De la question de départ à la phase de problématisation dans le travail de recherche

lundi 16 décembre 2002, par Marc Catanas

La grande difficulté éprouvée par les étudiants lorsqu’ils débutent leur recherche se retrouve dans l’élaboration d’une problématique suite à la formulation d’une question de départ. En effet, comment élaborer une problématique qui contiendra le cadre de la recherche du à un écart ou décalage entre un constat de terrain et une attente ? C’est ce que nous allons voir par la suite à l’aide d’un exemple concret.

Se poser des questions

Qu’est ce qui m’intéresse et de quoi ai-je envie de parler ?
Pourquoi ça m’intéresse ?
Quel terrain vais-je privilégier ?
Qu’est-ce que je veux aller chercher sur le terrain ?
Que vais-je faire sur le terrain ?

Exemple : « Lorsque j’étais infirmière en service de soins, j’avais observé que chaque fois que nous recevions le plan de formation à la fin de l’année, mes collègues n’y prêtaient aucune importance disant qu’il n’était pas intéressant. Du coup, notre surveillante nous proposait peu de formations et j’ai le sentiment qu’il y a un travail à faire là dessus parce que je pense qu’elle aurait du nous pousser à aller en formation. »

Ici le décalage vient du fait qu’il existe un instrument de gestion des ressources humaines qui n’est pas ou peu exploité. Le questionnement qui en découle est le suivant :

- Pourquoi ces infirmières ne font pas de formation ?
- Quelles représentations se font-elles de la formation continue ?
- En quoi le cadre peut-il modifier cette représentation de façon à ce que les infirmières suivent des sessions de formation continue ?

Le thème de la recherche sera : « La représentation de la formation continue par les infirmiers à l’hôpital »

Le champ de la recherche sera : « La psychologie sociale et plus particulièrement l’étude des représentations sociales. »

La question de départ sera : « Comment le cadre peut-il amener des agents réticents à aller en formation continue ? »

Elaborer une problématique

La problématique est le moment clé de la recherche. Elle se décline de deux façons :

- Une dite praxéologique : liée à la pratique de terrain. Comment mon problème se pose t-il sur le terrain ? Quelles en sont les causes ? Quelles en sont les conséquences ? Ici on se situe plus dans une démarche. Par « démarche » il faut entendre les procédures, les méthodes, les outils, les techniques…etc.

- Une dite de théorisation : qui se fait par plusieurs approches. Par « approche », il faut comprendre un « positionnement ». Quelles approches vais-je privilégier afin d’atteindre l’explication ? Quels sont les auteurs qui ont abordé ce problème ? Quelles sont leurs conclusions ?…etc.

La problématique est la façon dont je comprends les tenants et les aboutissants. On passe par des questions sur un problème dont je construis les termes. Ce sont les problèmes qu’ont les praticiens ou qu’ils devraient avoir où que j’ai en tant que théoricien. Quelle approche ? Quelle démarche ? Quels résultats ? Une problématique se construit. Comment organiser les faits ? On parle de problématique quand les éléments sont liés entre eux plutôt qu’énoncés successivement les uns après les autres comme un catalogue.

En fait, tout ceci nécessite une organisation rigoureuse de la pensée.

Retour à l’exemple :

- Les infirmières se représentent la formation comme quelque chose d’inutile et ne voient pas l’intérêt d’en suivre. On sait que la formation continue est un instrument de gestion des ressources humaines qui peut être utile au cadre pour manager son équipe et l’amener à évoluer dans ses pratiques…

- Maints auteurs (Moscovisci, Jodelet, Abric…) ont travaillé la notion de représentation sociale. Ils ont distingué plusieurs étapes dans la construction d’une représentation et ont dégagé la notion de noyau central qui « organise » la représentation et qui est un élément stable de la représentation et des éléments périphériques qui évoluent, se transforment et s’adaptent.

En continuant sa réflexion, le chercheur va découvrir que le cadre peut agir sur les éléments périphériques de la représentation que se font les infirmières de la formation continue. C’est là que nous arrivons à la phase d’élaboration des hypothèses.

En conclusion

Ainsi à partir de cet exemple même si nous l’avons simplifié à l’extrême, nous pouvons voir toute la difficulté de la phase de problématisation dans un travail de recherche. Cette problématique doit être la plus explicitée car elle fournit l’explication théorique sur laquelle se base la recherche et va permettre d’édifier le modèle d’analyse. Elle est la partie qui dans la recherche constitue le modèle théorico-pratique et qui précède les hypothèses qui seront soumis à l’épreuve des faits.


Partager cet article

Réussissez votre concours cadre de sante !

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus