Nouveaux programmes de santé numérique : un effet d’annonce ?

lundi 20 mars 2017, par Bruno Benque

Alors que le Ministère des Affaires sociales et de la Santé a annoncé le déblocage d’importantes sommes destinées à la santé numérique, il convient de s’interroger sur la pertinence d« e-parcours » et surtout d’« e-Hôp », les nouveaux dispositifs dédiés que Marisol Touraine a présentés le 15 mars 2017 à quelques semaines des échéances électorales de mai et juin prochain.

Dans la lignée de ce qui a été entrepris avec « Territoire de santé numérique » ou « Hôpital numérique », le Ministère des Affaires sociales et de la Santé a annoncé, le 15 mars 2017, le lancement des programmes « e-parcours » et « e-Hôp ».

Une nouvelle enveloppe de 550 M€ pour le numérique en santé

Pour les rendre pérennes, Marisol Touraine a annoncé la mobilisation de 550 millions d’euros sur cinq ans, 150 M€ pour le premier et 400 M€ pour le second. Cette initiative est destinée à faire perdurer et à amplifier les actions menées par les professionnels et établissements de santé pour développer les usages numériques du secteur. Dans un contexte où les réformes s’enchaînent sans qu’il y ait beaucoup de cohérence, les mesures assurant un peu de continuité sont toujours bonnes à prendre. Mais, en cette période de l’année, qui attend deux échéances électorales majeures, sont-elles vraiment pertinentes ?

Soutenir les outils dématerialisés du parcours de santé

La réponse est positive pour « e-parcours ». Ce dispositif, comme son prédécesseur, répond à un besoin évident de mise en relation de l"hôpital avec la ville, des professionnels de santé entre eux, ou de ces derniers avec leurs patients, pour améliorer les parcours de soins. Des solutions numériques, testées depuis 3 ans par le programme précédent, leur seront proposées, notamment aux acteurs médico-sociaux et sociaux à travers toute la France, à l’horizon 2021, pour développer les prises de rendez-vous dématérialisée, la géolocalisation des équipes mobiles ou la gestion et disponibilité des lits, entre autres, selon le Ministère.

La convergence des systèmes d’information des GHT en première ligne"

En revanche, on peut se s’interroger sur le destin des 400 M€ consacrés à « e-Hôp »qui, d’après le Ministère, devra soutenir financièrement, dans le prolongement des actions engagées dans le cadre du programme « Hôpital numérique », le développement de solutions numériques visant à faciliter les liens des établissements avec les patients et avec les établissements partenaires. Autrement dit, cette somme sera certainement consacrée exclusivement à la convergence des systèmes d’information au sein des GHT. Ce pré-requis à une mutualisation des outils numériques et à une harmonisation des usages des professionnels de santé au sein des GHT est en effet très coûteux à mettre en œuvre et aurait bien besoin d’un coup de pouce financier.

Des dispositifs GHT ne faisant pas l’unanimité

Sauf que les GHT, tels qu’ils ont été imaginés par Marisol Touraine et ses collaborateurs, ne recueillent pas un consensus des plus larges et, si les têtes de l’exécutif et du législatif son renouvelées prochainement, ces dispositifs ont toutes les chances d’être remaniés. Auquel cas, une grande partie des 400 M€ alloués à « e-Hôp » aura été dépensée pour rien, ou presque. À moins que cette annonce ne soit destinée uniquement à communiquer sur le dynamisme du Ministère afin que ses protagonistes puissent espérer obtenir un nouveau porte-feuille après les élections.

Quoi qu’il en soit, l’expérience a montré que des financements qui sont annoncées en mars ne sont en général disponibles sur le terrain que quelques mois plus tard. Autant dire que les programmes « e-parcours » et « e-hôp » sont encore loin de se concrétiser...

Bruno Benque
Rédacteur en chef cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir les formations

Vous recrutez ?

Publiez vos annonces, et consultez la cvthèque du site EMPLOI Soignant : des milliers de profils de soignants partout en France.

En savoir plus