La profession de pédicure-podologue (Mis à jour le 5 mai 2012)

jeudi 26 août 2004, par Pascal Becker

Mis à jour le 5 mai 2012 avec la publication au J.O. n° 106 de l’Arrêté du 27 avril 2012 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de technicien de laboratoire médical, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien.

Le pédicure-podologue, est un professionnel de santé qui soigne toutes les affections de la peau et des ongles du pied. D’autre part, sur prescription médicale, il conçoit et fabrique les semelles orthopédiques pour compenser les malformations du pied et pratique aussi des exercices de rééducation postopératoire.

Les tâches accomplies par le pédicure-podologue sont multiples.

Il effectue les soins d’hygiène et d’entretien courants des ongles du pied, il traite certaines lésions (durillons, cors, verrues plantaires, ongles incarnés) et la plupart des problèmes de peau. Il peut appliquer et prescrire des médicaments à usage externe.

Le pédicure-podologue traite les maladies du pied et des orteils, d’origine rhumatismale ou fonctionnelle. Il agit sur les troubles des appuis plantaires et leurs conséquences (pied plat, ou déformé). Pour prévenir et soigner ces affections, il prescrit, confectionne et applique l’appareillage qui convient : semelles orthopédiques, orthèses mécaniques... Ces appareillages corrigent aussi les troubles de la statique (dissymétrie corporelle) et peuvent remédier indirectement aux douleurs du genou, du bassin ou de la colonne vertébrale liées à un problème au niveau de la voûte plantaire.

L’exercice de la podologie exige des connaissances approfondies en anatomie et biomécanique humaine. Le pédicure-podologue fait aussi appel aux nouvelles technologies, avec la conception assistée par ordinateur d’orthèses. L’utilisation de l’informatique et de la vidéo l’aide à compléter son diagnostic et à optimiser son intervention.

Physiquement, il est indispensable d’avoir une bonne vue (travail de précision) et une bonne résistance physique : les positions de travail sont souvent fatigantes. Toutefois avec le matériel actuel mieux adapté, le pédicure-podologue peut travailler plus confortablement.

Le pédicure doit aussi faire preuve de qualités relationnelles, de beaucoup de délicatesse (pour ne pas faire mal), de patience et de disponibilité. Il doit apprécier le travail auprès des personnes âgées, car elles représentent la majorité de la clientèle.

Le pédicure-podologue peut dépister certains troubles relevant d’une thérapeutique médicale : artérite, fracture, troubles circulatoires... Il oriente alors son patient vers d’autres spécialistes, médecins ou chirurgiens.

La quasi-totalité des pédicures-podologues exerce à titre libéral (98%). L’investissement financier important à faire pour s’installer conduit à une augmentation rapide des associations avec d’autres professionnels de la santé.

La carrière dans la fonction publique hospitalière (services de gériatrie, de rhumatologie, de diabétologie ou de rééducation des hôpitaux) ne concerne que 2% des praticiens.

A l’heure actuelle, 9557 pédicures-podologues exercent en France, dont 68 % de femmes.

Etudes préparant au diplôme

Les pédicures-podologues sont titulaires d’un Diplôme d’Etat qui se prépare en trois ans dans des instituts spécialisés, agréés par le Préfet de région.

Accès

La formation est ouverte aux personnes remplissant les conditions suivantes :

Etre âgé d’au moins 17 ans au 31 décembre de l’année des épreuves d’admission ;

Justifier :
- De l’obtention du baccalauréat français ou d’un titre admis en dispense, ou d’une attestation de réussite à l’examen spécial d’entrée à l’université, ou du diplôme d’accès à l’université ;
- ou d’une expérience professionnelle de cinq ans ayant donné lieu à cotisation à la sécurité sociale.

Avoir satisfait aux épreuves d’admission qui comprennent :
- Une épreuve écrite de biologie, d’une durée de deux heures, notée sur 40, portant sur le programme de biologie de première et terminale scientifique ;
- Une épreuve complémentaire qui peut être organisée par les écoles. Elle consiste en un entretien, noté sur 10.

Les candidats sont admis en fonction de leur rang de classement.

L’admission définitive est subordonnée à la production d’un certificat médical émanant d’un médecin agréé attestant :
- Que le candidat n’est atteint d’aucune affection physique ou psychologique incompatible avec l’exercice de la profession ;
- Des vaccinations antitétanique, antidiphtérique, antipoliomyélitique et antityphoïdique. Il doit également préciser que le candidat a subi un test tuberculinique et qu’il est positif ou que deux tentatives infructueuses de vaccination par le BCG ont été effectuées.

Sont dispensés de l’examen d’admission :
- Les athlètes de haut niveau qui le demandent, auprès de leur fédération sportive et après décision d’une commission nationale, dans la limite d’un contingent de quinze candidats par an ;
- Les ressortissants d’un Etat non membre de la Communauté européenne, s’ils sont titulaires d’un diplôme de niveau au moins égal au baccalauréat français. En cas de succès aux épreuves du Diplôme d’Etat, le préfet leur délivre une attestation d’études ne leur permettant pas d’exercer en France. S’ils veulent obtenir le Diplôme d’Etat, ils devront obligatoirement passer le concours d’admission.

Formation

Elle dure trois ans et se compose d’enseignements théoriques, qui comprennent des cours magistraux, des travaux dirigés et des travaux pratiques, et de stages.

L’évaluation est double :
- Les enseignements théoriques font l’objet d’une évaluation continue prise en compte à raison de 25 % dans le total des notes retenues pour les examens de passage. Chaque enseignement fait l’objet d’au moins une épreuve écrite notée sur 20 points.

Les stages sont également notés sur 20 points par le professionnel responsable de l’élève en stage.

- Des examens de passage sont organisés chaque année. Pour pouvoir s’y présenter, les élèves doivent avoir obtenu une moyenne d’au moins 10 sur 20 à l’ensemble des stages de l’année.

Les examens de passages comprennent des épreuves écrites et anonymes (5 à la fin de la première année, 3 à la fin de la seconde) et des mises en situation professionnelles (réalisation d’une semelle orthopédique, soins pédicuraux, examen clinique, appareillage...).

Sont admis dans l’année supérieure les élèves qui obtiennent une moyenne générale des notes de contrôle continu et d’examen terminal d’au moins 10 sur 20, sans note inférieure à 7 sur 20.

Attention : Peuvent être dispensés de la première année d’étude, dans la limite d’1% du nombre d’étudiants inscrits en première année dans l’Institut, les personnes titulaires du Diplôme d’Etat d’infirmier, masseur-kinésithérapeute, d’ergothérapeute, ainsi que les étudiants en médecine ayant validé la première année d’étude du deuxième cycle des études médicales, sous réserve d’avoir satisfait à l’examen de passage de deuxième année.

Délivrance du diplôme d’état

Pour être admis à se présenter aux épreuves les candidats doivent :
- Avoir obtenu une moyenne d’au moins égale à 10 sur 20 à l’ensemble des stages de troisième année ;
- Avoir obtenu une moyenne d’au moins 10 sur 20 à l’ensemble des notes du contrôle continu de la troisième année.

L’examen du Diplôme d’Etat comporte trois épreuves :
- Une épreuve de mise en situation professionnelle comprenant un examen clinique, la conception et la réalisation d’un appareillage plantaire. Elle est notée sur 20 ;
- Une épreuve orale d’une durée de trente minutes comprenant trois questions : l’une portant sur l’anatomie, la biomécanique et cinésiologie, la biologie et physiologie humaine, la seconde portant sur les pathologies étudiées et la troisième sur le reste du programme. Elle est notée sur 20 ;
- Une épreuve de mise en situation professionnelle notée sur 20.

Sont déclarés reçus les candidats ayant obtenu une moyenne générale des notes de contrôle continu de troisième année et des notes des épreuves du Diplôme d’Etat au moins égale à 10 sur 20, sans note inférieure à 7 sur 20.

Poursuivre une formation après le diplôme

Des spécialisations sont proposées par la Fédération nationale de podologie.

Plus d’informations (liste des instituts de formation, carrière, grades, rémunérations...) : site du ministère

Renseignements complémentaires

Fédération nationale des podologues (FNP)
- 17 rue de l’Echiquier, 75010 PARIS, tél : 01-44-79-90-91

Syndicat national des podologues (SNP)
- 20 rue du Vieux Colombier, 75006 PARIS, tél : 01-45-48-65-85

Principaux textes législatifs spécifiques

Arrêté du 23 décembre 1987 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’Etat d’ergothérapeute, de laborantin d’analyses médicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. du 27 décembre 1987
- Modifié par l’Arrêté du 21 décembre 1992
- Modifié par l’ Arrêté du 11 août 1995 publié au J.O n° 196 du 24 août 1995
- Modifié par l’Arrêté du 30 mars 1999 publié au J.O n° 95 du 23 avril 1999
- Modifié par l’Arrêté du 15 novembre 2002 publié au J.O. n°279 du 30 novembre 2002
- Modifié par l’Arrêté du 2 juin 2010 publié au J.O. n°130 du 8 juin 2010

Décret n° 89-609 du 1er septembre 1989 portant statuts particuliers des personnels de rééducation de la fonction publique hospitalière
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 2 octobre 1991 relatif aux conditions d’agrément et de fonctionnement des écoles préparant au diplôme d’Etat de pédicure-podologue, Version consolidée au 30 septembre 1998
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 2 octobre 1991 relatif aux dispenses accordées à certains candidats en vue de la préparation au diplôme d’Etat de pédicure-podologue, Version consolidée au 04 octobre 1991
- Modifié parl’arrêté du 26 août 2010 publié au J.O. n°199 du 28 août 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 2 octobre 1991 relatif aux études préparatoires et aux épreuves du diplôme d’Etat de pédicure-podologue, Version consolidée au 15 mai 2007
- Modifié par l’Arrêté du 15 mars 2010 publié au J.O. n°80 du 4 avril 2010
- Modifié par l’Arrêté du 28 septembre 2011 publié au J.O. n°239 du 14 octobre 2011
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 21 décembre 1992 modifiant l’arrêté du 23 décembre 1987 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’Etat d’ergothérapeute,
de laborantin d’analyses médicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien
- Texte intégral sur Legifrance

Décret no 95-197 du 24 février 1995 modifiant le décret no 91-1008 du 2 octobre 1991 relatif aux études préparatoires et aux épreuves du diplôme d’Etat de pédicure-podologue, publié au J.O n° 49 du 26 février 1995
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 11 août 1995 modifiant l’arrêté du 23 décembre 1987 modifié relatif à l’admission dans les écoles et instituts préparant aux diplômes d’Etat d’ergothérapeute, de laborantin d’analyses médicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O n° 196 du 24 août 1995
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 29 juin 1998 modifiant l’arrêté du 2 octobre 1991 relatif aux conditions d’agrément et de fonctionnement des écoles préparant au diplôme d’Etat de pédicure-podologue, publié au J.O n° 152 du 3 juillet 1998
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 30 mars 1999 modifiant l’arrêté du 23 décembre 1987 modifié relatif à l’admission dans les instituts de formation préparant aux diplômes d’Etat d’ergothérapeute, de technicien en analyses biomédicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O n° 95 du 23 avril 1999
- Texte intégral sur Legifrance

Ordonnance no 2001-199 du 1er mars 2001 relative à la transposition des directives 89/48/CEE du Conseil du 21 décembre 1988 et 92/51/CEE du Conseil du 18 juin 1992 prévoyant un système général de reconnaissance des diplômes d’enseignement supérieur et des formations professionnelles, publié au J.O n° 53 du 3 mars 2001
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2001-1374 du 31 décembre 2001 modifiant le décret n° 88-1077 du 30 novembre 1988 modifié portant statuts particuliers des personnels infirmiers, le décret n° 89-609 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels de rééducation et le décret n° 89-613 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels médico-techniques de la fonction publique hospitalière, publié au J.O n° 1 du 1 janvier 2002
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2001-1374 du 31 décembre 2001 modifiant le décret n° 88-1077 du 30 novembre 1988 modifié portant statuts particuliers des personnels infirmiers, le décret n° 89-609 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels de rééducation et le décret n° 89-613 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels médico-techniques de la fonction publique hospitalière (rectificatif), publié au J.O n° 52 du 2 mars 2002
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 8 janvier 2002 relatif aux diplômes d’Etat préparés en trois ans ou plus permettant l’exercice d’une profession de santé ou d’une profession paramédicale donnant accès de plein droit à certains diplômes nationaux de licence, publié au J.O n° 34 du 9 février 2002
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 15 novembre 2002 modifiant l’arrêté du 23 décembre 1987 relatif à l’admission dans les écoles et instituts préparant au diplôme d’Etat d’ergothérapeute, de technicien en analyses biomédicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V (dispositions réglementaires) du code de la santé publique et modifiant certaines dispositions de ce code
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V (dispositions réglementaires) du code de la santé publique et modifiant certaines dispositions de ce code (annexes)
- Texte intégral sur Legifrance

