La profession de manipulateur d’électroradiologie médicale (Mis à jour le 5 mai 2012)

jeudi 1er avril 2004, par Pascal Becker


Mis à jour : le 5 mai 2012 avec la publication au J.O. n° 106 de l’Arrêté du 27 avril 2012 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de technicien de laboratoire médical, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien..


 


Le manipulateur d’électroradiologie médicale est un professionnel de santé qui, sur prescription et sous la responsabilité d’un médecin, participe directement à la réalisation des investigations relevant de l’imagerie médicale (radiologie classique, scanographie, I.R.M, médecine nucléaire) et des traitements (radiothérapie). Il a à la fois un rôle soignant et médico-technique du fait de l’utilisation de dispositifs technologiques de haute technicité.


Le manipulateur accueille le patient, l’informe du déroulement de l’exploration ou du traitement, lui prodigue les soins nécessaires (injection, sous contrôle médical, de produits de contraste, par exemple), le positionne et participe à sa surveillance clinique. En imagerie médicale et en médecine nucléaire, il effectue ensuite l’acquisition des images suivant le protocole et la prescription définis par le médecin, mettant en œuvre des procédures et un appareillage sophistiqués. Enfin, il procède à l’analyse technique et anatomique des résultats puis à leur traitement informatique avant de les transmettre, à des fins diagnostiques, au praticien.


Pour certaines investigations nécessitant un acte relevant de la seule compétence de ce médecin (ponction, cathétérisme..) il assiste celui-ci dans son intervention. En radiothérapie, le manipulateur est associé, sous la responsabilité et les directives du radiothérapeute, aux phases de repérage, de dosimétrie (sous le contrôle des radiophysiciens) et de simulation précédant la réalisation du traitement dont il a personnellement la charge, sauf dans certains domaines très limités comme la curiethérapie.


Dans les conditions définies légalement par le Code de la Santé, cette profession s’exerce uniquement à titre salarial, au sein des établissements de santé (hôpitaux, cliniques..) et des centres ou cabinets d’imagerie privés. A l’heure actuelle, 22800 manipulateurs exercent en France, dont 72 % de femmes.


 Deux diplômes conduisent à la profession


- Le Diplôme d’Etat de Manipulateur d’Electroradiologie Médicale délivré par le Ministère de la Santé, de la Famille et des Personnes Handicapées après des études au sein d’Instituts de Formation agréés par la Préfet de région implantés généralement dans des Centres Hospitaliers Universitaires.


- Le Diplôme de Technicien Supérieur en Imagerie Médicale et Radiologie Thérapeutique préparé dans des lycées relevant du Ministère de l’Education Nationale.


Malgré un intitulé différent, ces deux diplômes, équivalents sur le plan légal et réglementaire permettent d’exercer la profession de manipulateur d’électroradiologie médicale (dénomination officielle). Ils nécessitent, après le baccalauréat, 3 années de formation comprenant un enseignement théorique complété par des stages pratiques pluridisciplinaires (soins cliniques, imagerie médicale, médecine nucléaire, radiothérapie)


 Le Diplôme d’Etat de Manipulateur d’Electroradiologie Médicale


 Accès


La formation est ouverte aux candidats :


- Agés d’au moins 17 ans au 31 décembre de l’année des épreuves d’admission ;


- Justifiant de l’obtention du baccalauréat français ou d’un titre équivalent, ou d’une attestation de réussite à l’examen spécial d’entrée à l’Université, ou d’un diplôme d’accès aux études universitaires ; ou d’une expérience professionnelle de cinq ans ayant donné lieu à cotisation à la sécurité sociale.


- Ayant satisfait aux épreuves d’admission qui comprennent une épreuve de biologie d’une durée d’une heure trente minutes, notée sur 20 ; une épreuve de physique-chimie, d’une durée d’une heure trente minutes, notée sur 20. Le programme de ces deux épreuves est celui de première et terminale scientifique. Les Instituts peuvent organiser une épreuve complémentaire, tests psychotechniques ou entretien.


Les candidats sont admis en fonction de leur rang de classement, la note de zéro étant éliminatoire. Attention : le concours est très sélectif !


- L’admission définitive est subordonnée à la production d’un certificat médical émanant d’un médecin agréé attestant que le candidat n’est atteint d’aucune affection physique ou psychologique incompatible avec l’exercice de la profession. Il doit notamment mentionner que la numération globulaire et la formule sanguine sont normales et attester l’absence de contre-indication à l’utilisation d’appareils d’imagerie par résonance magnétique (IRM) et attestant des vaccinations antidiphtérique, antipoliomyélitique, antitétanique et antityphoïdique. Il doit également préciser que le candidat a subi un test tuberculinique et que celui-ci est positif ou que deux tentatives infructueuses de vaccination par le BCG ont été effectuées.


 Formation


Elle dure trois ans, répartis sur 4444 heures d’enseignement et comporte des enseignements théoriques (1550 heures) et des stages (2894 heures).


L’évaluation est double : - Une évaluation continue : l’enseignement théorique fait l’objet d’une évaluation écrite et de deux évaluation pratiques ; les stages font l’objet d’une notation sur vingt, effectuée par le médecin responsable de la structure d’accueil de l’étudiant. - Un examen annuel de passage dans l’année supérieure auquel peuvent se présenter les étudiants qui ont effectué l’ensemble des stages de l’année et qui ont obtenu une moyenne globale au moins égale à 10 sur 20 à ceux-ci. Cet examen comprend des épreuves écrites portant sur le programme de l’année et, en deuxième année, des épreuves pratiques. Sont autorisés à passer dans l’année supérieure, les étudiants qui, après prise en compte des notes de l’évaluation continue et aux épreuves de l’examen de passage, ont obtenu un moyenne d’au moins 10 sur 20, sans note inférieure à 8 sur 20.


Attention : sont dispensés de la première année d’études : - les titulaires du D E d’ergothérapeute, d’infirmier, de masseur-kinésithérapeute ; - les étudiants en médecine ayant validé le premier cycle des études médicales, sous réserve d’avoir validé un enseignement clinique (stage) d’au moins trois mois. De même, les étudiants en médecine ayant validé le deuxième cycle peuvent être dispensés des deux premières années s’ils ont validé un enseignement clinique d’au moins six mois.


 Délivrance du Diplôme d’Etat


Pour être admis à se présenter aux épreuves, les étudiants doivent avoir effectué l’ensemble des stages de l’année et obtenu un moyenne d’au moins 10 sur 20 à ceux-ci. Attention : peuvent se présenter directement au épreuves les docteurs en médecine s’ils ont validé quatre mois de stage pluridisciplinaire ; Le Diplôme d’Etat comporte deux groupes d’épreuves indépendantes : - Les épreuves théoriques : 4 épreuves écrites (physique, imagerie médicale, radiothérapie, médecine nucléaire), d’une durée variant entre une heure trente et trois heures, notées sur 20. La note de contrôle continu de l’année compte dans 20 % de la note total des épreuves théoriques. Sont déclarés admis aux épreuves théoriques, les étudiants qui obtiennent un total d’au moins 75 points. - Les épreuves pratiques : trois mises en situation professionnelle d’une durée de 25 à 50 minutes, notées sur 20. Sont déclarés admis aux épreuves pratiques les étudiants ayant obtenu une moyenne d’au moins dix sur vingt à ces trois épreuves, sans note inférieure à 8 sur 20. Sont déclarés admis au Diplôme d’Etat, les étudiants admis à chaque groupe d’épreuves.


Le Diplôme de technicien supérieur


Le diplôme de technicien supérieur en imagerie médicale et radiologie thérapeutique est délivré par l’Education nationale. Il se prépare en trois ans dans certains lycées et est ouvert aux bacheliers. L’accès à cette formation se fait obligatoirement sur dossier, parfois après entretien qui, s’il existe, n’est pas réglementairement prévu. Le programme de formation est sensiblement le même que pour le Diplôme d’Etat, mais la durée des stages est moins importante.


Poursuivre une formation après le diplôme


Les titulaires du diplôme d’Etat de manipulateur en électroradiologie médicale peuvent s’orienter vers la gestion des organisations sanitaires et sociales, par le biais d’une formation en deux ans proposée dans les Universités Paris IX et Lille II. Cette spécialisation est ouverte après plusieurs années d’exercice. Un DU formation à la fonction de cadre supérieur des services médicaux et médico-techniques hospitaliers, privés ou publics est ouvert aux manipulateur à l’Université de Lille II. De plus, ils peuvent accéder de plein droit en licence de sciences sanitaires et sociales ou de sciences de l’éducation.


Plus d’informations (liste des instituts de formation, carrière, grades, rémunérations, associations...) : site du ministère


 Principaux textes législatifs spécifiques


Attention : les très nombreux textes sur la radioprotection sont consultables sur le site de l’AFPPE


Arrêté du 22 juillet 1975 portant création du Brevet de Technicien Supérieur d’Electroradiologie Médicale, publié au J.O. du 27 juillet 1975 - Texte intégral sur afppe.net

Arrêté du 23 décembre 1987 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’Etat d’ergothérapeute, de laborantin d’analyses médicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. du 27 décembre 1987
- Modifié par l’Arrêté du 21 décembre 1992
- Modifié par l’ Arrêté du 11 août 1995 publié au J.O n° 196 du 24 août 1995
- Modifié par l’Arrêté du 30 mars 1999 publié au J.O n° 95 du 23 avril 1999
- Modifié par l’Arrêté du 15 novembre 2002 publié au J.O. n°279 du 30 novembre 2002
- Modifié par l’Arrêté du 2 juin 2010 publié au J.O. n°130 du 8 juin 2010


Arrêté du 1er août 1990 relatif au programme des études préparatoires au diplôme d’Etat de 
manipulateur d’électroradiologie médicale, publié au J.O n° 184 du 10 août 1990
- Modifié par
l’Arrêté du 15 mars 2010 publié au J.O. n°80 du 4 avril 2010 - Texte intégral sur Legifrance


Décret no 92-453 du 20 mai 1992 portant statut particulier des techniciens paramédicaux de l’Institution nationale des invalides, publié au J.O n° 119 du 22 mai 1992 - Texte intégral sur Legifrance


Loi no 95-116 du 4 février 1995 portant diverses dispositions d’ordre social, publiée au J.O n° 31 du 5 février 1995 - Texte intégral sur Legifrance


Décret no 96-852 du 24 septembre 1996 modifiant le décret no 92-453 du 20 mai 1992 portant statut particulier des techniciens paramédicaux de l’Institution nationale des invalides, publié au J.O n° 227 du 28 septembre 1996 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 28 janvier 1997 modifiant la Nomenclature générale des actes professionnels des médecins, des chirurgiens-dentistes, des sages-femmes et des auxiliaires médicaux, publié au J.O n° 34 du 9 février 1997 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 8 juin 1998 modifiant la Nomenclature générale des actes professionnels des médecins, des chirurgiens-dentistes, des sages-femmes et des auxiliaires médicaux, publié au J.O n° 132 du 10 juin 1998 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 29 juin 1998 modifiant l’arrêté du 23 juin 1972 relatif au fonctionnement des écoles préparant au diplôme d’Etat de manipulateur d’électroradiologie médicale, publié au J.O n° 152 du 3 juillet 1998 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 19 mai 1999 modifiant l’arrêté du 1er août 1990 modifié relatif au programme des études préparatoires au diplôme d’Etat de manipulateur d’électroradiologie médicale, publié au J.O n° 122 du 29 mai 1999 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 19 mai 1999 modifiant l’arrêté du 23 juin 1972 modifié relatif au fonctionnement des instituts de formation de manipulateurs d’électroradiologie médicale, publié au J.O n° 122 du 29 mai 1999 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 24 février 1999 modifiant l’annexe 4 du règlement conventionnel minimal applicable aux médecins en l’absence de convention médicale, publié au J.O n° 47 du 25 février 1999 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 30 mars 1999 modifiant l’arrêté du 23 décembre 1987 modifié relatif à l’admission dans les instituts de formation préparant aux diplômes d’Etat d’ergothérapeute, de technicien en analyses biomédicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O n° 95 du 23 avril 1999 - Texte intégral sur Legifrance


Décret n° 2001-1374 du 31 décembre 2001 modifiant le décret n° 88-1077 du 30 novembre 1988 modifié portant statuts particuliers des personnels infirmiers, le décret n° 89-609 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels de rééducation et le décret n° 89-613 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels médico-techniques de la fonction publique hospitalière, publié au J.O n° 1 du 1 janvier 2002 - Texte intégral sur Legifrance


Décret n° 2001-1374 du 31 décembre 2001 modifiant le décret n° 88-1077 du 30 novembre 1988 modifié portant statuts particuliers des personnels infirmiers, le décret n° 89-609 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels de rééducation et le décret n° 89-613 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels médico-techniques de la fonction publique hospitalière (rectificatif), publié au J.O n° 52 du 2 mars 2002 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 8 janvier 2002 relatif aux diplômes d’Etat préparés en trois ans ou plus permettant l’exercice d’une profession de santé ou d’une profession paramédicale donnant accès de plein droit à certains diplômes nationaux de licence, publié au J.O n° 34 du 9 février 2002 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 21 février 2002 modifiant la Nomenclature générale des actes professionnels des médecins, des chirurgiens-dentistes, des sages-femmes et des auxiliaires médicaux, publié au J.O n° 47 du 24 février 2002 - texte intégral sur Legifrance Arrêté du 18 juin 2002 modifiant la Nomenclature générale des actes professionnels des médecins, des chirurgiens-dentistes, des sages-femmes et des auxiliaires médicaux, publié au J.O n° 142 du 20 juin 2002 - texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 15 novembre 2002 modifiant l’arrêté du 23 décembre 1987 relatif à l’admission dans les écoles et instituts préparant au diplôme d’Etat d’ergothérapeute, de technicien en analyses biomédicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O n° 279 du 30 novembre 2002 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 27 mai 2003 modifiant l’arrêté du 1er août 1990 modifié relatif au programme des études préparatoires au diplôme d’Etat de manipulateur d’électroradiologie médicale, publié au J.O n° 133 du 11 juin 2003 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 6 juin 2003 relatif à l’admission dans l’institut de formation de manipulateurs d’électroradiologie médicale de Grenoble, publié au J.O n° 146 du 26 juin 2003 - Texte intégral sur Legifrance Décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V (dispositions réglementaires) du code de la santé publique et modifiant certaines dispositions de ce code - Texte intégral sur Legifrance


Décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V (dispositions réglementaires) du code de la santé publique et modifiant certaines dispositions de ce code (annexes) - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 31 août 2004 relatif aux dispenses susceptibles d’être accordées aux candidats titulaires d’un diplôme extracommunautaire de manipulateur d’électroradiologie médicale sollicitant l’exercice de la profession en France en vue de la préparation du diplôme d’Etat de manipulateur d’électroradiologie médicale, publié au J.O n° 220 du 21 septembre 2004 - Texte intégral sur Legifrance


Circulaire DHOS/P 2 no 2005-225 du 12 mai 2005 relative aux conditions d’exercice des professions de santé et aux sanctions pénales applicables pour l’exercice illégal et l’usurpation de titre - Texte intégral sur Sante.gouv.fr


Ordonnance n° 2005-1040 du 26 août 2005 relative à l’organisation de certaines professions de santé et à la répression de l’usurpation de titres et de l’exercice illégal de ces professions, publiée au J.O n° 199 du 27 août 2005 - Texte intégral sur Legifrance


LOI n° 2007-127 du 30 janvier 2007 ratifiant l’ordonnance n° 2005-1040 du 26 août 2005 relative à l’organisation de certaines professions de santé et à la répression de l’usurpation de titres et de l’exercice illégal de ces professions et modifiant le code de la santé publique (1) (Titre résultant de la décision du Conseil constitutionnel n° 2007-546 DC du 25 janvier 2007), publiée au J.O n° 27 du 1 février 2007 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 6 mars 2007 relatif à la liste des élèves et étudiants des professions médicales et pharmaceutiques et des autres professions de santé, pris en application de l’article L. 3111-4 du code de la santé publique, publié au J.O n° 68 du 21 mars 2007 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 21 avril 2007 relatif aux conditions de fonctionnement des instituts de formation paramédicaux, publié au J.O n° 108 du 10 mai 2007 - Modifié par l’Arrêté du 3 mai 2010 publié au J.O. n°108 du 11 mai 2010 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 21 avril 2007 modifiant les arrêtés relatifs aux conditions de délivrance du diplôme d’Etat de certaines professions de santé, publié au J.O n° 112 du 15 mai 2007 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 8 août 2008 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de laborantin d’analyses médicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°199 du 27 août 2008 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 28 avril 2009 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de technicien en analyses biomédicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°105 du 6 mai 2009 - Texte intégral sur Legifrance


Arrêté du 31 juillet 2009 relatif aux autorisations des instituts de formation préparant aux diplômes d’infirmier, infirmier de bloc opératoire, infirmier anesthésiste, puéricultrice, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute, manipulateur d’électroradiologie médicale, aide-soignant, auxiliaire de puériculture, ambulancier, technicien de laboratoire d’analyses biomédicales, cadre de santé et aux agréments de leur directeur, publié au B.O. n°7 de Juillet 2009 - Texte intégral au B.O.


Décret n° 2010-157 du 19 février 2010 relatif au diplôme de technicien supérieur en imagerie médicale et radiologie thérapeutique, publié au J.O. n°44 du 21 février 2010 - Texte inégral sur Legifrance


Décret n° 2010-334 du 26 mars 2010 relatif à la reconnaissance des qualifications professionnelles requises des ressortissants des Etats membres de l’Union européenne ou des autres Etats parties à l’accord sur l’Espace économique européen pour l’exercice des professions médicales, pharmaceutiques et paramédicales et à la formation des aides-soignants, auxiliaires de puériculture et ambulanciers, publié au J.O. n°74 du 28 mars - Texte intégral sur Legifrance Arrêté du 24 mars 2010 fixant les modalités d’organisation de l’épreuve d’aptitude et du stage d'adaptation pour l'exercice en France des professions de conseiller en génétique,


masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute, manipulateur d'électroradiologie médicale et diététicien par des ressortissants des Etats membres de l'Union européenne ou partie à l'accord sur l'Espace économique européen, publié au J.O. n° ;74 du 28 mars - Texte intégral sur Legifrance


 


 Arrêté du 15 mars 2010 modifiant l'arrêté du 1er août 1990 relatif au programme des études préparatoires au diplôme d'Etat de manipulateur d'électroradiologie médicale, publié au J.O. n° ;80 du 4 avril 2010
- Texte intégral sur Legifrance


 


Arrêté du 3 mai 2010 modifiant l'arrêté du 21 avril 2007 relatif aux conditions de fonctionnement des instituts de formation paramédicaux, publié au J.O. n° ; 108 du 11 mai 2010- Texte intégral sur Legifrance


 


 

Arrêté du 5 mai 2010 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de technicien de laboratoire médical, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°116 du 21 mai 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 2 juin 2010 modifiant l’arrêté du 23 décembre 1987 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’Etat d’ergothérapeute, de laborantin d’analyses médicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°130 du 8 juin 2010
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 24 octobre 2011 relatif aux niveaux de référence diagnostiques en radiologie et en médecine nucléaire, publié au J.O. n°12 du 14 janvier 2012
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 27 avril 2012 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’ergothérapeute, de technicien de laboratoire médical, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, publié au J.O. n°106 du 5 mai 2012
- Texte intégral sur Legifrance

Un merci tout particulier à Marc Bordier, Imagerie Hôpital Maison Blanche, CHU de Reims pour son aide à la présentation de sa profession, et à Jean Maurice Pugin, Directeur de l'Institut de Formation de Nancy.


Les sites àvisiter
- [L’Association française (AFPPE)->http://www.afppe.net/]
- [l’Association Française des Techniciens de Médecine Nucléaire (AFTMN)->http://aftmn.free.fr/]
- [Le manipulateur de radiologie à travers les ages->http://jose.punter.free.fr/le%20manipulateur%20a%20travers%20les%20ages.htm]
- [manip-en-herbe.com->http://www.manip-en-herbe.com/]

N’hésitez surtout pas ànous proposer toute référence complémentaire, ou ànous faire part de toute remarque utile àla pertinence de cet aticle. Pour cela rendez-vous sur le forum en cliquant [ICI->http://www.cadredesante.com/phpbb/viewtopic.php?t=4566]


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Cadres de santé, trouvez votre poste en quelques clics !

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus