La profession de psychomotricien (mis à jour le 5 mai 2012)

lundi 20 septembre 2004, par Pascal Becker

Mis à jour le 5 mai 2012 avec la publication au J.O. n°106 de l’Arrêté du 27 avril 2012 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de technicien de laboratoire médical, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien.

Officiellement reconnu depuis trente ans seulement, le métier de psychomotricien fait partie des cadets des professions de santé.

Il se trouve au carrefour de la thérapie et de la rééducation : le principe de la psychomotricité étant non seulement de soigner des troubles physiques mais plus loin de redonner la sensation d’être en harmonie avec son corps. Une harmonie, qui, selon la thérapie psychomotricienne, permet alors de retrouver un équilibre mental et affectif.

Relaxation, expression corporelle, éducation gestuelle, jeux d’équilibre, activités rythmiques de jeu, de coordination sont les outils de travail du psychomotricien. Ceci en utilisant un matériel varié : cerceaux, ballons, jeux de société, instruments de percussion, pâte à modeler, puzzle... Il adapte les programmes de rééducation à l’âge et aux possibilités de chaque personne. Les séances peuvent être individuelles ou collectives.

Autant dire qu’une bonne condition physique est essentielle pour exercer ce métier, ainsi que compréhension, disponibilité, patience et équilibre personnel.

Le travail du psychomotricien vise à rééduquer les personnes confrontées à des difficultés psychologiques vécues et exprimées de façon corporelle, en agissant sur leurs fonctions psychomotrices. Spécialiste des troubles psychomoteurs, le psychomotricien vise à rééduquer par l’harmonie corporelle, aider à retrouver un bien-être, voire à supprimer un handicap.

Le psychomotricien agit sur le corps pour rétablir les fonctions physiques, mentales et affectives perturbées. Il aide son patient à trouver ou retrouver un équilibre, à mieux prendre conscience de son corps, à le maîtriser, à en faire un instrument capable de s’exprimer et de communiquer. Son travail relève aussi bien de la rééducation que de la psychothérapie.

Il s’occupe aussi bien des bébés et des ados que des femmes enceintes, des handicapés ou des personnes âgées.

Tout acte de rééducation commence par un bilan approfondi des capacités psychomotrices, complété par des entretiens permettant d’analyser l’origine des difficultés rencontrées.

Il traite des troubles du mouvement et du geste dont peuvent souffrir les enfants, les adolescents, les adultes et personnes âgées : bégaiement, tics nerveux, trouble de l’orientation spatiale et du comportement, troubles de l’équilibre, problèmes de coordination, difficultés d’écriture, manque de concentration. Les actes qu’il est autorisé à pratiquer sont réglementés par un décret. Il intervient en séances de rééducation individuelles ou collectives sur prescription médicale.

La psychomotricité peut aussi aider à traiter le stress, l’anxiété, ou la perte d’autonomie chez les personnes âgées.

Les psychomotriciens exercent essentiellement comme salariés. Ils sont embauchés dans différents types d’établissements hospitaliers publics ou privés, généraux ou spécialisés, au sein des services de puériculture, de pédiatrie, de psychiatrie, de neurologie ou de gériatrie. Ils peuvent également travailler dans les centres de rééducation et de réadaptation pour adultes et enfants, les centres de cures médico-psycho-pédagogiques, les CAT (Centre d’Aide par le Travail). Enfin, le crèches et les écoles maternelles ont souvent recours à les psychomotriciens pour assurer une fonction de prévention auprès des enfants.On trouve également, mais en petit nombre, des psychomotriciens qui travaillent en libéral. Ils collaborent alors le plus généralement avec d’autres professionnels comme des psychiatres, des pédiatres, des orthophonistes et des psychologues.

Certains services font de plus en plus appel aux psychomotriciens : services de gériatrie, de soins palliatifs, d’accueil des prématurés, d’accueil de patients souffrant des maladies d’Alzheimer ou de Parkinson.

Son activité s’exerce en collaboration étroite avec les membres d’une équipe pluridisciplinaire : médecins, orthophonistes, kinésithérapeutes, ergothérapeutes...

A l’heure actuelle, 5086 psychomotriciens dont 84,5% de femmes exercent en France.

Etudes préparant au diplôme

Le psychomotricien est titulaire d’un Diplôme d’Etat, qui se prépare en trois ans dans un Institut de formation agréé par le Préfet de région.

Accès

La formation est ouverte aux candidats remplissant les conditions suivantes :

être âgé d’au moins 17 ans au 31 décembre de l’année des épreuves d’admission ;

être titulaire du baccalauréat ou d’un titre admis en dispense, ou d’une attestation de réussite à l’examen spécial d’entrée à l’Université, ou d’un diplôme d’accès aux études universitaires.

avoir satisfait aux épreuves d’admission qui se composent :
- d’une épreuve de biologie sur le programme de première et terminale scientifique, d’une durée de deux heures, notée sur 20 points ;
- d’une contraction de texte, d’une durée de deux heures, notée sur 20 points ;
- d’une épreuve complémentaire, qui peut être organisée par les Instituts, consistant en un entretien ou des tests psychotechniques, notée sur 10 points.

Une moyenne de 10/20 est exigée pour l’ensemble des épreuves.

Attention : des conditions spécifiques d’admission sont expérimentées à Bordeaux. L’admission en centre de formation n’est pas déterminée au moyen des épreuves précitées mais en fonction du rang de classement obtenu par les candidats à l’issue d’une année préalable et obligatoire de PCEM1 adapté.

L’admission définitive est subordonnée à la production d’un certificat médical émanant d’un médecin agréé attestant :
- Que le candidat n’est atteint d’aucune affection physique ou psychologique incompatible avec l’exercice de la profession ;
- Des vaccinations antitétanique, antipoliomyélitique, antidiphtérique et antityphoïdique. Il doit également préciser que le candidat a subi un test tuberculinique et que celui-ci est positif ou que deux tentatives infructueuses de vaccination par le BCG ont été effectuées.

Formation

Elle correspond à un volume horaire de 2522 heures auxquelles s’ajoutent des enseignements d’anglais et d’initiation à l’informatique.

Elle comprend des enseignements théoriques (1392 heures), théorico-cliniques (études de cas : 100 heures) et pratiques (680 heures de stage). L’objectif de la première année est orienté vers le fonctionnement de la personne en bonne santé à tous les âges de la vie ; la seconde a pour objet l’initiation aux méthodes cliniques de soin ; enfin la dernière année est orientée vers le processus de professionnalisation.

L’évaluation des étudiants se fait dans le cadre du contrôle continu selon des modalités diverses : des interrogations orales, des rapports de stages notés, des études de dossier, des examens pratiques, des contrôles écrits (en février et en juin).

Le passage dans l’année supérieure est subordonné à l’obtention d’une moyenne générale supérieure ou égale à 10/20 et à la validation des stages de l’année considérée.

Il est possible d’accéder directement en deuxième année sous réserve de succès à une épreuve particulière si :
- la personne a validé le premier cycle des études médicales ;
- la personne est titulaire d’une licence ou maîtrise en psychologie, en sciences et techniques des activités physiques et sportives ;
- la personne est titulaire du Diplôme d’Etat d’ergothérapeute, infirmier, infirmier du secteur psychiatrique, masseur-kinésithérapeute, éducateur spécialisé, du Certificat d’aptitude à l’éducation des enfants et adolescents déficients, d’orthophonie, d’orthoptie, de certains brevets d’Etat sportifs, du diplôme de maître d’éducation physique.

L’examen du diplôme d’état

Une mise en situation professionnelle, d’une durée de 45 minutes à une heure, notée sur 20 ;

Présentation et soutenance d’un mémoire, d’une durée de 45 minutes maximum, notée sur 20.

La moyenne du contrôle continu des enseignements théoriques, théorico-cliniques et pratique de troisième année entre dans le total des points exigés pour l’obtention du diplôme : est reçu le candidat qui a obtenu au moins 30 points et aucune note inférieure à 10/20 à l’une des deux épreuves.