Circulaire DHOS/P 2 no 2005-225 du 12 mai 2005 relative aux conditions d’exercice des professions de santé et aux sanctions pénales applicables pour l’exercice illégal et l’usurpation de titre
- Texte intégral sur Sante.gouv.fr

Ordonnance n° 2005-1040 du 26 août 2005 relative à l’organisation de certaines professions de santé et à la répression de l’usurpation de titres et de l’exercice illégal de ces professions, publiée au J.O n° 199 du 27 août 2005
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2006-270 du 7 mars 2006 relatif à la composition et aux modalités d’élection des conseils de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes et des conseils de l’ordre des pédicures-podologues et de leurs chambres disciplinaires et modifiant le code de la santé publique (dispositions réglementaires), publié au J.O n° 58 du 9 mars 2006
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2006-695 du 14 juin 2006 relatif à la composition et aux modalités d’élection des conseils de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes et modifiant le code de la santé publique (dispositions réglementaires), publié au J.O n° 137 du 15 juin 2006
- Texte intégral sur Legifrance

LOI n° 2007-127 du 30 janvier 2007 ratifiant l’ordonnance n° 2005-1040 du 26 août 2005 relative à l’organisation de certaines professions de santé et à la répression de l’usurpation de titres et de l’exercice illégal de ces professions et modifiant le code de la santé publique (1) (Titre résultant de la décision du Conseil constitutionnel n° 2007-546 DC du 25 janvier 2007), publiée au J.O n° 27 du 1 février 2007
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2007-313 du 6 mars 2007 relatif à la composition et aux modalités d’élection des conseils régionaux et interrégionaux de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes et de l’ordre des pédicures-podologues et modifiant le code de la santé publique (dispositions réglementaires), publié au J.O n° 57 du 8 mars 2007
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 6 mars 2007 relatif à la liste des élèves et étudiants des professions médicales et pharmaceutiques et des autres professions de santé, pris en application de l’article L. 3111-4 du code de la santé publique, publié au J.O n° 68 du 21 mars 2007
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2007-434 du 25 mars 2007 relatif au fonctionnement et à la procédure disciplinaire des conseils de l’ordre des médecins, des chirurgiens-dentistes, des sages-femmes, des pharmaciens, des masseurs-kinésithérapeutes et des pédicures-podologues et modifiant le code de la santé publique (dispositions réglementaires), publié au J.O n° 73 du 27 mars 2007
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 21 avril 2007 relatif aux conditions de fonctionnement des instituts de formation paramédicaux, publié au J.O n° 108 du 10 mai 2007
- Modifié par l’Arrêté du 3 mai 2010 publié au J.O. n°108 du 11 mai 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 21 avril 2007 modifiant les arrêtés relatifs aux conditions de délivrance du diplôme d’Etat de certaines professions de santé, publié au J.O n° 112 du 15 mai 2007
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2007-1541 du 26 octobre 2007 portant code de déontologie des pédicures-podologues et modifiant le code de la santé publique (dispositions réglementaires), publié au J.O n° 251 du 28 octobre 2007
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2008-768 du 30 juillet 2008 relatif aux actes professionnels accomplis directement par les pédicures-podologues, publié au J.O. n°179 du 2 août 2008
- texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 30 juillet 2008 fixant la liste des topiques à usage externe pouvant être prescrits et appliqués par les pédicures-podologues et la liste des pansements pouvant être prescrits et posés par les pédicures-podologues, publié au J.O. n°179 du 2 août 2008
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 8 août 2008 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de laborantin d’analyses médicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°199 du 27 août 2008
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 28 avril 2009 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de technicien en analyses biomédicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°105 du 6 mai 2009
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2009-956 du 29 juillet 2009 relatif à la prise en charge par l’assurance maladie de certains produits de santé prescrits par les pédicures-podologues, publié au J.O. n°0177 du 2 août 2009
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2009-983 du 20 août 2009 relatif aux actes professionnels accomplis par les pédicures-podologues, publié au J.O. n°192 du 21 août 2009
- Texte intégral sur Legifraaaaaance

Arrêté du 31 juillet 2009 relatif aux autorisations des instituts de formation préparant aux diplômes d’infirmier, infirmier de bloc opératoire, infirmier anesthésiste, puéricultrice,
masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute, manipulateur d’électroradiologie médicale, aide-soignant, auxiliaire de puériculture, ambulancier, technicien de laboratoire
d’analyses biomédicales, cadre de santé et aux agréments de leur directeur, publié au B.O. n°7 de Juillet 2009
- Texte intégral au B.O.

Décret n° 2010-334 du 26 mars 2010 relatif à la reconnaissance des qualifications professionnelles requises des ressortissants des Etats membres de l’Union européenne ou des autres Etats parties à l’accord sur l’Espace économique européen pour l’exercice des professions médicales, pharmaceutiques et paramédicales et à la formation des aides-soignants, auxiliaires de puériculture et ambulanciers, publié au J.O. n°74 du 28 mars
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 24 mars 2010 fixant les modalités d’organisation de l’épreuve d’aptitude et du stage d’adaptation pour l’exercice en France des professions de conseiller en génétique, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute, manipulateur d’électroradiologie médicale et diététicien par des ressortissants des Etats membres de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen, publié au J.O. n°74 du 28 mars
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 15 mars 2010 modifiant l’arrêté du 2 octobre 1991 relatif aux études préparatoires et aux épreuves du diplôme d’Etat de pédicure-podologue, publié au J.O. n°80 du 4 avril 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 3 mai 2010 modifiant l’arrêté du 21 avril 2007 relatif aux conditions de fonctionnement des instituts de formation paramédicaux, publié au J.O. n°108 du 11 mai 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 5 mai 2010 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de technicien de laboratoire médical, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°116 du 21 mai 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 2 juin 2010 modifiant l’arrêté du 23 décembre 1987 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’Etat d’ergothérapeute, de laborantin d’analyses médicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°130 du 8 juin 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2010-979 du 26 août 2010 relatif à la création d’une commission d’admission des sportifs de haut niveau et aux dispenses d’épreuves accordées aux sportifs de haut niveau pour l’admission dans les instituts de formation en masso-kinésithérapie, en pédicurie-podologie, en ergothérapie et en psychomotricité, publié au J.O. n°199 du 28 août 2010
- Texteintégral sur Legifrace

Arrêté du 26 août 2010 relatif aux dispenses d’épreuves accordées aux sportifs de haut niveau pour l’admission dans les instituts de formation en masso-kinésithérapie, en pédicurie-podologie, en ergothérapie et en psychomotricité, publié au J.O. n°199 du 28 août 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 28 septembre 2011 modifiant l’arrêté du 2 octobre 1991 relatif aux études préparatoires et aux épreuves du diplôme d’Etat de pédicure-podologue, publié au J.O. n°239 du 14 octobre 2011
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 27 avril 2012 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de technicien de laboratoire médical, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°106 du 5 mai 2012
- Texte intégral sur Legifrance


Les sites à visiter

- [Fédération Nationale des podologues->http://www.fnp-online.org/index.php?op=edito]
- [e-podologie.com->http://styxx.dyndns.org/podologie/]
- [Le site des étudiants en podologie->http://www.etudiant-podologie.net/]
- [un forum pour professionnels/Grand Public et Etudiants->http://www.podo-logic.com/]
- [Le site perso d’un inscrit->http://perso.wanadoo.fr/podologue/]

N’hésitez surtout pas à nous proposer toute référence complémentaire, ou à nous faire part de toute remarque utile à la pertinence de cet article. Pour cela rendez-vous sur le forum en cliquant [ICI->http://www.cadredesante.com/phpbb/viewtopic.php?p=41613#41613]


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Cadres de santé, trouvez votre poste en quelques clics !

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus