La profession de diététicien

mardi 17 février 2004, par Pascal Becker

Mis à jour le 28 mars 2010 avec la publication au J.O. n° 74 de l’Arrêté du 24 mars 2010 fixant les modalités d’organisation de l’épreuve d’aptitude et du stage d’adaptation pour l’exercice en France des professions de conseiller en génétique, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute, manipulateur d’électroradiologie médicale et diététicien par des ressortissants des Etats membres de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen.

Le diététicien apporte sa compétence scientifique et technique pour assurer la qualité des aliments et des préparations alimentaires, l’équilibre nutritionnel, l’établissement de régimes sur prescription médicale et le respect des règles d’hygiène. Il travaille en collaboration avec des médecins, des gestionnaires ou des chercheurs.

Il existe une pluralité des interventions, des modes d’exercice et des statuts pour cette profession. Le travail du diététicien varie en fonction de la structure dans laquelle il exerce.
- A l’hôpital, il travaille en collaboration avec des médecins nutritionnistes, il suit le malade de son admission à sa sortie, notamment, il établit un régime alimentaire en fonction de son état de santé.
- La restauration collective (établissements scolaires, restaurants d’entreprises...) est une autre voie pour le diététicien qui aura alors pour rôle de veiller à l’équilibre nutritionnel des menus servis.
- Dans l’industrie, le diététicien peut exercer ses compétences dans les services de recherche et de marketing en proposant de nouveaux produits.
- En cabinet libéral, il reçoit les patients que lui envoient les médecins et soigne les troubles de la nutrition.

A l’heure actuelle, 4500 diététiciens exercent en France, dont 98 % de femmes.

Les diététiciens sont titulaires :
- soit d’un Brevet de technicien supérieur diététique (BTS) qui sanctionne une formation de deux ans d’études post secondaires dans un établissement d’enseignement public ou privé habilité par le ministre chargé de l’enseignement supérieur,
- soit d’un diplôme universitaire de technologie de génie biologique, option diététique (DUT).

- Le DUT

Le DUT génie biologique, option diététique sanctionne un enseignement de deux ans délivré dans des Instituts universitaires de technologie, accessibles après le baccalauréat ou un diplôme équivalent.

La première année est un tronc commun à tous les étudiants du DUT génie biologique ; la spécialisation en diététique n’intervient qu’en seconde année puisque les étudiants y abordent les enseignements diététiques proprement dits (nutrition, régimes pathologies...) et effectuent un stage dans une structure de soin.

- le BTS

Il est ouvert aux candidats titulaires :
- du baccalauréat ;
- ou d’un diplôme classée ou homologué au niveau IV ;
- ou d’un diplôme d’accès aux études universitaires.
- ou ayant accompli la scolarité complète conduisant à l’un des diplômes précités.

et ayant satisfait à un examen sur dossier.

La formation dure deux années, à raison de 32 heures d’enseignement théorique par semaine et de stages en milieu professionnel :
- Enseignement théorique : français, sciences-humaines, biochimie-biologie, nutrition et alimentation, bases physiopathologiques de la diététique, régimes, techniques culinaires, économie et gestion ;
- Stages : dans le secteur de la restauration collective, de la diététique thérapeutique, du secteur industriel (agro-alimentaires, pharmaceutiques...).

Plus d’informations (liste des établissements de formation, examen du BTS, carrière, grades, rémunérations, associations...) : ICI

Principaux textes législatifs spécifiques

Arrêté du 9 octobre 1987 paru au J.O du 10 octobre 1987 (BTS en diététique)
- extrait sur adlf.org

Décret n° 89-609 du 1er septembre 1989 portant statuts particuliers des personnels de rééducation de la fonction publique hospitalière
- Texte intégral sur Legifrance

Décret no 92-453 du 20 mai 1992 portant statut particulier des techniciens paramédicaux de l’Institution nationale des invalides, publié au J.O n° 119 du 22 mai 1992
- Texte intégral sur Legifrance

Décret no 96-852 du 24 septembre 1996 modifiant le décret no 92-453 du 20 mai 1992 portant statut particulier des techniciens paramédicaux de l’Institution nationale des invalides, publié au J.O n° 227 du 28 septembre 1996
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2001-1374 du 31 décembre 2001 modifiant le décret n° 88-1077 du 30 novembre 1988 modifié portant statuts particuliers des personnels infirmiers, le décret n° 89-609 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels de rééducation et le décret n° 89-613 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels médico-techniques de la fonction publique hospitalière, publié au J.O n° 1 du 1 janvier 2002
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2001-1374 du 31 décembre 2001 modifiant le décret n° 88-1077 du 30 novembre 1988 modifié portant statuts particuliers des personnels infirmiers, le décret n° 89-609 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels de rééducation et le décret n° 89-613 du 1er septembre 1989 modifié portant statuts particuliers des personnels médico-techniques de la fonction publique hospitalière (rectificatif), publié au J.O n° 52 du 2 mars 2002
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V (dispositions réglementaires) du code de la santé publique et modifiant certaines dispositions de ce code
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2004-802 du 29 juillet 2004 relatif aux parties IV et V (dispositions réglementaires) du code de la santé publique et modifiant certaines dispositions de ce code (annexes)
- Texte intégral sur Legifrance

Circulaire DHOS/P 2 no 2005-225 du 12 mai 2005 relative aux conditions d’exercice des professions de santé et aux sanctions pénales applicables pour l’exercice illégal et l’usurpation de titre
- Texte intégral sur Sante.gouv.fr

Ordonnance n° 2005-1040 du 26 août 2005 relative à l’organisation de certaines professions de santé et à la répression de l’usurpation de titres et de l’exercice illégal de ces professions, publiée au J.O n° 199 du 27 août 2005
- Texte intégral sur Legifrance

LOI n° 2007-127 du 30 janvier 2007 ratifiant l’ordonnance n° 2005-1040 du 26 août 2005 relative à l’organisation de certaines professions de santé et à la répression de l’usurpation de titres et de l’exercice illégal de ces professions et modifiant le code de la santé publique (1) (Titre résultant de la décision du Conseil constitutionnel n° 2007-546 DC du 25 janvier 2007) [/b] , publiée au J.O n° 27 du 1 février 2007
- Texte intégral sur Legifrance

Décret n° 2010-334 du 26 mars 2010 relatif à la reconnaissance des qualifications professionnelles requises des ressortissants des Etats membres de l’Union européenne ou des autres Etats parties à l’accord sur l’Espace économique européen pour l’exercice des professions médicales, pharmaceutiques et paramédicales et à la formation des aides-soignants, auxiliaires de puériculture et ambulanciers, publié au J.O. n°74 du 28 mars
- Texte intégral sur Legifrance

Arrêté du 24 mars 2010 fixant les modalités d’organisation de l’épreuve d’aptitude et du stage d’adaptation pour l’exercice en France des professions de conseiller en génétique, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute, manipulateur d’électroradiologie médicale et diététicien par des ressortissants des Etats membres de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen, publié au J.O. n°74 du 28 mars
- Texte intégral sur Legifrance

Bulletin Officiel Hors série N°7 du 30 juillet 1998 (DUT)
- extrait sur adlf.org


N’hésitez surtout pas à nous proposer toute référence complémentaire, ou à nous faire part de toute remarque utile à la pertinence de cet aticle. Pour cela rendez-vous sur le forum en cliquant [ICI->http://www.cadredesante.com/phpbb/viewtopic.php?p=27115#27115]


Partager cet article

Réussissez votre concours cadre de sante !

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Cadres de santé, trouvez votre poste en quelques clics !

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus