Une définition de la compétence professionnelle

jeudi 25 octobre 2007, par Frédéric Rufin


Une définition de la compétence professionnelle Il est commun de parler de compétence, ou encore de compétences professionnelles. L'industrie admet que la compétence est avant tout le savoir-faire en situation.
Des travaux récemment publiés, et très discutés, évoquaient même que le savoir-être n'existe pas ! Aspect difficile à entendre pour les métiers du soin !
Cet article se propose de définir la compétence professionnelle, en trois notions communément admises par la plupart des auteurs modernes.
Rémi Gagnayre, Jean-François d’Ivernois en 2005 [1] distinguaient trois notions dans la compétence professionnelle des soignants appliquée à l’éducation thérapeutique mais tout à fait transférable à ce contexte :
« Dans la mesure où ces compétences s’adressent à des professionnels, notre définition empruntera aux travaux des domaines des sciences de l’éducation, de la psychologie du travail et de la didactique professionnelle. La définition que nous donnons de la compétence professionnelle s’appuie sur trois notions. La première considère que la compétence est proche d’un système intégré de savoirs au sens large (savoir, savoir-faire, savoir-être,…) comme le signale F. Chenu [2] . Cette notion se retrouve en partie dans la définition de R. Wittorski Wittorski R. [3] : « La compétence correspond à la mobilisation dans l’action d’un certain nombre de savoirs combinés de façon spécifique en fonction du cadre de perception que se construit l’auteur de la situation ». La seconde notion considère que la compétence permet d’aboutir à une performance, laquelle pour certains auteurs ne représente que sa part observable voire mesurable. De plus, cette compétence est mobilisable dans plusieurs contextes professionnels ou familles de situations. Cependant, pour que les deux notions précédentes prennent effet, il est important d’y adjoindre une troisième. Une compétence requiert pour son acquisition et sa mise en oeuvre que le professionnel soit en mesure de mener une activité réflexive au cours même de sa réalisation ou après celle-ci. Ainsi est compétent un professionnel qui : - Mobilise et organise différents savoirs et gère les émotions révélées au cours de leur acquisition et de leur mobilisation. - Analyse le contexte dans lequel il utilisera sa compétence pour rester performant. - Régule sa compétence au cours même de sa réalisation et l’analyse à distance tant sur le plan de son processus que de sa performance - Transfert cette compétence dans différentes familles de situations, tout en gardant un niveau de performance attendu. - Sait que toute famille de situations suscitera des conflits de nature éthique questionnant alors la valeur de sa compétence. » Que faut-il entendre par agir avec compétence ? Guy Le boterf [4] distingue être compétent et avoir des compétences pour savoir agir avec compétence en situation. (voir Schémas ci dessous)

PowerPoint - 70.5 ko

Savoir agir avec compétences en situation présuppose de posséder des ressources personnelles ou externes, en utilisant des combinatoires de ressources pertinentes pour une pratique professionnelle efficace.

PowerPoint - 130.5 ko

Ce n’est donc pas seulement avoir des ressources personnelles comme les savoirs théoriques (connaissances), des savoirs procéduraux (savoir-faire techniques, méthodologiques, relationnels…), des savoirs pratiques (savoirs et savoirs-faire d’expérience), ou des ressources externes (guides, réseaux d’expertises, associations professionnelles…) mais bien les combiner dans une situation professionnelle, montrant de réelles performances entre les résultats attendus et les résultats obtenus et porter un regard réflexif.

PowerPoint - 130.5 ko

- Cliquez ci-dessous pour afficher le diaporama complet

PowerPoint - 125.5 ko

La compétence professionnelle comporte donc trois notions indissociables qui dépassent la notion de transposition didactique qui fait le lien entre la compétence et le(s) type(s) de savoir(s) mobilisé(s) dans la situation, ou la famille de situations similaires considérées.
Dans le métier qui est le mien, celui d'infirmier, on pourrait même se demander dans une catégorisation en 5 types de savoir, cognitif, réflexif, procédural-praxéologique, psychoaffectif et social, quels sont les savoirs spécifiques à chaque catégorie ?

PDF - 38.5 ko
Cliquez ici pour imprimer l’article au format pdf

[1ADSP N° ;52 Septembre 2005. Rubriques Etudes. Les compétences des soignants en éducation thérapeutique. Rémi Gagnayre, Jean-François d’Ivernois, Laboratoire de Pédagogie des sciences de la Santé, éducation et observance, Upres EA, 3412, Université Paris 13

[2Chenu F., Vers une définition opérationnelle de la notion de compétence, Éducation permanente, n° ; 162, p. 201-208

[3Analyse du travail et production de compétences collectives, Paris, Ed. L’Harmattan, 1997. Wittorski R. 1998, De la fabrication des compétences, Education permanente, 2,153 : 57-69 Wittorski R. 1997, Evolution de la formation et transformation des compétences des formateurs, Education Permanente, 132, 59-72

[4Conférence les journées de l’ARSI (Association pour la Recherche en Soins Infirmiers) Paris la Défense, 26-27 janvier 2006. Guy Le Boterf Diaporama Le Boterf Conseil 6 avril 2006 www.guyleboterf.com. Conférence GERACFAS (Association Groupement d’Etudes, de Recherches & d’Actions pour la Formation Aide-Soignante)


Partager cet article

Réussissez votre concours cadre de sante !

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus