La fonction contrôle comme levier de management

Dans le cadre de la Semaine de l’Encadrement organisée par l’hôpital Renée Sabran à Hyères, le 6 octobre 2016, Nicolas Goubkine, chargé de cours en Sciences de l’Education à Aix Marseille Université, a présenté la fonction contrôle comme levier de management avec ses champs et limites.

La notion de contrôle est apparue dans les années 60 au sein des entreprises puis s’est étendue aux hôpitaux. Mr Nicolas Goubkine définit la fonction contrôle comme un processus que chacun utilise pour confronter ses pratiques à des référentiels, afin d’évaluer de façon continue la conformité des gestes et des comportements.

Contrôler : des outils pour le cadre de santé

A l’Hôpital, la fonction contrôle garantit la qualité et la sécurité des soins, et favorise l’obtention de repères généraux théoriques pour aborder des situations sans cesse différentes. Dans la fonction contrôle, le cadre de santé peut se référer à six grandes pratiques pour son management : mesurer, donner des objectifs, auditer, identifier les bonnes pratiques, régulariser l’erreur, s’autocontrôler.

Les enjeux du contrôle pour une Organisation

La fonction contrôle est une pratique nécessaire afin de créer une norme. Elle doit être inflexible et inaltérable, tout en étant adaptable et singulière. Elle permet de créer des repères, de stabiliser les pratiques et de diminuer la subjectivité. De plus, elle favorise la cohérence dans le travail ainsi qu’une certaine transparence. Dans ce contexte, le cadre de santé, en tant que contrôleur, devient un expert en évaluation.

Eviter la « maladie du contrôleur »

Toutefois, la multiplication des contrôles entraîne une augmentation des erreurs et étouffe les pratiques professionnelles. La « maladie du contrôleur », correspondant à une prolifération d’objectifs, est un risque à éviter. En effet, la culture négative de l’erreur engendre perte de confiance en soi, manque d’enthousiasme, résistance au changement et non-respect des préconisations. Il parait alors important d’équilibrer l’utilisation de la fonction contrôle.

Quelle alternative ? Accompagner et participer

Mr Nicolas Goubkine propose une alternative : l’accompagnement par un management participatif. Ainsi, l’écoute est mise au cœur de la pratique, redonne du sens à cette dernière et favorise l’innovation des professionnels. Il précise qu’il faut se laisser altérer par l’Autre pour rendre les personnes créatives.

En conclusion, il estime que cette notion d’accompagnement est un moyen de retrouver du plaisir au travail et de la reconnaissance. Management et fonction contrôle sont liés. Cependant, l’utilisation du moyen contrôle doit être modérée.

Damien BERNARDI
Julie DAVIN
Marie DOBRAS
Nadège PALMARO
Géraldine VOURIOT-GROSJEAN

Étudiants IFCS Marseille
Promotion 2016-2017


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir nos formations

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Préparez le concours avec MEDI Formation, spécialiste du e-learning pour les soignants.

En savoir plus

Cadre de santé, trouvez votre futur poste en quelques clics