité de la radio dans les diverses instances du CH?
-Quel medecin du CH accepterait de "couvrir" les pratiques des manips (décret d'actes)
-Qui annoncerait un diagnostic aux patients externes ou demanderait un complément de radio sans avoir a reconvoquer les patients?
-Qui rectifierait certaines prescriptions "farfelues" ou injustifiées ?
- Qui consulterait les dossiers des patients hospitalisés avant certains examens ?
-Quid de la relation medecin de ville/hopital ?
-...
Bien trop de questions sans reponses pour que je cautionne l'extension de cette pratique dans mon service.
Cordialement

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations




Répondre à ce sujet