Poursuivre une formation après le diplôme

Accès de plein droit en licence de sciences sanitaires et sociales et en licence de sciences de l’éducation.

Le psychomotricien peut se spécialiser en psychothérapie.

Il peut poursuivre après le diplôme par :
- Un DU personnes physiquement dépendantes, retour et maintien à domicile (université de médecine de Besançon) ;
- Un DU perfectionnement clinique et recherche en psychomotricité (université Bordeaux II), ouvert après deux ans d’exercice ;
- Un DU recherche en psychomotricité (Paris 6)

Les titulaires du diplôme sont dispensés de l’examen d’entrée et de la première année dans les écoles de masseur-kinésithérapie ou ergothérapie, sous réserve de succès à l’examen de passage en deuxième année.

Plus d’informations (liste des instituts de formation, carrière, grades, rémunérations...) : site du ministère

Renseignements complémentaires

Syndicat national d’union des psychomotriciens
- 24 bd Paul Vaillant Couturier 94200 IVRY SUR SEINE
- tel : 0156200291
- Fax : 0156201470

Association des étudiants et professionnels en psychomotricité
- 91 boulevard de l’Hôpital, 75013 PARIS, tel : 01 45 86 20 52

Principaux textes législatifs spécifiques

Arrêté du 23 décembre 1987 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’Etat d’ergothérapeute, de laborantin d’analyses médicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. du 27 décembre 1987
- Modifié par l’Arrêté du 21 décembre 1992
- Modifié par l’ Arrêté du 11 août 1995 publié au J.O n° 196 du 24 août 1995
- Modifié par l’Arrêté du 30 mars 1999 publié au J.O n° 95 du 23 avril 1999
- Modifié par l’Arrêté du 15 novembre 2002 publié au J.O. n°279 du 30 novembre 2002
- Modifié par l’Arrêté du 2 juin 2010 publié au J.O. n°130 du 8 juin 2010

Décret n° 89-609 du 1er septembre 1989 portant statuts particuliers des personnels de rééducation de la fonction publique hospitalière
- Texte intégral sur Legifrance

Décret no 92-453 du 20 mai 1992 portant statut particulier des techniciens paramédicaux de l’Institution nationale des invalides, publié au J.O n° 119 du 22 mai 1992
- texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 21 décembre 1992 modifiant l’arrêté du 23 décembre 1987 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’Etat d’ergothérapeute,
de laborantin d’analyses médicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien
- Texte intégral sur Legifrance

LOI no 95-116 du 4 février 1995 portant diverses dispositions d’ordre social, publiée au J.O n° 31 du 5 février 1995
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 11 août 1995 modifiant l’arrêté du 23 décembre 1987 modifié relatif à l’admission dans les écoles et instituts préparant aux diplômes d’Etat d’ergothérapeute, de laborantin d’analyses médicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O n° 196 du 24 août 1995
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 7 avril 1998 relatif aux études préparatoires au diplôme d’Etat de psychomotricien, publié au J.O n° 129 du 6 juin 1998
- Modifié par l’Arrêté du 12 mai 2010 publié au J.O. n°114 du 19 mai 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Décret no 98-575 du 6 juillet 1998 modifiant le décret no 74-112 du 15 février 1974 portant création du diplôme d’Etat de psychomotricien, publié au J.O n° 159 du 11 juillet 1998
- Texte intégral sur Legifrance

Décret no 98-928 du 12 octobre 1998 modifiant le décret no 92-453 du 20 mai 1992 portant statut particulier des techniciens paramédicaux de l’Institution nationale des invalides, publié au J.O n° 241 du 17 octobre 1998
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 24 décembre 1998 modifiant l’arrêté du 30 décembre 1975 modifié relatif aux conditions de fonctionnement et d’agrément des centres de formation au diplôme d’Etat de psychomotricien, publié au J.O n° 5 du 7 janvier 1999
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 24 décembre 1998 relatif aux études préparatoires au diplôme d’Etat de psychomotricien, publié au J.O n° 18 du 22 janvier 1999
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 30 mars 1999 modifiant l’arrêté du 23 décembre 1987 modifié relatif à l’admission dans les instituts de formation préparant aux diplômes d’Etat d’ergothérapeute, de technicien en analyses biomédicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O n° 95 du 23 avril 1999
- Texte intégral sur Legifrance

Ordonnance no 2001-199 du 1er mars 2001 relative à la transposition des directives 89/48/CEE du Conseil du 21 décembre 1988 et 92/51/CEE du Conseil du 18 juin 1992 prévoyant un système général de reconnaissance des diplômes d’enseignement supérieur et des formations professionnelles, publié au J.O n° 53 du 3 mars 2001
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2001-1374 du 31 décembre 2001 modifiant le décret n° 88-1077 du 30 novembre 1988 modifié portant statuts particuliers des personnels infirmiers, le décret n° 89-609 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels de rééducation et le décret n° 89-613 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels médico-techniques de la fonction publique hospitalière, publié au J.O n° 1 du 1 janvier 2002
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2001-1374 du 31 décembre 2001 modifiant le décret n° 88-1077 du 30 novembre 1988 modifié portant statuts particuliers des personnels infirmiers, le décret n° 89-609 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels de rééducation et le décret n° 89-613 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels médico-techniques de la fonction publique hospitalière (rectificatif), publié au J.O n° 52 du 2 mars 2002
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 8 janvier 2002 relatif aux diplômes d’Etat préparés en trois ans ou plus permettant l’exercice d’une profession de santé ou d’une profession paramédicale donnant accès de plein droit à certains diplômes nationaux de licence, publié au J.O n° 34 du 9 février 2002
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 15 novembre 2002 modifiant l’arrêté du 23 décembre 1987 relatif à l’admission dans les écoles et instituts préparant au diplôme d’Etat d’ergothérapeute, de technicien en analyses biomédicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V (dispositions réglementaires) du code de la santé publique et modifiant certaines dispositions de ce code
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V (dispositions réglementaires) du code de la santé publique et modifiant certaines dispositions de ce code (annexes)
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 6 août 2004 modifiant l’arrêté du 7 avril 1998 relatif aux études préparatoires au diplôme d’Etat de psychomotricien, publié au J.O. n° 212 du 11 septembre 2004
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 10 décembre 2004 fixant le nombre de places mises au concours d’entrée en première année d’études préparatoires au diplôme d’Etat de psychomotricien, publié au J.O n° 297 du 22 décembre 2004
- Texte intégral sur Legifrance

Circulaire DHOS/P 2 no 2005-225 du 12 mai 2005 relative aux conditions d’exercice des professions de santé et aux sanctions pénales applicables pour l’exercice illégal et l’usurpation de titre
- Texte intégral sur Sante.gouv.fr

Ordonnance n° 2005-1040 du 26 août 2005 relative à l’organisation de certaines professions de santé et à la répression de l’usurpation de titres et de l’exercice illégal de ces professions, publiée au J.O n° 199 du 27 août 2005
- Texte intégral sur Legifrance

LOI n° 2007-127 du 30 janvier 2007 ratifiant l’ordonnance n° 2005-1040 du 26 août 2005 relative à l’organisation de certaines professions de santé et à la répression de l’usurpation de titres et de l’exercice illégal de ces professions et modifiant le code de la santé publique (1) (Titre résultant de la décision du Conseil constitutionnel n° 2007-546 DC du 25 janvier 2007), publiée au J.O n° 27 du 1 février 2007
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 21 avril 2007 modifiant les arrêtés relatifs aux conditions de délivrance du diplôme d’Etat de certaines professions de santé, publié au J.O n° 112 du 15 mai 2007
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 3 mars 2008 modifiant l’arrêté du 7 avril 1998 modifié relatif aux études préparatoires au diplôme d’Etat de psychomotricien, publié au J.O. n°60 du 11 mars 2008
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 8 août 2008 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de laborantin d’analyses médicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°199 du 27 août 2008
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2008-1120 du 31 octobre 2008 relatif au diplôme d’Etat de psychomotricien, publié au J.O. n°257 du 4 novembre 2008
- exte intégral sur Lefifrance

