La notion de représentation sociale

jeudi 23 janvier 2003, par Marc Catanas

Organiser notre connaissance de la réalité construite socialement peut être considérée comme une représentation sociale. Cette connaissance se construit à partir de notre façon d’interpréter le réel, le tout imprégné culturellement. La notion de représentation sociale est devenue un élément intéressant le cadre de santé. En effet, l’activité de représentation par le sujet recouvre toutes les connaissances liées à son histoire, son vécu, ses relations avec les autres mais aussi l’aspect culturel provenant de son groupe social de référence. Déterminée par les valeurs et modes de pensée du groupe qui les a produites, la représentation sociale est collectivement partagée. Le travail du cadre se situant dans le collectif, son action ne sera pas soustraite à l’influence de la représentation. C’est ce que nous allons aborder par la suite.

Tentative de définition

On parle de représentation sociale car elle est « socialement partagée » par une population donnée ; l’objet de la représentation est social [1] :
- la représentation n’est pas une image puisqu’elle revoie à quelque chose de stable,
- la représentation n’est pas seulement une perception. Pour qu’il y ait représentation, il faut qu’il y ait reconstruction de la réalité, de ce fait, on tient compte des processus cognitifs. Ici, l’individu est actif.

Maints auteurs [2] ont apporté une définition de la représentation sociale. Nous avons retenu celle de JC Abric « La représentation sociale est le produit et le processus d’une activité mentale par laquelle un individu ou un groupe reconstitue le réel auquel il est confronté et lui attribue une signification spécifique [3]. »

Construction d’une représentation

S Moscovisci [4] distingue quatre phases dans la construction d’une représentation.

- 1ère phase : Passage de l’objet au modèle figuratif.
Ici, le sujet tire des informations de l’objet, les sélectionne et les mémorise. C’est la phase de décontextualisation de l’objet par reflet de la réalité ou « modèle figuratif » ou encore « noyau imageant ».

- 2ème phase : Passage du figuratif à la catégorisation.
Le modèle figuratif va prendre le statut d’évidence. Pour lui, ce sont les réalités ; le sujet va s’en servir pour catégoriser, interpréter la réalité, d’où sélection de l’environnement.

- 3ème phase : Passage de la catégorisation au modèle actif.
On parle de modèle actif qui va orienter nos conduites et nos relations aux autres. Moscovisci parle de phase d’ancrage ou d’activation du noyau de la représentation, ce noyau donne de la signification aux événements et oriente les comportements des individus.

- 4ème phase : Constitution de la représentation.
En fait, ici la représentation se consolide et génère des attentes et anticipations spécifiques.

Théorie du noyau central

Dans l’ensemble de la représentation, les éléments cognitifs entretiennent des liens étroits et constituent un noyau de signification ; certains de ces éléments occupent une place centrale, d’autres sont positionnés de façon plus périphérique. Ainsi du point de vue de sa structure, la représentation sociale présente deux composantes :

- 1 : Le noyau central :

Le noyau dur de la représentation ou noyau central est marqué par la mémoire collective du groupe mais aussi marqué par le système de normes auquel il se réfère. Il y a homogénéité du groupe au niveau de ce noyau central.
Le noyau central a pour fonction de générer la signification de la représentation et déterminer son organisation.
Stable et cohérent, il résiste aux changements et assure la permanence de la représentation.
Il est à noter que toute étude portant sur les représentations sociales doit tenter le repérage de ce noyau central

- 2 : Les éléments périphériques :

Ils sont marqués par les expériences et les histoires personnelles des individus. Il y a hétérogénéité du groupe de ces éléments périphériques.
Ils ont pour fonction de s’adapter à la réalité concrète et protéger le noyau central.
Ils sont en mouvement, évoluent, se transforment et s’adaptent.

Exemple : Etude du port des gants auprès des infirmières [5]
On a observé dans un centre hospitalier que certaines infirmières n’utilisaient pas les gants dans les soins et d’autres les utilisaient pour tout et n’importe quoi. En les questionnant, on a retrouvé des arguments pour une utilisation (se protéger contre les infections, ne pas s’abîmer les mains…etc) et des arguments pour une non utilisation (sont une barrière contre la relation, les adhésifs collent dessus, ...etc).
Le noyau dur de la représentation est la notion de barrière ou d’écran (écran contre les infections = utilisation ; écran contre la relation = non-utilisation). Les infirmières vont utiliser cette notion pour orienter leurs comportements vis-à-vis de l’utilisation des gants. Le cadre pour « pousser » les infirmières « récalcitrantes » à utiliser des gants lors des soins va agir sur les éléments périphériques de la représentation de l’utilisation du gant en rationalisant l’information et en utilisant les contre arguments permettant d’amorcer un changement de représentation.

Conclusion

A travers le fonctionnement de la représentation sociale, nous avons vu quelques conditions de sa construction. Elle traite l’information en la concentrant à partir d’une orientation sélective et en élabore les éléments dans une configuration nouvelle. Ainsi, toute représentation apparaît comme un processus dynamique à travers lequel s’opère une reconstruction sociale du réel. La représentation sociale exprime un caractère relationnel et reproduit ainsi le fonctionnement des règles et des valeurs dans une culture donnée.


[1GN Fischer « les concepts fondamentaux de la psychologie sociale » Ed Dunod, 1987

[2Piaget, Moscovisci, Herzlisch, Jodelet,…etc

[3JC Abric, « Pratiques sociales et représentations », Ed Puf, 1994

[4S Moscovisci, « La psychanalyse, son image et son public », Ed Puf, 1961

[5M Catanas « Le syndrôme des gants », article Revue de l’infirmière, 1994


Partager cet article

Réussissez votre concours cadre de sante !

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Cadres de santé, trouvez votre poste en quelques clics !

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus