Coup de projecteur sur l’éthique dans le soin

A l’occasion de la journée de l’encadrement ayant pour thème « la fonction de contrôle du cadre, un levier de mangement » le 6 octobre 2016, le Dr Caillol, Chirurgien orthopédique, docteur en philosophie, membre de l’équipe pédagogique de l’espace éthique méditerranéen, nous a fait partager sa réflexion sur le « management et le contrôle-éclairage éthique sur le soin ». En tant que dernier conférencier de cette journée, il nous a captivé par son charisme et son objectivation du soin.

« Le soin n’est un soin que pour autant qu’il est éthique : selon le Dr Caillol le soin éthique s’adresse à une personne humaine malade. il convoque quatre acteurs : le patient, le soignant, l’entourage et l’établissement , le télos ( la cause finale) étant de prendre soin de son patient.

L’Hôpital comme producteur de soin

En effet, il a défini le management comme une discipline qui s’apparente à la gestion d’entreprise dans laquelle le contrôle est une fonction qui permet d’atteindre les objectifs. Le soin éthique s’adresse à la personne humaine au moyen d’une technicité dans l’objectif « de lui faire du bien ». La responsabilité de chacun, prend toute son importance dans une dimension éthique. Il n’y a pas de code absolu qui puisse définir ce qui est bien ou mal mais le risque est alors omniprésent du fait, des variables incertaines du quotidien.

Des valeurs sont indispensables pour le soin

Selon le Dr Caillol, l’entreprise du soin est spécifique en trois points. Tout d’abord le soin est une action et non une fabrication. Ensuite l’objet du soin est un être humain avec toute sa subjectivité et sa représentation ; et pour finir les objectifs du soin sont multiples et univoques. Il rappelle alors l’objectif d’un soin pour permettre au soignant de réconcilier le sens et les valeurs qui se rattachent au soin. Cela implique une évaluation des pratiques soignantes notamment au travers de la fonction contrôle

Un rôle pour chacun, chacun contribue à l’ensemble

Selon lui, une approche holistique permet d’objectiver le soin vers une responsabilité individuelle. La notion de hiérarchie invoque des notions de sacré (hiéros) et de principe (arkhé) pour permettre le respect du rôle de chacun, indépendamment des valeurs des acteurs du Soin. La richesse de ses propos, animés d’expériences de terrain, nous laisse réfléchir sur l’essence même du rôle du cadre managérial. La posture de ce dernier devra lui permettre de gérer « au mieux » Soignants et Soignés. Grâce à son obligation morale et un management éthique, il saura fédérer une équipe autour d’un objectif commun la prise en charge du Patient.

Pour conclure son intervention, nous retiendrons les propos de Dr Caillol qui précise : « Le principe de prévention n’exclut pas le principe de précaution. »

Alliot C. ; Baudet I. ; Borca A. Deniel A. ; Deparpe I. ; Diop M. ; Etienne E. ; Ferrara A. ; Pierrard Abadie E. ; Ponzo J.P.
Étudiants IFCS Marseille


Partager cet article

Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...

Découvrir nos formations

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Préparez le concours avec MEDI Formation, spécialiste du e-learning pour les soignants.

En savoir plus

Cadre de santé, trouvez votre futur poste en quelques clics