Présidentielles 2017 : la gauche encore en baisse dans la FPH

lundi 9 janvier 2017, par Bruno Benque

La mise à jour de l’enquête électorale française dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017 réalisée par le CEVIPOV vient d’être publiée pour décembre 2016. Les candidats de gauche sont encore en baisse dans la FPH et Marine Le Pen ne faiblit pas pour les personnels de catégorie C. Des évolutions sensibles pourraient en outre apparaître en cas de candidature de François Bayrou.

Le Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF) est le laboratoire de référence pour l’étude des attitudes politiques et l’analyse du comportement électoral. Il réalise régulièrement, depuis novembre 2015 et jusqu’en juin 2017, une enquête électorale française dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017. La partie de l’enquête réalisée en décembre 2016 vient d’être publiée.

Les candidats de gauche encore en baisse

En mai 2016, la vague 4 de cette enquête faisait état d’une nouvelle, voire surprenante propension des acteurs de la Fonction Publique Hospitalière (FPH) à donner leurs suffrages à Marine Le Pen. On constatait également que 41% des salariés du public voteraient pour un candidat de gauche au premier tour de l’élection présidentielle de 2017 contre 31% des salariés du privé. En décembre 2016, une évolution sensible s’est opérée puisque, dit le rapport du CEVIPOV, « les salariés du public voteraient pour un candidat de gauche entre 29% et 39,5% en fonction de l’offre de candidature alors que les salariés du privé se situeraient entre 22% et 30% ».

Les vases communicants créés par François Bayrou

Ce sont les candidats du centre et de la droite qui réuniraient entre 39% et 49% des suffrages du secteur public, Marine Le Pen reculant entre 21% et 22% (23-24% dans le privé). « La droitisation de l’électorat se poursuit au profit de la droite parlementaire et du centre et au détriment du Front national », annonce le CEVIPOV. Reste à savoir ce que feront les représentants de l’électorat du centre gauche ou au centre droit si un candidat comme François Bayrou se présente face à Manuel Valls. « Si l’on part de l’hypothèse d’une candidature de François Bayrou, Marine Le Pen obtient toujours ses meilleurs résultats dans la fonction publique hospitalière (FPH) alors que François Fillon obtient de très bons résultats dans la FPH, »malgré ses propositions concernant la réforme de la fonction publique ou de la sécurité sociale".

La catégorie C de la FPH confirme sa tendance à voter Marine Le Pen

Enfin, l’analyse par catégorie confirme la tendance observée en mai 2016, qui faisait état d’un succès flagrant de Marine Le Pen pour les catégories C de la FPH, très au-dessus de la catégorie A. D’autre part, si François Bayrou ne se présente pas, on observe une progression automatique et sans surprise des voix se portant sur Emmanuel Macron, mais aussi à Manuel Valls. Dans ce cas également, François Fillon et Marine Le Pen sont ex aequo pour la première place du premier tour dans la FPH.

Affaire à suivre...

Bruno Benque
Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com


Partager cet article