Aller au contenu


VAE cadre de santé


20 réponses à ce sujet

#1 aliénor

  • Membres
  • 45 messages

Posté 17 décembre 2006 - 01:04

Bonjour à tous

Première prise de contact sur le forum, et déjà beaucoup de sujets m'intéressent.
Je voudrais revenir sur les discussions de mai 2006, autour de la VAE cadre de santé. Qu'en est-il aujourd'hui ? N'y aurait-il pas 2 types de VAE à prévoir, à savoir pour les cadres déjà en excercice sans le diplôme (avant que celui-ci ne devienne obligatoire), mais dont le parcours est riche, le niveau d'étude ou de formation équivalent ou à compléter et l'implication réelle, et pour les IDE FF de cadre qui s'impliquent mais doivent compléter par l'acquisition de quelques modules par exemple ?
Les IFCS pourraient trouver là une ouverture intéressante, sans compromettre la formation de base traditionnelle qui doit se maintenir bien sûr. Mais cette ouverture sur un terrain riche d'expérience et de savoirs peut aussi contribuer à des échanges intéressants. Qu'en pensez-vous ?
A bientôt
Aliénor

#2 piaf

  • Membres
  • 64 messages

Posté 17 décembre 2006 - 09:33

Dans mon hopital, un éducateur/infirmier fait fonction de cadre depuis plus de 20 ans dans une unité extrahospitalière d'un CHS. Il est reconnu de tous et a développé des compétences certaines en matière d'encadrement. Peut-il bénéficier de la VAE?
"Il est plus utile d'allumer une petite lampe que de se plaindre de l'obscurité"

#3 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 18 décembre 2006 - 02:37

La VAE pour les cadres n'existe pas encore. Il faudrait pour cela faire un référentiel en termes de compétences et modifier en conséquences les prescriptions du programme de formation, sous forme de compétences elles-aussi.

Un cadre nommé à l'ancienneté n'a pas à valider un diplôme, si ce n'est pour son plaisir personnel. Un diplôme, ne garantie pas une compétence, pas plus que le nombre d'année d'exercice. Certains ont pu s'endormir sur leurs lauriers.

Après 10 années d'expérience de FF dans le privé, l'école de cadre ne m'a pas du tout semblé superflue... prise de recul, regard plus holistique de la situation, des connaissances sur les dynamiques de groupe, sur les outils de management... à moins d'être un autodidacte aguerri qui a compris qu'une compétence ne grandit que lorsqu'on la nourrit, l'expérience est vite limitative.
On ne peut élever que les graines plantées... le savoir est indispensable à la compétence, aux compétences, car souvent une compétence ne s'exprime qu'en présence d'autres.
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#4 aliénor

  • Membres
  • 45 messages

Posté 18 décembre 2006 - 07:11

Voir le messageCharlaine, le Dec 18 2006, 02:37 PM, dit :

La VAE pour les cadres n'existe pas encore. Il faudrait pour cela faire un référentiel en termes de compétences et modifier en conséquences les prescriptions du programme de formation, sous forme de compétences elles-aussi.

Un cadre nommé à l'ancienneté n'a pas à valider un diplôme, si ce n'est pour son plaisir personnel. Un diplôme, ne garantie pas une compétence, pas plus que le nombre d'année d'exercice. Certains ont pu s'endormir sur leurs lauriers.

Après 10 années d'expérience de FF dans le privé, l'école de cadre ne m'a pas du tout semblé superflue... prise de recul, regard plus holistique de la situation, des connaissances sur les dynamiques de groupe, sur les outils de management... à moins d'être un autodidacte aguerri qui a compris qu'une compétence ne grandit que lorsqu'on la nourrit, l'expérience est vite limitative.
On ne peut élever que les graines plantées... le savoir est indispensable à la compétence, aux compétences, car souvent une compétence ne s'exprime qu'en présence d'autres.

Merci pour votre réponse
Je parlais bien sûr de cadres qui ne s'endorment pas sur leurs lauriers.
Un cadre nommé à l'ancienneté est certes un cadre statutairement parlant comme n'importe lequel, cependant des portes lui sont fermées: Par exemple intégrer un IFSI, participer à des sélections, monter en grade, etc.. il a de quoi stagner. Le diplôme dans ce cas ne servirait pas à faire de la déco, mais il serait délivré seulement en fonction des compétences et de l'implication de l'intéressé et de son projet aussi.

#5 jadaho

  • Membres
  • 321 messages

Posté 19 décembre 2006 - 09:01

D'une manière générale, je m'interroge sur le risque engendré par la VAE, quelle soit pour les cadres ou pour les infirmiéres, au niveau des modalités d'accès à la formation.

Si j'ai bien compris, après validation d'acquis, le candidat pourra effectuer sa formation sans suivre certains modules. Que deviennent les concours d'entrée dans ces conditions ? N'y a-t'il pas un risque de dérive ouvert par le système ?

#6 aliénor

  • Membres
  • 45 messages

Posté 19 décembre 2006 - 05:48

Voir le messagejadaho, le Dec 19 2006, 09:01 AM, dit :

D'une manière générale, je m'interroge sur le risque engendré par la VAE, quelle soit pour les cadres ou pour les infirmiéres, au niveau des modalités d'accès à la formation.

Si j'ai bien compris, après validation d'acquis, le candidat pourra effectuer sa formation sans suivre certains modules. Que deviennent les concours d'entrée dans ces conditions ? N'y a-t'il pas un risque de dérive ouvert par le système ?


Le risque de dérive existe toujours, mais le système devra être bien controlé.
Attention tout le monde ne pourra pas prétendre à la VAE, le projet perso devra être bien ficelé. Il est important au préalable de cibler ceux qui pourront se présenter avec des critères bien précis. (Parcours, implication, formation perso, niveau d'études perso, etc...)
Actuellement une réflexion est engagée sur la VAE des IDE au niveau du ministère. Un risque : diplome au rabais? Les prétendants retenus auront certainement des modules à passer et un contrôle des compétences et des savoirs. Je n'ai pas d'infos pour le moment. Quelqu'un en aurait-il? Les IFSI seront -ils sollicités pour la mise en place ?
A bientôt

#7 gobie

  • Membres
  • 688 messages

Posté 20 décembre 2006 - 07:11

pour ma part une VAE cadre ça ne me surprend pas et me parait possible car la formation est de 10 mois.
Par contre pour les IDE j'attends de voir: une formation de 3 ans et demi en VAE ?
"ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon vous n'en sortirez pas vivant"
" rien n'est plus contagieux que l'enthousiasme"

#8 [Invité]nanarduhavre_*

  • Guests

Posté 13 janvier 2007 - 07:24

Voir le messagegobie, le Dec 20 2006, 07:11 AM, dit :

pour ma part une VAE cadre ça ne me surprend pas et me parait possible car la formation est de 10 mois.
Par contre pour les IDE j'attends de voir: une formation de 3 ans et demi en VAE ?
La VAE doit être définie en terme de compétences à acquérir en fonction d'un référentiel métier. Jusqu'à présent et je ne pense pas me tromper, le référentiel métier-cadre n'est pas défini en fonction de compétences, donc cela me semble un peu difficile pour le moment, comme il me semble difficile de définir notre métier en terme de compétences.
Et vous, qu'en pensez-vous? (et non quand pensez-vous?)

#9 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 13 janvier 2007 - 11:28

ou qu'en pansez-vous ? :biggrin:

Le définir ? Le plus souvent, les compétences sont libellées comme des objectifs... c'est un peu le cas pour le diplôme des AS...

C'est un vrai méli-mélo... actes, compétences, objectifs... depuis le temps que l'on appelait injustement "le décret de compétence" notre décret qui n'était qu'une liste d'acte (et se nommait lui "relatif aux actes professionnels")...

Mais je ne pense qu'il soit difficile de le faire, c'est aussi une histoire de compétences que de savoir les bien nommer :wacko:
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#10 pitch 92

  • Membres
  • 175 messages

Posté 20 janvier 2007 - 08:48

Tout à fait d'accord sur le méli mélo... mais du reste ce texte AS n'est-il pas le socle de la déclinaison de nos réformes de formation initiales... cadre ? et de leur adossement / tissage LMD...

La VAE cadre entre dans des logiques d'économie : - de temps de formation, - d'éloignement du terrain, c'est la réalité d'une maitrise budgétaire.

Les compétences restent des capacités mises en oeuvre.
La VAE devra donc entériner les savoirs expérientiels du faisant fonction de cadre... mais devrait, selon les cas, rester partielle pour laisser la construction identitaire du cadre, avec ses processus de distanciation qui ne sont pas toujours réalisés le "nez dans le guidon"...
Pierre-Henri Haller
Cadre de Santé Filière Rééducation
Masseur Kinésithérapeute

"Ce n’est pas parce que c’est difficile qu’on n'essaye pas, c’est parce qu’on n'essaye pas que c’est difficile." Sénèque.
"Le devenir est désormais problématisé, et le sera à jamais" Jan Patovcka

#11 Charlaine

  • Membres
  • 15 243 messages

Posté 20 janvier 2007 - 01:14

C'est un peu comme les pédagogue qui le sont sans le savoir (ou M.Jourdain qui fait de la prose sans le savoir :glare: ) . Les études aident à identifier que nous mettons en oeuvre, car il ne s'agit pas tant de se questionner que de savoir poser la bonne question, celle qui nous fera avancer.

L'expérience sur le terrain est souvent initiée par du mimétisme (d'où le nez dans le guidon aussi)... c'est un premier pas vers l'apprentissage de ce qui se fait... mais l'éclairage de ce qui se joue dans ce qui est fait (le Pour quoi et Pourquoi faire ?), des outils pour pouvoir le faire avec un meilleur résultat (entendez par moindre coût humain dans le vécu => le "comment faire") et la capacité d'analyser une unité fonctionnelle dans son environnement proche (Etablissement) comme plus élargi (la région ou la nation) (-> le "pour qui "faire ?), ce n'est pas " en faisant comme..." qu'on l'apprend. Naviguer à vue (faisant fonction) et conduire un projet... sont deux types de management pour moi.
Avec la formation, le sens de la tache dépasse le "ce que je dois faire parce qu'on me l'a demandé"...

Une VAE ne valide que les compétences qui savent se nommer et s'analyser avec une théorie en référence.
je reste persuadée que mener une VAE est bien plus complexe que de suivre une formation et tenter de l'appliquer ensuite... Plus complexe donc infiniment plus riche lorsqu'on y arrive. Les VAE dont le socle incompressible est bien étudié, ne sont pas des diplômes au rabais, mais ce n'est que mon humble avis. :wink:
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#12 aliénor

  • Membres
  • 45 messages

Posté 20 janvier 2007 - 02:45

Voir le messageCharlaine, le Jan 20 2007, 01:14 PM, dit :

C'est un peu comme les pédagogue qui le sont sans le savoir (ou M.Jourdain qui fait de la prose sans le savoir :glare: ) . Les études aident à identifier que nous mettons en oeuvre, car il ne s'agit pas tant de se questionner que de savoir poser la bonne question, celle qui nous fera avancer.

L'expérience sur le terrain est souvent initiée par du mimétisme (d'où le nez dans le guidon aussi)... c'est un premier pas vers l'apprentissage de ce qui se fait... mais l'éclairage de ce qui se joue dans ce qui est fait (le Pour quoi et Pourquoi faire ?), des outils pour pouvoir le faire avec un meilleur résultat (entendez par moindre coût humain dans le vécu => le "comment faire") et la capacité d'analyser une unité fonctionnelle dans son environnement proche (Etablissement) comme plus élargi (la région ou la nation) (-> le "pour qui "faire ?), ce n'est pas " en faisant comme..." qu'on l'apprend. Naviguer à vue (faisant fonction) et conduire un projet... sont deux types de management pour moi.
Avec la formation, le sens de la tache dépasse le "ce que je dois faire parce qu'on me l'a demandé"...

Une VAE ne valide que les compétences qui savent se nommer et s'analyser avec une théorie en référence.
je reste persuadée que mener une VAE est bien plus complexe que de suivre une formation et tenter de l'appliquer ensuite... Plus complexe donc infiniment plus riche lorsqu'on y arrive. Les VAE dont le socle incompressible est bien étudié, ne sont pas des diplômes au rabais, mais ce n'est que mon humble avis. :smile:

:wink: C'est vrai Charlaine, une VAE doit valider les compétences. Mais quelles compétences ? Elles seront effectivement à clarifier, à se déterminer par rapport à un parcours professionnel effectué (l'expérience a sûrement occasionné des compétences, les projets travaillés et leurs suivis aussi), mais aussi un parcours personnel, dans lequel des jalons ont aussi été posés (formation personnelle par exemple, missions transversales avec implication réelle, acquisition des méthodes de la recherche, etc...).

A mon avis, une VAE ne se donne pas, elle se gagne sur des critères précis. La VAE des cadres ne me semble pas utopique, à condition qu'elle réponde aux préalables établis, et qu'elle ne prenne pas la place de la formation classique. D'ailleurs, sa mission pourrait aussi être confiée aux IFCS. Celle des IDE sera t-elle confiée aux IFSI? Sur ce point j'aimerai avoir des infos si vous en avez. La vigilance professionnelle doit être de rigueur, et l'encadrement professionnel des futurs retenus aussi.
Aliénor

#13 tydé

  • Membres
  • 1 580 messages

Posté 20 janvier 2007 - 04:04

Une VAE cadre, à partir d'un savoir faire ("nez dans le guidon"?) qu'on trouve chez nombre de faisant fonctions, ça peut faire de très bons cadres, sans doute.

Pourtant, l'intérêt des IFCS ne réside pas tant dans les savoir faire que dans l'acquisition d'un certain nombre de savoir (comprendre et penser) sur un monde de la santé qui n'est pas la reproduction de ce qu'on sait, mais l'inexorable et parfois brutale route vers l'avenir dans un 21ième siècle qui va continuer à bousculer notre expérience et notre représentation du monde. Par ailleurs la recherche d'une identité commune de cadre de santé, dont ce site est un des militants, qui ne doit pas être formatage à l'identique quelques soit les IFCS ou les personnes, est souvent favorisée par le brassage des professions dans les IFCS qui ont les agréments pour plusieurs d'entre elles.

Mais peut-être, si le glas des IFCS devait sonner, vaut-il mieux une VAE dont un des prè requis resterait d'avoir exercé une fonction soignante plutôt que d'avoir été cadre dans une administration ou dans le commerce et l'industrie.

Ce n'est qu'en tendant ses voiles que le marin transforme le vent en voyage.
Thierry Desbonnets ("Tydé"), psychomotricien cadre de santé en disponibilité

#14 pitch 92

  • Membres
  • 175 messages

Posté 21 janvier 2007 - 11:06

Voir le messagetydé, le Jan 20 2007, 04:04 PM, dit :

si le glas des IFCS devait sonner,

http://questions.ass.../12-83332QE.htm

questions économiques...
Pierre-Henri Haller
Cadre de Santé Filière Rééducation
Masseur Kinésithérapeute

"Ce n’est pas parce que c’est difficile qu’on n'essaye pas, c’est parce qu’on n'essaye pas que c’est difficile." Sénèque.
"Le devenir est désormais problématisé, et le sera à jamais" Jan Patovcka

#15 tydé

  • Membres
  • 1 580 messages

Posté 21 janvier 2007 - 06:41

Effectivement, le lien est éloquent, et la VAE menacerait davantage encore les cadres que les formations initiales.

Ce n'est qu'en tendant ses voiles que le marin transforme le vent en voyage.
Thierry Desbonnets ("Tydé"), psychomotricien cadre de santé en disponibilité

#16 Mounka

  • Membres
  • 1 032 messages

Posté 22 janvier 2007 - 10:49

je comprends vos réticences à la VAE cadre et j'y adhererais presque parce que je ne doute nullement de la nécessité dune formation au moins pour "éviter le nez dans le guidon" mais aussi pour le partage de connaissances, les travaux de groupes qui, à lire tous ceux qui y sont passés , s'en sont trouvés enrichi... et j'en oublie sans doute. Cependant, dans la selection lors d'un concours, dans un sens comme dans l'autre, il peut y avoir des ratés.
je rappelle tout de même que dans nombre d'entreprises privées, l'évolution dans l'entreprise ne se fait pas par concours et pour autant que je le sache, les résultats peuvent être bons.
En outre, reste à savoir ce que va contenir la VAE, sous quelle forme elle va se dérouler, si elle se fait.
"N'attends pas que les évènements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... Et tu seras heureux." Epictète

"La pierre n'a point d'autre espoir que d'être pierre mais de collaborer, elle s'assemble et devient temple." A de Saint Exupéry


#17 églantine

  • Membres
  • 697 messages

Posté 18 février 2007 - 06:16

je relance aussi un peu le sujet: quand on n'est pas passé par l'IFCS, quid du mémoire? c'est tout de même une grosse partie de la formation,et je pense qu'avec la VAE, il faudrait que les candidats fassent un mémoire, rien que savoir ce que c'est! comment, par la suite, évaluer un TEFEISO quand on n'est pas passé soi-même par là?
cadre de santé formateur

"à coeur vaillant rien d'impossible....." J.Coeur
"celui qui se perd dans sa passion a moins perdu que celui qui perd sa passion" Angelo D'Arrigo

#18 Mounka

  • Membres
  • 1 032 messages

Posté 18 février 2007 - 07:15

dans un autre post, Charlaine m'avait répondu que les IDE pouvaient évaluer un Travail de Fin d'Etude (TFE), et que c'était même souhaitable si je n'm'abuse.
Ceci dit, réaliser un mémoire doit être un travail très interessant.
"N'attends pas que les évènements arrivent comme tu le souhaites. Décide de vouloir ce qui arrive... Et tu seras heureux." Epictète

"La pierre n'a point d'autre espoir que d'être pierre mais de collaborer, elle s'assemble et devient temple." A de Saint Exupéry


#19 églantine

  • Membres
  • 697 messages

Posté 18 février 2007 - 08:47

Voir le messageMounka, le Feb 18 2007, 07:15 PM, dit :

dans un autre post, Charlaine m'avait répondu que les IDE pouvaient évaluer un Travail de Fin d'Etude (TFE), et que c'était même souhaitable si je n'm'abuse.
Ceci dit, réaliser un mémoire doit être un travail très interessant.

oui tu as raison, les IDE sont tout à fait capables de ça! mais si je parle de ça, c'est que les cadres sont souvent sollicités par les IFSI pour être jury TEFEISO et que, quand notre propre mémoire infirmier date d'il y a 20 ans, on ne se souvient plus trop de ce que c'est .... le mémoire cadre est là pour nous le rappeler!! :tongue:
cadre de santé formateur

"à coeur vaillant rien d'impossible....." J.Coeur
"celui qui se perd dans sa passion a moins perdu que celui qui perd sa passion" Angelo D'Arrigo

#20 aliénor

  • Membres
  • 45 messages

Posté 24 février 2007 - 02:41

:tongue:

Voir le messageéglantine, le Feb 18 2007, 06:16 PM, dit :

je relance aussi un peu le sujet: quand on n'est pas passé par l'IFCS, quid du mémoire? c'est tout de même une grosse partie de la formation,et je pense qu'avec la VAE, il faudrait que les candidats fassent un mémoire, rien que savoir ce que c'est! comment, par la suite, évaluer un TEFEISO quand on n'est pas passé soi-même par là?

C'est une très bonne idée Eglantine.
Les cadres FF ou ceux nommés sans diplôme cadre, excerçant depuis de nombreuses années pourraient ainsi prendre du recul vis à vis de leur quotidien, se poser, réfléchir à leur profession, analyser. Ils ont l'avantage de posséder une expérience, riche parfois, qu'ils pourraient ainsi positiver, dans la création.
C'est donc à suggérer, mais qu'en est-il dans ce domaine, on en parle, mais les élections vont sans doute retarder le sujet ?
A bientôt
Aliénor

#21 églantine

  • Membres
  • 697 messages

Posté 25 février 2007 - 11:36

Voir le messagealiénor, le Feb 24 2007, 02:41 PM, dit :

:tongue:

C'est une très bonne idée Eglantine.
Les cadres FF ou ceux nommés sans diplôme cadre, excerçant depuis de nombreuses années pourraient ainsi prendre du recul vis à vis de leur quotidien, se poser, réfléchir à leur profession, analyser. Ils ont l'avantage de posséder une expérience, riche parfois, qu'ils pourraient ainsi positiver, dans la création.
C'est donc à suggérer, mais qu'en est-il dans ce domaine, on en parle, mais les élections vont sans doute retarder le sujet ?
A bientôt
Aliénor

et bien ça à l'air mal parti puisque, selon la DHOS, nous apprenons, je cite, "l'abandon du projet LMD, la concrétisation de la VAE infirmière, la disparition des missions importantes de l'ordre infirmier dans le projet de décret d'application présenté aux seules centrales syndicales qui étaient toutes contre le projet, la revalorisation dérisoire de 14 euros aux dernières négociations de la FPH et l'absence des infirmières dans le débat présidentiel".
je pense qu'on en parle ici, dans un des sujets "dossiers" du forum......on n'est pas là d'être valorisés..... :tongue:
cadre de santé formateur

"à coeur vaillant rien d'impossible....." J.Coeur
"celui qui se perd dans sa passion a moins perdu que celui qui perd sa passion" Angelo D'Arrigo

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations




Répondre à ce sujet