Aller au contenu


jeunes diplômés et poste de nuit


6 réponses à ce sujet

#1 chipie spouky

  • Membres
  • 3 messages

Posté 21 March 2012 - 10:54 AM

Je suis en fin de formation de cadre et je souhaiterai avoir votre avis sur le bien fondé de donner un poste de nuit à un jeune infirmier qui vient d'etre diplomé et peut il dans ce poste finir sa construction identitaire. merci pour vos avis et bon courage à tous.

#2 choupiok

  • Membres
  • 141 messages
  • Gender:Female
  • Location:Dom-Tom
  • Interests:Je fais de la planche à voile, je débute en violon alto, et j'ai quelques petits talents en ce qui concerne les arts plastiques.

Posté 21 March 2012 - 11:02 AM

Sourire, nous avons était je pense des générations à commencer nos carrières de nuit, c'était ainsi. Je pense que j'ai plus appris en étant de nuit que de jour, j'ai gagné en autonomie, en jugement clinique en respect du malade.
<i> sortie juin 2008 de l'IFCS de Grenoble</i>

je vis tellement au dessus de mes revenus qu'en vérité nous menons, eux et moi, une existence entièrement séparée. O.Wilde

#3 wankh

  • Membres
  • 126 messages
  • Gender:Male
  • Location:meuse

Posté 26 March 2012 - 07:44 AM

Citation

sa construction identitaire
c'est quoi ça?
La question ne se pose même pas, surtout pour un jeune.

#4 REG

  • Membres
  • 379 messages
  • Gender:Male
  • Location:Saint Jean de Luz (64)
  • Interests:danses espagnoles: sévillane et flamenco, natation, lecture(thriller, fantastique, manga), voyages et cadredesante.com!!!

Posté 27 March 2012 - 07:33 AM

Bonjour ,
je suis d'accord avec choupiok.
Moi aussi j'ai travaillé de nuit très rapidement après l'obtention de mon D.E et je crois que cette expérience m'a été très profitable.
J'ai gagné en organisation, en autonomie, en analyse clinique des situations, bref je suis devenu un professionnel plus sûr de lui et dont l'avis comptait parmi mes coolègues de jour.
Le travail de nuit à l'hôpital est depuis quelques années vu comme une corvée ou une punition pour les nouveaux professionnels qui entrent dans un établissement. Je pense que nous devons travailler sur leur représentation avec eux durant leur formation afin de rendre aussi attractif que les postes de jour, ceux de nuit.
Bon!!! Elle est partie maintenant que je suis à sa place, que vais-je faire ???

#5 Charlaine

  • Membres
  • 15243 messages
  • Gender:Not Telling

Posté 27 March 2012 - 07:34 PM

Voir le messageREG, le 27 March 2012 - 07:33 AM, dit :

...
Le travail de nuit à l'hôpital est depuis quelques années vu comme une corvée ou une punition pour les nouveaux professionnels qui entrent dans un établissement. Je pense que nous devons travailler sur leur représentation avec eux durant leur formation afin de rendre aussi attractif que les postes de jour, ceux de nuit.

Intéressant pour nos UE 3.3 où l'on travaille sur les différents exercices infirmiers, on tient compte de la remarque...

Voir le messageREG, le 27 March 2012 - 07:33 AM, dit :

mes coolègues de jour.

Joli lapsus flatteur REG :happy:
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

#6 wankh

  • Membres
  • 126 messages
  • Gender:Male
  • Location:meuse

Posté 28 March 2012 - 07:56 AM

Le travail en milieu hospitalier nécessite du personnel la nuit, le we les jf. Quand une jeune recrue débute
(et pas seulement les IDE) sa carrière, cela fait parti de son travail d'effectuer des nuits. on ne va pas se torturer l'esprit pour rendre le poste de nuit attractif, arrêtons avec ce charabia sociologico-philosophique. Il faut bien que quelqu'un fasse les nuits, donc si ce n'est pas un jeune en pleine crise de construction identitaire mais en pleine forme physique, on le remplace par un ancien à la santé plus fragile (mais apte tout de même).

#7 Charlaine

  • Membres
  • 15243 messages
  • Gender:Not Telling

Posté 28 March 2012 - 09:45 AM

:happy: Vous savez, dans le cadre de leur projet professionnel, il était demandé aux étudiants d'identifier ce qu'ils trouvaient attractif ou non dans le poste qu'il avait analysé... et l'un d'eux me demande : "Travailler en 3 x 8 (matin, soir, nuit) beaucoup pense que c'est la galère... je peux dire que c'est ce qui m'attire dans ce poste ?"
Comme quoi, tout est question de représentation personnelle de la chose, sans justification à apporter par qui que ce soit...
Charlaine Durand
Cadre de santé infirmier
Formatrice en IFSI

"Pour que le mal triomphe... il suffit que les hommes de bien ne fassent rien" Edmund Burke, Homme d"état et philosophe irlandais.

Concours cadre de santé

Vous souhaitez devenir cadre de santé ? Retrouvez toute l'info utile et nos conseils pour bien vous préparer aux concours.

Préparez le concours

Réussissez votre concours cadre de sante !
Formation continue

Formations professionnelles en ligne pour les soignants : Alzheimer, transfusion, hygiène, douleur, calculs de doses...
Découvrir les formations

Cadres de santé, trouvez votre poste en quelques clics !



Répondre à ce sujet



  


1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)