Arrêté du 31 octobre 2008 relatif aux dispenses susceptibles d’être accordées aux candidats titulaires d’un titre ou diplôme extracommunautaire de psychomotricien sollicitant l’exercice de la profession en France en vue de la préparation du diplôme d’Etat de psychomotricien, publié au J.O. n°257 du 4 novembre 2008
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 28 avril 2009 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de technicien en analyses biomédicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°105 du 6 mai 2009
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 25 février 2010 fixant la composition du dossier à fournir aux commissions d’autorisation d’exercice compétentes pour l’examen des demandes présentées en vue de l’exercice en France des professions de psychomotricien, orthophoniste, orthoptiste, audioprothésiste et opticien-lunetier, publié au J.O. n°54 du 5 mars 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2010-334 du 26 mars 2010 relatif à la reconnaissance des qualifications professionnelles requises des ressortissants des Etats membres de l’Union européenne ou des autres Etats parties à l’accord sur l’Espace économique européen pour l’exercice des professions médicales, pharmaceutiques et paramédicales et à la formation des aides-soignants, auxiliaires de puériculture et ambulanciers, publié au J.O. n°74 du 28 mars
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 30 mars 2010 fixant les modalités d’organisation de l’épreuve d’aptitude et du stage d’adaptation pour l’exercice en France des professions de psychomotricien, orthophoniste, orthoptiste, audioprothésiste, opticien-lunetier par des ressortissants des Etats membres de l’Union européenne ou parties à l’accord sur l’Espace économique européen, publié au J.O. n°78 du 2 avril 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 12 mai 2010 modifiant l’arrêté du 7 avril 1998 relatif aux études préparatoires au diplôme d’Etat de psychomotricien, publié au J.O. n°114 du 19 mai 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 5 mai 2010 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de technicien de laboratoire médical, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°116 du 21 mai 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 2 juin 2010 modifiant l’arrêté du 23 décembre 1987 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’Etat d’ergothérapeute, de laborantin d’analyses médicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°130 du 8 juin 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2010-979 du 26 août 2010 relatif à la création d’une commission d’admission des sportifs de haut niveau et aux dispenses d’épreuves accordées aux sportifs de haut niveau pour l’admission dans les instituts de formation en masso-kinésithérapie, en pédicurie-podologie, en ergothérapie et en psychomotricité, publié au J.O. n°199 du 28 août 2010
- Texteintégral sur Legifrace

Arrêté du 26 août 2010 relatif aux dispenses d’épreuves accordées aux sportifs de haut niveau pour l’admission dans les instituts de formation en masso-kinésithérapie, en pédicurie-podologie, en ergothérapie et en psychomotricité, publié au J.O. n°199 du 28 août 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 19 janvier 2011 modifiant l’arrêté du 30 décembre 1975 relatif aux conditions de fonctionnement et d’agrément des centres de formation au diplôme d’Etat de psycho-rééducateur, publié au J.O. n°16 du 20 janvier 2011
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 27 avril 2012 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de technicien de laboratoire médical, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°106 du 5 mai 2012
- Texte intégral sur Legifrance


Les sites à visiter
- [L’Organisation Professionnelle des psychomotriciens->http://www.snup.fr/index.htm]
- [Le portail des psychomotriciens francophones->http://www.psychomotricite.com/news/news-fr.html]
- [Fédération française des psychomotriciens->http://www.psychomotricite.com/ffp/]
- [Le Syndicat National d’Union des Psychomotriciens->http://www.snup.fr]

N’hésitez surtout pas à nous proposer toute référence complémentaire, ou à nous faire part de toute remarque utile à la pertinence de cet article. Pour cela rendez-vous sur le forum en cliquant [ICI->http://www.cadredesante.com/phpbb/viewtopic.php?t=6015]


Partager cet article

Réussissez votre concours cadre de sante !

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Cadres de santé, trouvez votre poste en quelques clics !

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus